dimanche 28 juillet 2013

Fin d'un cycle

Bon et bien voilà, votre serviteur se tire en vacances 2 semaines. Une rétrospective rapide me permet de dire que les années tumultueuses, divorce douloureux et chômage sont maintenant derrière moi. La fin d'un cycle. Jusqu'au prochain. Les galères il y en a toujours, c'est pas fini, mais là je souffle un peu et respire du bonheur : aucun cancer, Alzheimer ou nécrose en vue (tout juste des champignons de pied), pas encore de cambriolage ni de car-jacking, pas de licenciement, pas de harcèlement sexuel au travail et toujours pas socialiste.
Mon fils est formidable, c'est un garçon gentil comme tout, pas con et avec un bon fond. Cette année il passe en 6ème dans un super bahut où il y a que des bons. Je lui ai demandé s'il voulait déménager dans un quartier de merde pour aller dans un collège de merde par solidarité socialistique mais il a pas voulu ce con. Je le soupçonne d'être plus réac que son père et chez moi c'est un compliment.
Ma copine, elle, est fantastique, cultivée, belle et adorable. Elle ressusciterai un cimetière entier d'eunuques non-voyants, ce qui ne gâche rien. Terrible.
Pis j'arrive à un âge où on souhaite profiter de ses proches, parce qu'ils ne sont pas éternels. Au diable donc les querelles familiales stériles, place à l'amour.
L'amour salvateur.
Bien des choses ont changé en un an, je me souviens d'un billet bien glauque, "largué", où j'étais dans l'oeil du cyclone.
Mais pour autant je garde une crainte tenace : l'oubli.
Si les choses vont mieux, je ne veux en aucun cas m'anesthésier. C'est dans les épreuves qu'on se retrouve.
Alors je souhaite ici remercier tous ceux que j'aime, mon fils, ma famille, ma sorcière bien-aimée (cheveux de feu), mes amis et le Seigneur.
Puisse-t-il m'aider à rester humble parce que tout de même y-a pas de quoi se pavaner hein. Z'avez vu à quoi on ressemble ? On est tout lisse, avec des touffes de poils disgrâcieuces ici et là, ceux du crâne étant plus longs que les autres.
Si on était moins cons on se planquerai dans des grottes morts de honte. Mais non, au lieu de ça, on se fout sur la gueule, on pense qu'à baiser et à bouffer. Il doit bien se marrer Dieu en nous voyant ou plutôt il doit avoir pitié de nous.
Des millions d'années d'évolution jetés hors du paradis originel pour pondre des émissions de télé réalité sur des écrans de télé.
Il y a bien une malédiction quelque part. Ou plutôt une épreuve à surmonter. Preuve que Dieu ne nous a pas encore lâché.
J'ai donc foi en l'avenir tout comme j'ai foi en une terrible et imparable certitude : nous ne sommes pas grand chose, du même niveau que le chat qui ne pense qu'à ses croquettes. Le reste est un océan de doute et de peur. Ce n'est qu'en abattant nos certitudes, parades anxyolitiques, nus comme des vers, débarrassés de nos vanités que nous pourrons apaiser notre esprit et vivre pleinement l'expérience d'amour.

Professeur Vlad
fait revenire ta femme si elle ta quitter. Paiement apré résultat, grand marabout internationale.
email : unraleurdeplus@gmail.com
www.unraleurdeplus.blogspot.com
[envoyé depuis un Nokia N8]

23 commentaires :

  1. La photo est de travers, je suis au courant ! Je la remet à l'endroit à on retour. Bise à tous.

    RépondreSupprimer
  2. Bonnes vacances mon p'tit copain, reposes toi bien.. enfin pas trop quand même avec ta sorcière que j'aime énormément, j'aurai aimé une fille comme elle, j'ai pas eu de chance de ce côté là en pondant 2 pétasses sur 3...

    Prenez bien soin de vous 2, revenez- nous en pleine forme pleins de souvenirs heureux

    un gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Bout'il, nous voici revenus. Promis je prends soin d'elle :)

      Supprimer
    2. Rooo Boutfil...ça, ça me va droit au coeur!
      Gros bisou ému

      Supprimer
  3. Et bien en voilà un joli billet, je l aurai intitulé " pénétrations intimes ", na j'déconne, c'est tout toi finalement !
    Passez de bonnes vacances, profitez en bien et au retour, la gniaque !
    bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ..."Pénétrations intimes" mouarf !
      La gniaque au retour ? Egalement quelques kilos supplémentaires !

      Supprimer
    2. Ah corto, je vois que tu fourmilles d'idées de titres! :)
      Bises!

      Supprimer
  4. Bonne vacances et Viva La Muerte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci grandpas, heureux de te voir commenter ici tiens !

      Supprimer
  5. Oui, bien vu M. le Professeur-Marabout. Et l'expérience d'amour, si on a le pot de la tenter, faut en profiter à bloc tant que ça dure, vu qu'après ça relève toujours de l'expérience mais en plus chiant.
    Bonnes vacances, ça a l'air de se présenter sous les meilleurs auspices.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Nouratin ! Oui, il faut tenter, c'est comme le loto, 100% des gagnants ont rempli les grilles...

      Supprimer
  6. Réponses
    1. Merci beaucoup mon libéral parisien préféré !
      A bientôt :)

      Supprimer
  7. Elles sont méritées ces vacances, même si t'as pas trop sportivé à mon goût ;o)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis d'accord avec toi, le bilan sportif de cette année est nul. Je finis un gros projet dans un mois au boulot, après ça ira mieux et il va falloir que je reconsidère les choses sérieusement.

      Supprimer
  8. Bin je croyais avoir fait un ptit mot et je ne vois rien!

    C'est ptet chez ton amoureuse alors.

    Bonnes vacances !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah non je n'ai pas eu de p'tit mot, un scandale !
      Je veux mon p'tit mot, m'enfin !

      Supprimer
    2. Bin je te disais "bonnes vacances et à bientôt" !
      Enfin j'ai cru l'avoir dit.

      Bon, vous êtes bien rentrés, je vois.
      C'était bien la MPT là-bas ?
      Vous avez veillé debout devant le Parlement ?
      Pas de rafle ?

      Supprimer
    3. Là-bas c'était la BPT (bière pour tous) et on a veillé dans les cafés :)

      Supprimer
    4. Je confirme. BPT et GPT aussi: glace pour tous (et pas autre chose).
      Bonnes vacances à toi aussi lamouette!

      Supprimer
  9. Voilà un bien beau billet. Je suis d'autant plus admirative que je sais dans quelles conditions il a été écrit, comme ça, d'une traite.
    Bon, tu as un peu chargé la mule à propos du cimetière d'eunuques, mais on mettra ça sur le compte de l'euphorie du départ.
    Le reste est très juste.

    Puisse ce cycle-là durer toujours.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont les bienvenus !
Tous propos outranciers seront supprimés."Go ahead, make my day !"

Archives du blog

On ne lâche rien !

On ne lâche rien !
La dégénérescence c'est un peu l'obsolescence programmée du socialisme.