mercredi 15 août 2012

La gauche et le mariage homo


Je suis contre le mariage des homos.
J'ai toujours considéré que le mariage scellait l'union entre un homme et une femme en vue de constituer une nouvelle entité familiale avec un ou plusieurs gosses à la clef (si possible).
Que les homosexuels aient les mêmes droits juridiques pourquoi pas, mais qu'on n'étende pas le mariage à l'union de deux individus de même sexe.
Voilà, c'est mon point de vue, on peut le partager ou non, l'histoire nous dira si je suis définitivement un vieux con réac et engoncé dans ses certitudes.
Maintenant, si les homos en France pouvaient se marier, je serais content pour eux, sincèrement.


Ce qui me gave le plus et qui me fait sortir de mes gonds c'est la visée clairement électoraliste d'une gauche qui se veut soucieuse de préserver les droits des minorités et des opprimés de la terre entière voire de la galaxie et de sa banlieue proche.
Une super gauche quoi. Super sympa et tout et tout. Super-super méga lol et ptdr, djeun en fait, trop cool quoiii, moderne en plus et archi hype.
C'est vrai, Hollande, Aubry et Ayrault déchirent trop leur race, z'avez vu leurs sapes, les putains de coupes de cheveux sa mère qu'il se paient ? Sont trop cool je vous dis...

Pis, ils ont vraiment des couilles hein (surtout Aubry) : ils n'ont pas hésité une seconde à monter au créneau quand l'Eglise s'est prononcé ouvertement contre le mariage homo. Couillus je vous dis... S'en prendre aux curetons, putain tout le monde n'aurait pas osé le faire ! Sont trop balèses les socialos.

Allez... Quelques pensées sur ce thème-là, envoyées sur twitter pour clôturer ce billet de fainéant. D'ailleurs je vais faire une sieste bien méritée.






30 commentaires :

  1. 2000 années d'histoires à la con et ils veulent encore nous imposer leur vue. T'as raison la gauche les emmerde, et on va jouer avec eux quelques jours.
    Quand aux imams... j'ai déjà joué avec eux. Et j'attend avec impatience qu'un gros poisson ouvre sa gueule pour balancer mon filet.

    RépondreSupprimer
  2. 2000 ans d'histoire "à la con" : un point de vue parmi d'autres que tu donnes librement. Pourquoi s'offusquer lorsqu'ils donnent le leur ?
    Ils ne sont pas en position d'imposer quoique ce soit d'ailleurs, laissons-leur ouvrir un débat. Le mariage touche que tu le veuilles ou non à autre chose que des considérations universalistes, gauchistes ou modernistes.
    L'homme s'est aussi construit avec la spiritualité, par exemple (avant la playstation 3).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je découvre quelqu'un qui a les idées aussi aiguisées qu'un sabre.
      Tout ça est réjouissant!
      La gauche est un parti qui vit sur la légende de la lutte des classes.
      Comme si les pauvres devaient s'opposer aux riches.
      Comment une société fait-elle avec des boeufs qui ne
      veulent pas avancer?
      Je n'ai qu'une trouille, c'est que dans 2 ans, les médias repartent
      de plus belle dans l'embrigadement des masses, et qu'on se tape 10 ans de gauche.
      Ce serait la catastrophe!

      Supprimer
    2. Bonjour Pierre, vous me faites trop d'honneur.
      10 ans de gauche ? Pire que les 12 plaies d'Egypte !

      Supprimer
  3. " 2000 années d'histoires à la con " vs " Pourquoi s'offusquer lorsqu'ils donnent le leur ? " D'un côté la gauche ouverte et tolérante ( lol ) et de l'autre un vieux réac à la con !

    J'ai choisi mon camp, le vieux réac !

    Crénom qu ils sont cons ces gauchistes a deux balles !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oups, j oubliais: canon les pompes !

      Supprimer
    2. Je t'emmerde.

      (avec ce commentaire, tu peux broder pendant deux semaines)

      Supprimer
    3. @Corto
      En fait faudrait qu'une certaine gauche fasse son coming-out et explique une bonne fois pour toute qu'elle aime les faibles et les opprimés tant qu'ils restent faibles et opprimés. Voir la réaction de Ségolène lorsque la fille d'immigré devient Ministre : on passe de la tolérance-marketing PS à l'intolérance voire au racisme.
      Ce qui me les rend insupportable c'est cette vaste hypocrisie et la main-mise sur une prétendue morale et un prétendu humanisme.
      Dégoulinant de faux-culerie.

