samedi 13 janvier 2018

Eternels débats porcins


Je suis tombé sur une discussion sur twitter à propos de cantines qui serviraient du porc. On ne s'en sort pas de ces débats à la con... 20 ans que ça dure, tout comme le sujet du voile...
Soit les médias prennent un malin plaisir à monter tout cela en épingle soit c'est hyper marginal et ça concerne 2 cantines sur des milliers.
Toujours est-il qu'il n'y a que les esprits dérangés que ça chagrine, certains y voient de la discrimination et proposent des menus de substitution, d'autres de supprimer le porc des menus.
Ceux qui comme moi ont encore une tête sur les épaules (bien qu'un cerveau affecté) n'y voient aucun inconvénient. Habituellement je n'interviens pas (plus) sur ce sujet, mais je n'ai pu m'en empêcher :



Il m'est venu alors l'idée de suivre l'argutie idiote de tous ces décérébrés du bulbe, d'aller jusqu'au bout de leur raisonnement foireux :


Mais qu'importe, je termine comme toujours par ne parler qu'à moi-même, mes comparaisons douteuses n'étant pas comprises : les preuves par l'absurde n'emportant pas l'adhésion des militants bien souvent aveugles et sourds.

La vérité est que bon nombre de ceux qui souhaitent des menus de substitution projettent leurs fantasmes oppresseur/opprimé. Tout en étant les idiots utiles de ces musulmans qui ne cherchent pas à s'intégrer mais l'intégration sans condition des français à leurs mœurs.

8 commentaires :

  1. TOUTES les cantines scolaires proposent des menus sans porc depuis des lustres. Et comme ça ne suffit pas, parce que les parents exigent maintenant de la viande hallal, et bien on est passé au menu sans viande. Qui dit mieux? Le plus drôle, c'est que la commune où je travaillais avant (Aulnay-sous-Bois) s'était trouvée bien embêtée quand des familles de bons Gaulois sont venues demander l'inscription aux menus sans viande. Enfin bref, si ça continue comme ça, on va finir par autoriser l'abattage rituel au milieu des cantines. On devrait arrêter tout ce bazar et ne plus autoriser ni menu de substitution, ni règle spécifique d'abattage rituel. Sinon, on ne se désengluera jamais de toute cette pression anti-porc pro-hallal.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "TOUTES les cantines scolaires proposent des menus sans porc depuis des lustres" : Quelle erreur. Si c'est par niaiserie humano-chrétienne il faut se déniaiser au plus vite. Il n'y a aucune culpabilité à avoir ou tort à se reprocher si on sert de la nourriture humaine dans une cantine. Ce qu'en font les humains après, c'est une autre histoire.
      Question : Ceux qui exigent de la viande hallal sont super minoritaire non ? Les ordres de grandeur m'intéressent car c'est inutile de se monter le bourrichon pour 2 pelés et 3 tondus.
      Et oui, je suis d'accord avec ta conclusion, il faut arrêter tout ce bazar.

      Supprimer
  2. Monsieur Râleur :
    Une erreur dans votre titre, je corrige : Eternels ébats porcins... :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Ana Maria, s'ébattre oui, pourquoi pas, sauf que cela n'a plus rien de léger. Quand on s'embourbe on ne s'ébat plus on se débat plutôt.

      Supprimer
  3. tiens, moi, je propose encore mieux, on supprime les cantines, comme ça plus d'emmerdes, les mômes amènent leurs gamelles et mangent assis par terre dans le préau, en plus, avantage, les instits peuvent rentrer tranquillos manger leurs côtes de porc-jambonneau à la maison sans se prendre le chou avec des mômes aussi casse-pieds que leurs géniteurs

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sens que le sujet fait bouillir la marmite ! :)
      Malheureusement je ne suis pas d'accord, encore une fois 99% des gens seraient punis à cause des 1% qui emmerdent le monde. Ce n'est pas juste.

      Supprimer
  4. Pfffttt... On n'a qu'à leur envoyer l'armée pour foutre un peu de discipline dans tout ce bordel...

    Quoique NON:
    Signe des temps, après les rations "sans porc", voici les rations de combat individuelles "halal" à destination des troupes, non pas d’une quelconque république islamique, mais bien de l’armée française.
    Les rations halal ont discrètement fait leur apparition depuis quelques mois, systématiquement distribuées au milieu des rations traditionnelles. Après les cantines scolaires halal, les rayonnages halal dans les supermarchés et supérettes, les fast food et Quick halal, c’est donc à l’armée de s’adapter à cette rapide évolution qui touche désormais tous les échelons de notre société. Une évolution qui amène à se poser cette question, qui ne serait pas sans conséquence si l’on devait faire appel à l’armée pour mater les émeutes dans les banlieues : quel est désormais le pourcentage de soldats français de confession musulmane ?

    Françaisdefrance du 02/08/2010

    On est mal, je crois...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tant que des gens seront suffisamment cons pour écouter systématiquement d'autres gens adeptes de la victimisation systématique on ne s'en sortira pas.
      C'est ce process psychologique qu'il faut casser. Et que les administrés arrêtent l'humanisme anti-discriminatoire à 2 balles car dans le cas des menus de cantine ça n'a pas lieu d'être.
      C'est une armée de philosophe qu'il faut déverser dans l'hexagone totalement paumé dans ses valeurs, voyant partout matière à discrimination.

      Supprimer

Les commentaires sont les bienvenus !
Tous propos outranciers seront supprimés."Go ahead, make my day !"

Archives du blog

La dégénérescence c'est un peu l'obsolescence programmée du socialisme.