dimanche 13 janvier 2019

Le mur jaune, mur de la honte

Ce blog est resté muet durant de nombreux mois, mais il m'est désormais interdit de me taire.
Le gouvernement souhaite mater les Gilets Jaunes et pour lui tous les moyens sont bons pour y parvenir :
Violences disproportionnées, violences sans distinction, sur des manifestants pacifiques, tirs sans sommation et tirs tendus (à la tête) à l'aide du nouveau flashball (le LBD 40)
- Grenades de désencerclement GLI-F4 et lacrymos à donf.
Certains manifestants ont été blessés très grièvement et auront des séquelles à vie. On parle de mutilation et ce n'est pas exagéré. Mains arrachées, éborgnés, mâchoires explosées et traumatismes crâniens.
Quelles que soient les opinions de chacun sur le bien fondé des manifestations des Gilets Jaunes, ce qui se passe est très grave et il est évident que Castaner et Macron devront répondre de leurs actes.
La presse n'en parle pas trop mais ça risque de venir, le gouvernement ne pourra plus longtemps les contenir car Amnesty International, le Défenseur des Droits et l'ONU sont sur le coup.

Pour ceux qui veulent voir, le site "Le mur jaune" fait le décompte :
http://lemurjaune.fr/

Voir aussi le court reportage  "Violences policières et gilets jaunes" passé sur ARTE le 12 janvier :
https://www.arte.tv/fr/videos/087253-000-A/violences-policieres-et-gilets-jaunes/

dimanche 17 juin 2018

L'antiracisme idiot

J'ai déniché un tweet idiot, sans intérêt mais justement caractéristique de notre époque où l'antiracisme autoproclamé fait loi. Jugez par vous-même :


La nana se fait défoncer sur twitter par plein de twitts rageurs ou juste exaspérés la traitant (au mieux) de débile. Une twittos réplique en lui envoyant une campagne de pub où cette fois une mannequin noire est présente.
Mais voyez la réponse de l'antiraciste écervelée plus bas :


Ce à quoi je réponds :


Mais tout ceci est peine perdue tant que des blancs penseront s'acheter une bonne conscience à peu de frais et à outrance en prenant fait et cause pour les noirs. Quitte à en vomir tout ce qui provient des blancs et les blancs eux-même.

samedi 13 janvier 2018

Eternels débats porcins


Je suis tombé sur une discussion sur twitter à propos de cantines qui serviraient du porc. On ne s'en sort pas de ces débats à la con... 20 ans que ça dure, tout comme le sujet du voile...
Soit les médias prennent un malin plaisir à monter tout cela en épingle soit c'est hyper marginal et ça concerne 2 cantines sur des milliers.
Toujours est-il qu'il n'y a que les esprits dérangés que ça chagrine, certains y voient de la discrimination et proposent des menus de substitution, d'autres de supprimer le porc des menus.
Ceux qui comme moi ont encore une tête sur les épaules (bien qu'un cerveau affecté) n'y voient aucun inconvénient. Habituellement je n'interviens pas (plus) sur ce sujet, mais je n'ai pu m'en empêcher :



Il m'est venu alors l'idée de suivre l'argutie idiote de tous ces décérébrés du bulbe, d'aller jusqu'au bout de leur raisonnement foireux :


Mais qu'importe, je termine comme toujours par ne parler qu'à moi-même, mes comparaisons douteuses n'étant pas comprises : les preuves par l'absurde n'emportant pas l'adhésion des militants bien souvent aveugles et sourds.

La vérité est que bon nombre de ceux qui souhaitent des menus de substitution projettent leurs fantasmes oppresseur/opprimé. Tout en étant les idiots utiles de ces musulmans qui ne cherchent pas à s'intégrer mais l'intégration sans condition des français à leurs mœurs.

vendredi 22 décembre 2017

Joyeux Noël.le.e

...Encore un mythe qui s'effondre !

lundi 16 octobre 2017

Asile politique chez les fous

Il y a quelques mois des médias nous présentaient un taré russe qui s'était cloué les bourses sur le pavé de la place rouge. C'est le même encore qui s'était coupé un lobe d'oreille, à poil sur le toit d'un institut psychiatrique à Moscou.



Ce dingue adepte de l'automutilation était présenté comme un "combattant" politique, un dissident qui met son "art" au service de la contestation politique. En mai 2016, Piotr Pavlenski a même reçu le prix Václav-Havel pour "dissidence créative", décerné par la Human Rights Foundation (!!!)

Plus ou moins expulsé de Russie ou en fuite, des bobos, des gauchos et des antirusses pathétiques sur les ondes ou ailleurs se sont félicités que la France lui offre l'asile politique le 4 mai dernier.
Offrir l'asile à Piotr Pavlenski, car c'est son nom, c'était faire la nique à Poutine ce salaud de ruskoff qui malmène "l'art dissident". C'était l'occasion de se la péter, de montrer à la face su monde que la France est à la pointe de l'art contemporain et toujours fidèle à sa tradition des droits de l'homme.

Mais voilà, le Piotr en question a mis le feu à la banque de France, hier, dans la nuit de dimanche à lundi. Tout comme il avait enflammé le bâtiment du FSB (nom de l'ex KGB) quelques années plus tôt en Russie.


La France passe encore pour un pays de con, vantarde, sûre de soi, donnant des leçons au monde entier mais incapable de gérer convenablement ses affaires.

Donner l'asile politique à des dingues...
Dans un pays de dingues...

-----------------------------------------------

J'en reste pantois.

Archives du blog

La dégénérescence c'est un peu l'obsolescence programmée du socialisme.