samedi 13 janvier 2018

Eternels débats porcins


Je suis tombé sur une discussion sur twitter à propos de cantines qui serviraient du porc. On ne s'en sort pas de ces débats à la con... 20 ans que ça dure, tout comme le sujet du voile...
Soit les médias prennent un malin plaisir à monter tout cela en épingle soit c'est hyper marginal et ça concerne 2 cantines sur des milliers.
Toujours est-il qu'il n'y a que les esprits dérangés que ça chagrine, certains y voient de la discrimination et proposent des menus de substitution, d'autres de supprimer le porc des menus.
Ceux qui comme moi ont encore une tête sur les épaules (bien qu'un cerveau affecté) n'y voient aucun inconvénient. Habituellement je n'interviens pas (plus) sur ce sujet, mais je n'ai pu m'en empêcher :



Il m'est venu alors l'idée de suivre l'argutie idiote de tous ces décérébrés du bulbe, d'aller jusqu'au bout de leur raisonnement foireux :


Mais qu'importe, je termine comme toujours par ne parler qu'à moi-même, mes comparaisons douteuses n'étant pas comprises : les preuves par l'absurde n'emportant pas l'adhésion des militants bien souvent aveugles et sourds.

La vérité est que bon nombre de ceux qui souhaitent des menus de substitution projettent leurs fantasmes oppresseur/opprimé. Tout en étant les idiots utiles de ces musulmans qui ne cherchent pas à s'intégrer mais l'intégration sans condition des français à leurs mœurs.

Archives du blog

La dégénérescence c'est un peu l'obsolescence programmée du socialisme.