samedi 14 mai 2016

Viles manoeuvres

Il m'apparaît maintenant évident que l'idée d'inviter un rappeur à la commémoration des batailles de Verdun vient du sommet de l'Etat.
Tout comme il était évident que des milliers de Français allaient réagir vertement à cette annonce en explosant le standard de la mairie de Verdun de milliers d'appels indignés.

Ces viles manœuvres se déroulent en 4 actes :
On décide d'inviter un rappeur (noir de préférence) pour la commémoration des batailles de Verdun.
On attend que le FN réagisse, accompagné de la cohorte de droitisants habituels.
On abandonne le projet.
On crie au fascisme du FN et on dénonce l'ordre moral nauséabond.

Les Républicains n'ont pas réagi à l'Acte 2, quelque chose me dit qu'ils sont aussi de la manœuvre.

8 commentaires :

  1. C'est très adroit de la part du PS. Si personne n'avait réagi, on aurait assisté à une nouvelle étape de ce qu'on peut appeler la déconstruction de la France. Mais comme le FN a réagi (piégé: il ne pouvait pas ne pas le faire), on crie au fascisme. Gain sur les deux tableaux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Adroit mais dangereux : ils vont faire enrager les Français

      Supprimer
  2. Dernière minute: Le rappeur Youl qui devait faire la première partie de Black M à Verdun a déclaré que c'était bien l'Elysée qui l'avait contacté.

    Pour les Républicains,le silence assourdissant des ténors ne doit pas occulter les condamnations des seconds couteaux qui furent nombreuses.

    Mais on trouve quand même le gars Apparu, porte parole de Juppé qui ce matin a déclaré " qu'il ne fallait pas interdire le concert de BM ".

    De la a imaginer que gauchistes et une partie des Républicains trouvent avantage a faire monter le FN... il n y a qu un pas que je fais tranquilou

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour l'information ! Il y a aussi ceux qui ne disent rien,attendant le moment propice pour se prononcer en fonction de la direction du vent. Girouettes veules et politique détestable.

    RépondreSupprimer
  4. En ce moment je me replonge dans les Années de plomb...notre état d'urgence actuel, m'a rappelé que dans les années 1980, le terroriste néo-fasciste Vincenzo Vinciguerra déclare au juge Felice Casson que l'attentat de la Piazza Fontana visait à la proclamation de l'état d'urgence et à pousser l'Italie vers un régime autoritaire. Je vous conseille deux films :http://streamay.com/4025-piazza-fontana.html et sur l'affaire Aldo Moro: http://streamay.com/8608-laffaire-des-cinq-lunes.html... Vous verrez que tout ce qui nous arrive est déjà arrivé. Bises, Vlad, et bisous à Io.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton commentaire et tes recommandations, s'il continue à flotter comme en ce moment, ça va être soirée DVD très vite.
      Sinon, tu as vu la commémoration ? L'histoire du rappeur n'était qu'un élément parmi d'autres prévus dans une scénographie inadaptée au moment...
      Des jeunes qui courent au milieu des tombes et qui se couchent par terre... Du n'importe quoi. Si d'autres cultures rient, jouent de la musique dans les cimetières et encore d'autres déterrent les morts pour les parer de vêtements, il n'en est pas de même dans la notre. Décidément Hollande ne nous aura pas épargné.

      Supprimer
    2. @La sorcière dans la ville
      J'oubliais : j'ai transmis tes amitiés à Io, elle t'en adresse en retour par mon entremise ! :)
      Bises !

      Supprimer

Les commentaires sont les bienvenus !
Tous propos outranciers seront supprimés."Go ahead, make my day !"

Archives du blog

On ne lâche rien !

On ne lâche rien !
La dégénérescence c'est un peu l'obsolescence programmée du socialisme.