mercredi 8 janvier 2020

Grèves et représentants de commerce


Nous sommes en janvier 2020 en pleine grève suite au projet de réforme des retraites. En 2010 j'écrivais un billet rageur où j'exprimais mon désamour des grèves, des grévistes et des manifestations.
10 ans après je ne me reconnais plus dans ce billet.

La société française se fissure, la concorde nationale est ébréchée par, notamment, un communautarisme croissant. De mauvaises lois ou projets de réforme ne font qu'attiser la colère des français qui ne se sentent plus écoutés. Pire, l'impression anxiogène que la fraternité se dissipe et qu'une politique œuvrant pour le bien commun s'estompe est de plus en plus prégnante.

On a l'impression que les politiques bradent la France au détriment de l'intérêt général et les affaires de collusions, d'emplois fictifs, d'omissions en tous genres sur des déclarations officielles donnent le sentiment que toute la classe politique est corrompue et au-dessus des lois.
Ajoutons à cela les nombreuses mutilations et violences policières répertoriées depuis les manifestations des gilets jaunes, la sensation d'une parole muselée, d'un politiquement correct étouffant touchant médias et citoyens, le tout sous la menace terroriste d'un islamisme assassin, il n'en faut pas plus pour battre les pavés.
Le problème c'est que la classe politique semble totalement dépassée ou pire ne semble pas concernée.

Il y a tant de choses à dire, de constats effarants... Je ne souhaite pas ici me répéter ou retranscrire une énième fois ce que j'ai lu dans la presse, quand elle daigne en parler, ou encore chez les copains blogueurs.
La réponse à tous nos maux doit être politique, ça urge, mais l'union européenne a transformé les dirigeants en représentants de commerce. C'est désolant, quand ce n'est pas désespérant.

10 commentaires :

  1. une colère désabusée qui rejoint la mienne, on se sent complètement dépassés
    bises à vous 2

    RépondreSupprimer
  2. Ouais, ça à l'air de prendre l'eau de tous les côtés.
    Bises !

    RépondreSupprimer
  3. Si je comprends bien, va falloir que je compense tout ce mal-être à coups de galettes des rois et foison de riz au lait. Au boulot!

    RépondreSupprimer
  4. "...ou pire ne semble pas concernée."
    Ben voila, c'est tout... Tout est dit...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. OK... Va falloir refaire leur CV respectif façon puzzle en ce cas.

      Supprimer
  5. "Le problème c'est que la classe politique semble totalement dépassée ou pire ne semble pas concernée."

    C'est normal car la classe politique N'EST pas concernée.
    Ses intérêts sont ailleurs depuis belle lurette.
    Quant à nous, nous sommes à la fois cons et cernés.

    RépondreSupprimer
  6. Je souscris entièrement à ce sinistre constat, hélas !

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont les bienvenus !
Tous propos outranciers seront supprimés."Go ahead, make my day !"

Archives du blog

La dégénérescence c'est un peu l'obsolescence programmée du socialisme.