vendredi 17 mars 2017

Rebelles écocitoyens

Ce matin en consultant les soirées concerts dans les bars de la capitale, je suis tombé sur ça :

Ceux qui organisent cette soirée pensent-ils réellement ce qu'ils écrivent ? Se prennent-ils réellement pour des résistants alors que tout le texte transpire un formatage orchestré par un discours politique savamment entretenu ? 
En toute fin ils parlent de leur velléité "d'indépendance face aux mécanisme qui aseptisent leurs identités et leurs discours" ...
Y sont pas rendus...
A moins que ce ne soit un discours marketing attrape-couillons pour donner l'illusion aux gogos de tous poils d'être des rebelles écocitoyens.

4 commentaires :

  1. Réponses
    1. Oui, pire qu'un far breton à 1000m de profondeur.

      Supprimer
  2. je veux bien en attraper par la chatte ,mais à l'expresse condition qu'il s'agisse bien de femmes et aussi et surtout qu'elles soient à mon goût

    ce qui , vous en conviendrez , forme des conditions assez restrictives

    y aura-t-il des volontaires?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sauf que votre petit surnom n'est pas Donald, M. Van Cleef. C'est écrit clairement sur le panonceau. Les chattes en question veulent se faire peur en titillant le méchant mâle qui s'assume.

      Supprimer

Les commentaires sont les bienvenus !
Tous propos outranciers seront supprimés."Go ahead, make my day !"

Archives du blog

On ne lâche rien !

On ne lâche rien !
La dégénérescence c'est un peu l'obsolescence programmée du socialisme.