vendredi 31 mai 2013

Arrestations en masse : Police politique ?

A lire et à voir absolument sur le site de Valeurs Actuelles.
Ca se passe en socialie. Dans la France apaisée de François Hollande. Après le mépris, le refus du referendum, du dialogue avec les associations pour l'enfance, et les 700 000 pétitions adressées au CESE, Hollande procède à des arrestations de masse totalement arbitraires, illégales donc.
Sachez que tous les jours, des gens se font arrêter sans autre motif que de protester sur la voie publique.

lundi 27 mai 2013

Hollande, le bouffon de la République


Plus bas, une vidéo trouvée sur le site de l'Express.
On y voit un comité d'accueil à l'occasion de la visite de François Hollande à Buffon, un lycée parisien, dans le 15ème arrondissement.
Ce Président se ridiculise de plus en plus. Faire taire les mécontents en les coffrant ne fera que renforcer la détermination des anti mariage pour tous. 
On ne lâchera rien. Hollande démission.




dimanche 26 mai 2013

samedi 25 mai 2013

Touché-coulé

Pour agrandir l'image, cliquer dessus

vendredi 17 mai 2013

Révélation sur les casseurs


Analysons ce tweet de Canal+...

Pour JM Le Pen les casseurs sont des "racailles de banlieue".
-> Si d'aventure vous pensez comme lui, vous êtes alors une ordure raciste.

Un homme condamné vivrait dans le 8ème arrondissement
-> Vous n'êtes pas seulement un salopard raciste et xénophobe mais en plus vous avez de la merde dans les yeux.

Notez que le retweet de Sihem Souid, qui reconnait les nazis comme personne, ne fait qu'accréditer cette thèse.

Puisqu'on vous dis que les casseurs sont tous du 8ème arrondissement !


jeudi 16 mai 2013

Qui nous gouverne ?


"Des énarques, certes, mais on sait moins que tous ou presque, à l'UMP comme au PS, sont membres de deux clubs sulfureux, le Siècle et la French American Foundation, deux clubs parmi les plus discrets mais les plus influents de France."

>>>La suite à lire ici

Alors que l'on parle de conflit d'intérêt et de collusion, un éclairage très intéressant à lire sur les deux clubs mentionnés ci-dessus.
Tout ceci ne fait qu'accréditer les thèses de la pseudo-alternance politique française dont j'ai déjà publié quelques billets sur ce blog.
La plupart des hommes politiques se tapent sur l'épaule dans des clubs Select et dans l'arrière-salle des prétoires politiques, ils se refilent leurs bonnes adresses et leurs tuyaux. En façade c'est la guerre, le citoyen pense avoir une diversité d'opinion au travers de courants politiques manifestement divers, mais en réalité sur des objectifs tels que la gouvernance européenne ou bien l'allégeance à une politique atlantiste, ils sont tous d'accord. La pluralité politique est en partie verrouillée.
L'UPR le parti pour lequel je me sens à ce jour le plus proche ne cesse de le dire. En avez-vous déjà entendu parler ? Non ? C'est normal, les journalistes main-stream participent aussi à cette partouze généralisée.

mercredi 8 mai 2013

Chinoiseries

Les Chinois filent un mauvais coton...
Après le canard géant en plastique qui mouille jusqu'au 9 juin dans la baie de Hong-Kong, on a droit à l'immeuble en forme de bite du People's Daily...

En voilà un beau bureau pour Le Ministre du Redressement Productif

mardi 7 mai 2013

Mur des cons : Pétition pour Clément Weill-Raynal

Un syndicat qui représente 30% des magistrats, le Syndicat de la magistrature, a affiché dans ses locaux un “mur des cons”. Les personnes mises en cause sont des hommes politiques, des intellectuels, des journalistes, des juges, pour l’essentiel classés à droite.
Figurent aussi sur ce “mur des cons” les parents de deux victimes de criminels récidivistes.
La divulgation de ce que ce syndicat qualifie de “blague de potaches” suscite une vaste indignation dans l’opinion et un doute, légitime, sur l’impartialité des juges adhérents du SM.
Mais cette question majeure risque aujourd’hui d’être occultée par un règlement de comptes interne à France Télévisions contre le journaliste qui a révélé l’existence de ce mur. Clément Weill-Raynal est aujourd’hui menacé de sanctions par sa direction à la demande du Syndicat National des Journalistes et de la CGT. Ces deux organisations veulent ainsi punir le chroniqueur judiciaire de France 3 d’avoir fait son travail et dévoilé un scandale concernant le Syndicat de la magistrature dont la CGT et le SNJ sont politiquement proches.
Nous demandons que cesse cette chasse à l’homme. Au nom de la liberté d’informer, nous soutenons Clément Weill-Raynal. (source)

Pour signer la pétition et soutenir Clément Weill-Raynal, c'est chez Causeur

... Et pour dire ce que vous pensez de ces gros enfoirés du syndicat de la Magistrature, c'est par ici dans les commentaires.
Je n'ai pas de mots assez forts pour décrire le mépris que j'ai pour des gens qui avilissent ainsi leur fonction, sans vergogne aucune qui plus est.
Ils sont à l'image de certains gauchistes et de certains membres de ce gouvernement.
La violence, le dédain, la suffisance sont de leurs côtés.
Ces gens sont totalement coupés de la réalité et sont loin de se douter de l'impact désastreux que ce genre d'affaire peut avoir.
Qu'on ne s'étonne pas que les Français aient alors quelque méfiance vis à vis d'une justice salie par des merdeux dans leur genre.
Et qu'on ne s'étonne pas que les Français aient quelque défiance vis-à-vis d'une presse plus prompte à défendre ses camarades, quitte à les lyncher, que de faire leur travail : informer.

Archives du blog

On ne lâche rien !

On ne lâche rien !
La dégénérescence c'est un peu l'obsolescence programmée du socialisme.