mardi 16 avril 2019

Notre-Dame de Paris en flamme

Notre-Dame de Paris en flamme.
J'ai passé une partie de la soirée d'hier sur l'ordinateur. Mes yeux voyaient mais ma raison refusait de croire en ces image où plutôt à la portée symbolique qu'elles véhiculaient.
C'était trop, je ne pouvais m'empêcher de détourner le regard dès que passaient en boucle les images de la flèche embrasée, qui tombe, comme arrachée à l'édifice.
Et ces flammes... C'est comme si elles m'écorchaient.
Unis dans la douleur, nous avons été des millions hier à trembler car ce sont les fondations de Paris et de la France entière qui ont été ébranlées.

Saint-Louis portant la Sainte Couronne à Notre-Dame de Paris le 19 août 1239. Gravure par Jules David 1860, colorisation par Jérôme Dumoux 2012. Crédit www.templedeparis.fr

8 commentaires :

  1. Réponses
    1. Une soirée terrible... On a beau être né fin 20ème siècle, on ressent jusqu'aux tréfonds de nos tripes la charge temporelle de cette église bâtie il y a plusieurs centaines d'années.

      Supprimer
  2. idem pour nous, un coup au cœur de notre ville

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, exactement ! Un coup au cœur, la poitrine était toute compressée comme si un salaud nous marchait dessus. Une forme d'implosion, la pression était trop intense.

      Supprimer
  3. il y a peu de sujets d'actu pour lesquels les larmes montent aux yeux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui. Le lendemain je sentais que les gens dans les transports étaient encore sonnés par cet incendie.

      Supprimer
  4. Réponses
    1. Ou alors un terrible retour à notre réalité, notre environnement, auxquels on s'habitue au point de les croire intangible.

      Supprimer

Les commentaires sont les bienvenus !
Tous propos outranciers seront supprimés."Go ahead, make my day !"

Archives du blog

La dégénérescence c'est un peu l'obsolescence programmée du socialisme.