dimanche 27 janvier 2013

Dégénérescence


Je viens d'avoir une certitude, effroyable certes mais c'est inéluctable : l'occident est voué à disparaître, définitivement.
Des hordes barbares se chargeront sans doute de la besogne, c'est peut-être un mal pour un bien.
Vous me trouvez fataliste ? Lisez le billet que je viens de dénicher, je le retranscris dans sa totalité.
On se retrouve après avec le bidon d'essence, la corde, le litre de Destop, les barbituriques et des mp3 d'Obispo. Autant en finir avant que ça ne devienne trop insupportable.


Les homos comme les hétéros peuvent être attentionnés ou de parfaites ordures.
Là n'est pas le problème ; je récuse le droit à l'enfant réclamé par les pros "mariagepourtous" auquel j'oppose le droit de l'enfant d'avoir un père et une mère.
Merdalo !

Sinon, que répondre à autant de connerie suintant la mièvrerie socialiste ?
On déverse l'agent orange ? On envoie Godzilla ? Le pal, le supplice de la roue ?
-> A vos commentaires !

16 commentaires :

  1. Je préconiserais plutôt l'ingurgitage de flan raté.
    Le plumitif qui a commis ce billet ne mérite pas mieux.
    C'est un concentré de gnagnanterie puante absolument dénué d'intérêt. Réflexion zéro, style zéro, zéro partout.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est effectivement très gnan gnan. Ca donne envie de faire comme les punks qui faisaient flipper la bourgeoisie britannique en leur rotant à la gueule avec tout plein d'épingles à nourrices dans la bouche, le nez et les joues.

      Supprimer
    2. Méfi... tu es en train de virer Pussy Riot.

      Supprimer
    3. Ah non ! Les pussy riot sont des fausses punks ! On leur file du fric pour se foutre les seins à l'air et pour gueuler... Sans parler du casting comme droit d'entrée.
      M'enfin... Je sais que tu sais cela, nous avons les mêmes lectures :)

      Supprimer
  2. Tu aurais pu avoir l’honnêteté de mentionner le lien de l'article.
    Si mes parents étaient gays

    Quant à ta remarque sur la mièvrerie socialiste, on rigolera bien quand à la prochaine alternance, la droite abandonnera son combat contre le mariage pour tous.

    Tu récuses le droit aux enfants pour les homos ? J'attend tes explications.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Point question d'honnêteté, il m'eut été facile de rajouter un lien, mais vois-tu, j'ai eu la délicatesse de ne pas le mettre : je n'aime pas montrer du doigt un individu comme l'a fait maintes fois Nicolas.
      David, tu n'as pas encore compris que je ne suis pas dans ce combat gauche-droite. Je tape sur la gauche car elle est aux manettes du pays. Je ne roule pas pour l'UMP, ni pour le centre.
      Pourquoi je récuses le droit aux enfants pour les homos ?
      Parce que dans le cadre de l'adoption, on choisit le meilleur environnement possible pour un gosse. Entre un couple constitué de 2 personnes du même sexe et un couple constitué d'un homme et d'une femme, le choix est clair et évident.
      Si on accorde le droit d'adoption aux homos, il ne sera de toute manière que théorique, jamais suivi dans les faits, à moins que des assistantes sociales militantes ou des passe-droits fassent passer ces couples-là avant les hétéros.
      Mes explications te suffisent-elles ? Je crains que non. Tu veux savoir pourquoi je récuses ce droit... Et bien ce droit n'est pas un droit fondamentale mon vieux : avant toute chose je met en avant le droit de l'enfant d'avoir le meilleur qu'il puisse avoir pour se développer.
      Un couple homo ou monoparentale ne sera jamais aussi bien qu'un couple d'hétéro. Bouh le vilain homophobe et monoparentophobe !
      Et puis pour finir, ça suffit avec ces droits qu'on s'arroge, le droit de machin, de truc... Merde à la fin, quoi d'autre ? Le droit d'être intelligent, con, grand, petit, riche, moche ? Ridicule et risible si l'intérêt de l'enfant n'était pas tout simplement piétiné pour satisfaire les desiderata de communautés archi minoritaires.

      Supprimer
    2. Tu sembles oublier dans ta démarche que les célibataires peuvent adopter. Tu devrais donc demander la fin de l'adoption pour ceux-ci. Que fais-tu des enfants de couples divorcés ?

      IL est facile quand on s'estime dans la norme de juger les autres.

      Supprimer
    3. Je ne juge pas les autres, je m'en bats les couilles, ce qui m'importe c'est que les gosses aient droit à un père et une mère.
      L'amour des parents homos ou pas ne fait pas tout, le gamin doit s'identifier et a besoin dans la mesure du possible d'une altérité père/mère pour se développer au mieux.

      Supprimer
    4. Tu ne juges pas les autres mais tu estimes avoir le droit de décider qui peut avoir des enfants. Tu réponds pas sur le célibat ou le divorce ?

      Supprimer
    5. Je n'ai pas le droit de décider mais nous avons le devoir de donner aux enfants un père et une mère.
      Bien sûr que des homos aimants peuvent élever des mômes, là n'est pas la question. Mais...(je me répète, nos points de vue paraissent inconciliables) Les petits d'hommes ont besoin d'un papa et d'une maman. Ca tombe sous le sens non ? Pas tant que ça apparemment.
      Pour le célibat : si un gamin doit être adopté, priorité au couple père-mère.
      Pour le divorce : je ne te suis pas... Un enfant de couple divorcé doit bien EVIDEMMENT être élevé par ses 2 parents selon un quota qui TOUJOURS va dans l'intérêt de l'enfant qui prime sur tous les autres !

      Supprimer
  3. quelle mièverie! pauvre gosse, il va être elevé avec des saints, il va s'emmerder avec des parents pareils, c'est de la maltraitance des parents aussi cons ! bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mouarf ! T'as raison Boutfil ! Pauvre gamin, de vraies quiches ses parents... Ah ah ah

      Supprimer
  4. Bah, c'est plutôt pas mal l'argumentaire ci-dessus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La crème pâtissière là-haut ? Trop écoeurante... Indigeste.

      Supprimer
  5. Pierre berger (82 ans,co-propriétaire du journal Le Monde) :
    parlant des anti-mariage homo, « évidemment, ils sont homophobes, pour la plupart » mais aussi… roulement de tambour… « antisémites ! »
    puis il ajoute : « Le nier me semble un peu trop facile. » Baissez le rideau !
    Tu vois mon Vlad, en fait t'es un nazi pour les bobos !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rhâââ j'suis un gros nazi, ça craint, j'vais crever en enfer : tant mieux si je peux éviter de côtoyer les saints socialistes drodlimoistes éco-responsables et égalitaristes c'est le paradis !

      Supprimer

Les commentaires sont les bienvenus !
Tous propos outranciers seront supprimés."Go ahead, make my day !"

Archives du blog

On ne lâche rien !

On ne lâche rien !
La dégénérescence c'est un peu l'obsolescence programmée du socialisme.