      Supprimer
    4. @Corto
      Ouais elles sont d'enfer les pompes, j'adore.

      Supprimer
    5. @David Burlot
      Oh putain z'allez pas commencer à vous friter...
      David Burlot, il y a un truc qui rend fou les mecs de droite, c'est ce que j'ai écrit dans le commentaire en réponse à Corto.
      L'humanisme électoral.

      Supprimer
  4. je comprends ta position, je ne la trouve même pas réac. beaucoup de reac-tions du jour sur l'Eglise et le mariage homo sont dues à la prière contre le mariage gay que les hiéarques catholiques ont lancé ce jour.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les réactions de l'Eglise et cette prière tout particulièrement semblent totalement décalées dans un pays comme la France, attaché à un laïcisme parfois trop militant d'ailleurs.
      Il faut cependant garder à l'esprit que c'est l'époque qui veut ça. Je tente de relativiser et d'éviter de prendre pour argent comptant les changements actuels des sociétés européennes.
      Sans dénigrer les avancées sociales des dernières décennies bien sûr, mais sous prétexte de modernisme il serait je pense dommage de refuser tout débat.

      Supprimer
  5. Tiens ! Je ne suis pas d'accord avec toi, Vladimir, mais mon billet du jour va dans le même sens que le tien (mon billet de midi : je dis plus ou moins clairement que les socialos feraient mieux de gueuler contre l'islam) b

    Par ailleurs, le tweet de Romain Pigenel est intéressant. Je crois qu'il se plante : plus l'église va dans le sens de la société, plus elle perd des clients (ce qui me va très bien). Elle ferait mieux de gueuler contre l'homosexualité : il y a plus d'homophobes que d'homosexuels en France. Elle n'a rien compris au marketing.

    Et c'est tant mieux ! Au moins l'homophobie diminue !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le rôle de l'Eglise n'est pas d'aller dans le sens de la société mais de donner, entre autre, du sens à nos vies.

      Supprimer
  6. David,

    Ne réponds pas aux ânes. En plus, ça fout la merde dans les commentaires d'un copain (de droite, le vilain).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. T'as raison.
      Mille excuses au taulier de ce blog.

      Une pinte sur mon compte et un verre d'eau pour ma pénitence.

      Supprimer
    2. Pas d'accord ! Deux pintes ! Une pour le taulier et une pour moi.

      Supprimer
  7. Que l'église s'occupe d'abord de ses prêtres pédophiles.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Que les politiques s'occupent d'abord de la crise, des banksters et du chômage.

      Supprimer
  8. J'ai trois chats mâles et célibataires à la maison.
    De quel droit un gros salopard de réac de phallocrate zoophobe pourrait-il me discriminer en m'empêchant d'épouser l'un d'eux, ou les trois, si ça me prend? Hein?
    On vit vraiment dans une société répressive, ça fait peur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. T'as qu'à écrire à la Halde !
      Perverse.
      Moi je vais te dénoncer à la SPA pour proxénétisme aggravé, tu fais caresser tes chats par toutes sortes d'individus (sous couvert de ramassage de cerises - pourries -).

      Supprimer
    2. Parce que tu leur a filé du GHB !

      Supprimer
  9. Pareille (pire, même), si j'avais une chatte.
    Et on ne ricane pas derrière!

    RépondreSupprimer
  10. If you don't like gay marriage
    Don't get gay married

    ton mariage avec une femme et pleins de beaux enfants à la clé sera-t-il moins la plus belle réussite de ta vie si des gays sont aussi mariés ?

    qui sait, peut être que c'est ça l'aboutissement des droits de l'être humain pour chaque être humain : laisser faire à son voisin tout ce qui ne nuit à personne,
    laisser faire à son voisin tout ce qui ne t'empêche rien de faire

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont les bienvenus !
Tous propos outranciers seront supprimés."Go ahead, make my day !"

Archives du blog

On ne lâche rien !

On ne lâche rien !
La dégénérescence c'est un peu l'obsolescence programmée du socialisme.