dimanche 6 janvier 2013

Pussy Riot citoyennes d'honneur de Paris ?!


Mouarf ! C'est la marade du jour !
EELV est décidément un des partis politiques les plus cons de la terre Gaïa.

En réponse à la naturalisation russe de Depardieu, EELV souhaite que les Pussy Riot deviennent citoyennes d'honneur de Paris. (Source : Le Huffington Post)

Gageons que Delanoë qui rejette le projet de construction d'une église orthodoxe à Paris, au risque de créer un incident diplomatique, y verrait deux avantages majeurs.

Tout d'abord faire un pied de nez à Poutine et pourquoi pas, exploiter le savoir-faire des Pussy Riot en matière d'art conceptuel, afin de renouveler la formule Nuit Blanches à Paris.

D'ailleurs, je vous laisse juger des performances de Nadejda Tolokonnikova, une des Pussy Riot, alors enceinte de 8 mois dans un musée zoologique de la capitale russe... Ah ah ah

Pour les autres photos, si vous avez plus de 18 ans, c'est par ici...
Nul doute que ça donnerait une autre gueule aux musées parisiens, peut-être même un surcroît d'affluence. Pis, au niveau du rayonnement culturel de la capitale, on clouerait le bec à toutes les autres villes du monde. Sans compter sur l'afflux touristique... Berlusconi n'aurait qu'à bien se tenir.
Imaginez, Marc Dorcel, Ministre de la Culture et les Pussy Riots citoyennes d'honneur de Paris !

Après les Orgies pour tous®, à quand Les sextoys pour tous® et le Cannabis pour tous® ?
Florence Lamblin aurait-elle travaillé sur le sujet ? Pour l'instant rien ne nous permet de l'affirmer.

Pour les plus sceptiques d'entre vous, je laisse quelques liens, qui je n'en doute pas finiront de vous convaincre de l'incroyable potentiel artistique, économique et culturel des futures citoyennes d'honneur de Paris et de leurs copines !
Les volailles, nouvel instrument de plaisir vaginal ? Expérimentation scientifique dans une supérette.
Complètement, nue, au soleil couverte de cafards.

21 commentaires :

  1. attention, je vais être vulgaire, mais franchement, y'en a marre !
    il n'y a qu'une pute pour faire citoyennes d'honneur ces putes là ! entre gens de même monde quoi !!
    Poutine, il le fera son centre orthodoxe parce que le terrain lui appartiens et qu'il va l'emmerder la pétasse de la mairie,

    RépondreSupprimer
  2. Yep, elles sont un peu tarées quand même les miss. Le coup du poulet, beurk.
    Finalement je préférais largement Marc Dorcel tiens.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Àh malheureux tu ne comprends rien à l'art, pfff

      Supprimer
  3. Il faut surtout être drôlement crétin et totalitaire pour avoir fait enfermer ces filles plus dingos que contestataires vraiment. Pour le reste, bah, les Verts et Delanono, on sait que ce sont des bobos.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. totalitaire faut pas pousser. Il y a d'autres méfaits qui relèvent du simple hooliganisme envers des symboles, des personnalités, du pouvoir et de l'Église mais aussi de la société russe elle-même. Et puis c'est sûr que si on compare avec nos peines réellement appliquées ça peut paraitre disportionné. En France, 2 ans de taule c'est pour les violeurs, et encore. J'en ai rien à foutre de leurs gueules, elles connaissent les lois russes, elles ont joué, elles ont perdu. Par contre ce qui m'importe c'est les réactions de partis politiques comme EELV, ça en dit long sur les dégénérés qui les composent.

      Supprimer
    2. C'est marrant que tous ceux qui aiment l'ordre se voient traités de totalitaires dans cette si belle ripoublika franska (bientôt francaouie). Il m'arrive assez souvent d'aller traîner mes guêtres en Russie et dans quelques autres pays de l'est et je dois avouer que la côte du sieur Vladimir est là-bas à l'inverse de celle qui a cours chez nous. C'est comme les hongrois qui ne trouvent pas que Viktor Orban soit un fasciste.

      Dans ces pays, le bon peuple s'est fait enculer par les socialo-cocos pendant des décennies au nom de leur soi-disant bien. Ils ne mordent plus à l'hameçon, ils savent que la meilleure garantie pour assurer leur gamelle quotidienne c'est que l'ordre règne, et non la chienlit gauchiste. Ils savent que la meilleure garantie de leur sécurité dans le métro et les théâtres, c'est que la racaille islamo-tchétchène soit remise à sa place, comme il faut.

      Supprimer
    3. Je suis toujours saisi par l'aversion qu'ont les politiques et les médias envers Poutine et la Russie en général.

      Supprimer
  4. C'est un remède contre l'amour cette gonzesse. Et pauvre gamin surtout.

    Les Pusssy riots citoyennes d honneur de paris, après ces images... remarque que Delanoe n est pas à ça près

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je plains aussi le gamin. J'ai fait ce billet qui me tient à coeur non pas pour dénoncer des filles anarchistes mais plutôt pour montrer à tous ceux, et je les souhaite nombreux, qui liront ce billet, afin qu'ils prennent conscience du degré de confusion mentale se trouvent certains de nos dirigeants. Qu'un parti souhaite adouber ces filles est inconcevable et en dit long sur leur mépris des valeurs.

