mardi 25 juin 2013

Dissolution du PS : groupuscule extrémiste


Information RTL : Trois semaines après l'agression mortelle de Clément Méric le 5 juin, la police judiciaire parisienne vient de mettre la main sur les toutes premières images de la bagarre.
On avait d'abord cru qu'aucune image ne pourrait aider les enquêteurs... Finalement, trois semaines après l'agression mortelle de Clément Méric, le 5 juin dernier à Paris, la police judiciaire parisienne a mis la main sur les premières images de la bagarre.
La scène a été filmée par une caméra de surveillance de la RATP, située côté rue, au niveau de la station Havre-Caumartin. Les experts de la police technique et scientifique ont travaillé pendant plusieurs jours sur ces images pour les faire parler. Elles permettent de se faire une idée précise de la scène, jusqu'alors uniquement racontée par des témoins.
On y voit notamment Clément Méric se précipiter vers Esteban Morillo, le meurtrier présumé, alors de dos, semble-t-il pour lui asséner un coup. Le skinhead se retourne alors et le frappe avec son poing en plein visage...
La suite sur le site de RTL

Et voilà.
Pas question pour moi de porter un quelconque jugement sur cette affaire. Je suis opposé à tous les soutiens que j'ai pu voir ici et là sur le net pour Esteban. C'est indécent. La justice doit poursuivre son travail, en toute indépendance (prions pour que les magistrats ne soient pas syndiqués au SM).
Cette information ne prouve rien, seul le jugement permettra, je l'espère, de mettre en lumière ce qui s'est passé ce jour là. L'article de RTL démontre en revanche qu'il faut être extrêmement circonspect dès lors que l'on commente une actualité. Il y a comme qui dirait des faisceaux de présomption. Blogueurs, journalistes se doivent d'en tenir compte.
Mais alors comment expliquer que les politiques et tout particulièrement le parti socialiste fassent fi de cette prudence pourtant évidente ?

Souvenez-vous, c'était il y a trois semaines, le PS se vautrait dans la récupération politique comme un charognard sur un cadavre. Ayrault réclamait la dissolution des groupuscules fascistes...de droite.
Donnant ainsi un blanc-seing à tous les autres tarés de gauche.

-> Le PS attise la haine et embrigade une partie de la population dans une idéologie de façade pour mieux se reproduire.
Quitte à monter les français les uns contre les autres, surfant sur une prétendue menace fascisante.
J'estime que le parti socialiste est actuellement une menace bien plus prégnante pour notre démocratie et pour notre paix sociale que les quelques groupuscules fascistes qui existent et ont toujours existé.
Dissolution du parti socialiste !

18 commentaires :

  1. Que le parti socialiste et les idéologies qu il véhicule soient une menace, c'est notre façon de voir. Eux te diront que " c'est juste ". et si tu ose dire simplement que tu n'es pas d'accord...alors aussitot tu es traité de facho ou de dieu sait quoi.

    Ce que nous voyons, toi comme moi, comme par exemple la repression policière, leur arrogance vis à vis de cette opposition au mariage zinzin etc..., n a aucune importance pour ces gens-là, ils te diront, sans honte ni scrupules qu ils ont été élus démocratiquement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et le fait est qu'ils ont été élus démocratiquement...

      Supprimer
  2. Mais oui, demandons la dissolution du parti socialiste...et de l'UMP aussi pour faire bon poids et pas de jaloux. Après on y verrait beaucoup plus clair!
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le taux d'abstention aurait pourtant du les alerter. Maintenant ce sera le vote sanction...

      Supprimer
  3. "Moi, quand je voyage, je voyage en classe affaire. J'ai passé l'âge d'aller me faire briser le dos à la classe économique" Jean-Luc Mélenchon (salon du Bourget 2013). La video ci-dessous en témoigne :

    http://www.dailymotion.com/video/x117lw4_melenchon-j-ai-passe-l-age-de-voyager-en-classe-economique_tv#.Ucnro-slv9I

    En même temps pour un gauchiste qui n'a pas payé ses billets de train depuis 1981...député puis sénateur PS depuis 1986 et maintenant député européen en passant par la case ministre de Jospin (oui celui qui a le plus privatisé la France).
    A savoir pour enrichir l'esprit :

    Les députés peuvent se déplacer gratuitement en train en première classe sur le réseau SNCF.

    Pour les déplacements en avion, l’Assemblée nationale prend en charge chaque année pour les députés métropolitains : 80 voyages entre Paris et la circonscription lorsqu’elle est desservie par une ligne aérienne régulière et 12 voyages pour toute destination hors circonscription, en France métropolitaine. Les règles ne sont pas les mêmes pour les députés d’outre-mer et pour les représentants des Français de l’étranger (le détail ici).

    S’agissant des déplacements à Paris et en région parisienne, l’Assemblée dispose d’une vingtaine de voitures avec chauffeur que les députés peuvent utiliser pour les déplacements liés à leur mandat parlementaire effectués à partir du Palais Bourbon dans Paris ou à destination des aéroports.

    L’Assemblée nationale fait appel aux taxis parisiens lorsque toutes les voitures sont utilisées. Ces frais sont remboursés dans la limite d’un plafond annuel sur présentation des justificatifs des dépenses.

    Enfin, sur demande du député, l’Assemblée nationale fournit une carte donnant l’accès gratuit au réseau de transport parisien de la RATP.

    Autres avantages ci-dessous :

    http://quoi.info/actualite-politique/2012/09/25/salaire-avantages-a-quoi-a-t-on-droit-quand-on-est-depute-1143141/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon et bien on sait pourquoi maintenant tout le monde s'ingénue à vouloir faire de la politique...