      Supprimer
    2. Ils ne valent pas la corde qu'ils méritent pourtant, tous, de gauche comme de la soi-disant droite.

      Supprimer
    3. Les Pussy Riot n'ont pas besoin du soutien de ce vieux pourri de Delanoë et de ses courtisans. Ils sont tout ce qu'elles dénoncent.

      Leur happening sont des provocations, et vous avez tous oublié les excès des révoltés occidentaux à la fin des années 60...

      La Côte d'Azur est le refuge de tas de Russes, bien sous tout rapport, de la classe moyenne et moyenne sup qui ne supportent plus l'ambiance de la Russie de Poutine. Ceux-là sont plus discrets, c'est tout.
      Ils ne sont en France ni pour le fric, ni pour le confort: chez eux ils auraient une vie de nabab, ici ils bossent comme tout le monde...ils sont ici, parce que là-bas l'air leur est irrespirable.


      Supprimer
    4. Je ne crois en aucune manière à la sincérité des actions effectuées par les Pussy Riot. Autrement dit, elles sont, d'après moi, téléguidées.
      Et quand bien même, au nom de quoi devrait-on leur filer des médailles ?
      Faut pas déconner, tout ça pour satisfaire des bobos écolos qui n'on rien dans la caboche.
      Poutine ? Il n'est as concerné par cette affaire, arrêtons de traiter ces anars comme des héros. des héros de quoi ? Pour qui, pour quoi ?
      ...

      Supprimer
    5. .. ça m'étonnerait que les Pussy Riot attendent des médailles de qui que ce soit.

      On ne voit pas pourquoi Poutine n'aurait aucune opposition, parce que c'est bien de ça qu'il s'agit... et on ne voit pas pourquoi des Russes n'auraient pas le droit de dénoncer la collusion de l'Eglise orthodoxe russe avec le pouvoir... ce qui n'est pas une première, d'ailleurs... y compris par la provocation et la dérision.

      En général, les anars ne sont les héros de personne... ce sont les partis pourris qui essayent d'en récupérer la notoriété... en se gardant bien de diffuser les revendications réelles des protagonistes.

      Supprimer
  5. Ils ont balancé ça pour faire bien, tout intoxiqués qu'ils sont par le move médiatique, les pauvrets.
    Ton billet a le mérite de remettre les choses à leur juste place.
    Le côté romantique des Pussy Riots prend du plomb dans l'aile ( de poulet).
    Bien visé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. salut Io, content que tu aies compris le sens de ce billet.
      On n'a que trop parlé de ces filles...

      Supprimer
  6. WOUHAIIII ! Des nichons dans la rue...
    György Schwartz (George Soros) tu n'oserais pas financer des exibitions pour chauffer nos petits gars :-)

    Un point de vue alternatif aux médias http://www.youtube.com/watch?v=LK9jVZmOQtE

    RépondreSupprimer
  7. Je suis tombé sur ce site par hasard. ça grouille de petits fachos et nazillons en puissance, visiblement. Et pourtant, Dieu sait que je ne vote pas à gauche... Alle, au revoir et à jamais!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parlons du fond et laissons vos nazillons où ils sont : dans vos fantasmes.
      Sinon, commentaire hors sujet. Vous n'apportez rien au débat.

      Supprimer
  8. J'espère que vous avez pu constater les conditions de détention des pussy riot dans les goulags russes.
    Posez-vous les bonnes questions.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai constaté qu'une des Pussy riots souffrait de ses conditions de détentions car comme tout le monde je l'ai lu dans la presse. Je le déplore mais enfin elle est en prison et n'y est pas allé par hasard.
      Les médias ne cessent de nous dire que cette petite y est allée à cause d'un concert anti-Poutine dans une Eglise. Non !
      Elle fait partie d'un groupe d'activistes qu'on pourrait traiter d'anarcho-hooligans qui ont enfreint la loi a de multiples reprises (agression sur popes, destruction de biens publics, injures, etc).
      Alors voyez-vous, les pussy riot en question sont loin d'être les ingénues qu'on veut nous faire croire.
      C'est à vous de vous poser les bonnes questions : sortez de vos shemas d'après-guerre où la Russie serait cet ogre anti-démocratique et l'Occident la lumière d'entre les ténèbres nous guidant vers la démocratie éclairée.
      Mais je doute que mon commentaire vous fasse réfléchir, je note que le votre souffre quelque peu de l'objectivité nécessaire pour se défaire de la matrice propagandiste gauchiste. Le mot goulag que vous employez est ici éloquent.
      D'ailleurs... n'est-ce pas la France cette Patrie des Droits de l'Homme qui est régulièrement mise à l'amende pour ses conditions de détention ? Z'avez vu les Baumettes ? Humm ? Alors, ils sont où les goulags ?

      Supprimer

Les commentaires sont les bienvenus !
Tous propos outranciers seront supprimés."Go ahead, make my day !"

Archives du blog

On ne lâche rien !

On ne lâche rien !
La dégénérescence c'est un peu l'obsolescence programmée du socialisme.