      Supprimer
  4. Vlad
    Tu as très bien fait de prendre à bras le corps cette affaire sous cet angle-là:
    Dissolution du PS (et de l'UMP aussi, il a raison Nouratin ^^) !

    Quant à laisser faire la soi-disant justice, je ne sais pas si tu y crois, mais moi plus trop.
    Il va falloir exiger qu'elle soit impartiale et c'est pas gagné, quand on sait la collusion du pouvoir et des bandes antifas.

    Un juge d'instruction, c'est autre chose, il/elle est plus libre. Elle a donc renoncé à parler d'assassinat, vu les témoignages des vigiles et la vidéo de l'agression dont Esteban a été victime.

    Je n'en démords pas, c'est bien un accident, l'agressé ayant eu le réflexe de légitime défense.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut la mouette,
      Tu vois je suis entêté...
      Le PS aurait du m'écouter au lieu de mettre la charrue avant les boeufs. Et nous tous, gardons-nous de jugements trop hâtifs.

      Supprimer
  5. "mort pour ses idées politiques ..." mort pour un polo Fred Perry, oui !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non mais si tu commences à dézinguer les mythes aussi !!
      Ils vont finir sous prozac les socialos si même les méchants n'en sont plus et font les soldes plutôt que de casser du pd ou de l'immigré.

      Supprimer
  6. Ouais, les socialistes sont quand même comiques de demander la dissolution de mouvements d’extrême-droite dont personne d'ailleurs n’avait entendu parler auparavant. Ils essaient d’incriminer le Front National, également, et, pourquoi pas, cette droite qui serait prête à pactiser avec le diable. Ils n'ont plus rien d'autre à dire. Imaginons qu’un socialiste viole une femme de chambre dans un hôtel: c’est comme si tous les socialistes étaient des violeurs et qu’il fallait interdire le PS...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est leur raison d'être, le moteur de leur appareil à censurer. D'ailleurs tu ne crois pas si bien dire, certains ont clairement dit que la manif pour tous y était pour quelque chose.
      Alors que quand on y regarde de plus près ce sont eux qui ne cessent de mentir en traitant les manifestants d'homophobes/racistes/nazis.
      Les responsables d'un climat délétère c'est le PS.
      Qui a refusé tout referendum ?
      Qui a foutu à la poubelle 700 000 pétitions écrites pour consultation du CESE ?
      Et qui arrête des veilleurs assis ou debouts allant à l'encontre des lois de notre pays ?

      Supprimer
  7. Vlad
    Je m'en voudrais de trop insister et de charger ton blog, mais quand même, regarde ça et va voir aussi les réponses que je vous ai mises, à Lo et à toi, sur ma Mouette:

    http://youtu.be/Wb2n5UX2h3k

    La vraie indécence, en passant, c'est de mettre de la pub avant de telles vidéos.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a encore néanmoins un truc faux :
      Clément Méric ne vient pas en aide à deux militants anti-fascistes ! (dont on a l'impression qu'ils sont en train de se défendre, tel que c'est dit)
      Clément Méric a PARTICIPÉ à une agression contre des jeunes qu'ils traçaient depuis plusieurs mois.

      Supprimer
    2. Je sais la mouette, mais pour autant je ne soutiens pas quelqu'un dont je ne partage absolument pas les opinions. J'ai tâté du skin plus jeune, je ne peux les encadrer. Il a tué quelqu'un en se défendant, sans doute, l'enquête le dira mais je ne signe rien en sa faveur.
      Merci pour tes réponses, j'ai tout lu :)

      Supprimer
  8. Il n'y a plus de menace fasciste depuis 1946.
    Alors, d'où sortent ils ces pauvres hères finissant sur le trottoir (qui finance, régale, profite... ) ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ah... Bonne question. A qui profite le crime ?

      Supprimer


  9. lien vers http://www.dailymotion.com/video/xl0lyn_hocine-le-combat-d-une-vie_news

    En 1975, quatre hommes cagoulés et armés pénètrent dans la mairie de Saint Laurent des arbres, dans le département du Gard. Sous la menace de tout faire sauter à la dynamite, ils obtiennent après 24 heures de négociations la dissolution du camp de harkis proche du village. A l'époque, depuis 13 ans, ce camp de Saint Maurice l'Ardoise, ceinturé de barbelés et de miradors, accueillait 1200 harkis et leurs familles. Une discipline militaire, des conditions hygiéniques minimales, violence et répression, 40 malades mentaux qui errent désoeuvrés et l' isolement total de la société française. Sur les quatre membres du commando anonyme des cagoulés, un seul aujourd'hui se décide à parler.

    35 ans après Hocine raconte comment il a risqué sa vie pour faire raser le camp de la honte. Nous sommes retournés avec lui sur les lieux, ce 14 juillet 2011. Anne Gromaire, Jean-Claude Honnorat.

    Sur radio-alpes.net - Audio -France-Algérie : Le combat de ma vie (2012-03-26 17:55:13) - Ecoutez: Hocine Louanchi joint au téléphone...émotions et voile de censure levé ! Les Accords d'Evian n'effacent pas le passé, mais l'avenir pourra apaiser les blessures. (H.Louanchi)

    Interview du 26 mars 2012 sur radio-alpes.net

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont les bienvenus !
Tous propos outranciers seront supprimés."Go ahead, make my day !"

Archives du blog

On ne lâche rien !

On ne lâche rien !
La dégénérescence c'est un peu l'obsolescence programmée du socialisme.