samedi 24 septembre 2011

Love darts


C'est une nouvelle d'une grande importance et qui revêt un caractère symbolique alors que s'opèrent chez moi plein de bouleversements personnels :

Après 15 ans d'interruption totale, lundi soir à 20h, je me réinscris à mon ancien club de fléchettes.

Lundi dernier, j'avais retrouvé avec plaisir de vieux potes du club qui n'ont pas lâché l'affaire depuis 1996 ; ils sont toujours aussi sympas, tapent toujours autant sur la cible et apprécient toujours la binouze.

Celle-ci est d'ailleurs est à 2,50€ la pinte, en plein Paris : imbattable.

Vivement lundi. Rien ne saura me détourner de ce jour historique, pas même mes copines hystéros venues me voir de loin...


Sarkozyte aigüe


Un billet rapide à tous les blogueurs de gauche.
Que vous tapiez sur les rétro-commissions, bien, que vous fustigiez la corruption, d'accord.

Mais de grâce épargnez-nous le spectacle désolant de votre hargne incontinente.

Votre propension maladive et pathologique à accuser Nicolas Sarkozy de tous les maux de la planète est pathétique. C'est en ami que je vous dis ça et les amis ça sert à ça.



Dans l'affaire Karachi, il y a Balladur et des gugusses qui sont mis en cause. Sous prétexte que les types en question sont des proches de Sarkozy, Karachi c'est Sarkozy.
Dans les affaires des billets africains planqués dans des sacs de sport, pareil, c'est Sarkozy. La preuve ?
Nicolas fait du running et a lui aussi un sac de sport.
DSK, le Sofitel c'était lui, l'affaire Bokassa et Markovic aussi, la crise de Cuba, Dreyfus et la guerre de cent ans également.
Si certains se tapent de Karachi, d'autres devraient soigner leur Sarkozyte aigüe.


A propos d'aliénation mentale, ci-après un morceau d'Asylum Party l'un des fer de lance de la "touching pop", la mouvance Cold Wave à la française. Tiré de leur album Borderline en 1989. Nostalgie.



dimanche 18 septembre 2011

Non, ce n'est pas mon modèle de société


Je parlais hier d'un pays, l'Allemagne, qui taxe les prostituées. La ville de Bonn s'étant équipée d'horodateurs spéciaux pour l'occasion.
 Dans les commentaires, je répondais à Corto :
"Cette histoire d'horodateur, anecdotique en soi, m'a fait voir les choses autrement. La taxation de la prostitution y apparaît crûment et sans équivoque alors qu'elle est plus institutionnalisée car sous forme d'impôt société pour les maisons closes.... Alors, tu vois, quand un état récupère du pognon et exploite la misère humaine ça me fait vraiment cogiter sur le type de société dans lequel on vit et le décalage permanent entre exercices d'auto-satisfaction des sociétés occidentales et leur réalité."
J'ai pensé également à ces candidats qui souhaitent dépénaliser le cannabis.
Ca doit rapporter pas mal 19,6% des ventes de cannabis à l'échelle d'un pays comme la France ; de toute manière, on n'arrive pas à endiguer le trafic, autant se faire du fric dessus. C'est aussi une manière de chercher des voix et de les fidéliser par la dépendance.
Si ce n'est pas du cynisme, c'est de la real-politique, à moins que ce ne soit les deux.
Ce n'est en tout cas pas mon modèle de société.

J'ai aussi repensé à l'affaire DSK...
Ce présidentiable français qui a deux procès au cul pour viol, qui trompe sa femme comme d'autres éclusent leurs bières et qui se tape mère et fille...
J'ai aussi pensé à tout son entourage, ses amis politiques, tous ceux qui on tenté de traîner dans la boue la parole des victimes.
J'ai pensé aux journalistes qui se sont retrouvé par dizaines devant son domicile à son retour des Etats-Unis.
Et que penser maintenant de DSK qui fait une apparition dans le journal de 20h sur une chaîne de grande écoute ?
...
Sommes-nous vraiment bien placés pour faire la leçon aux autres pays ? Et quelle image désastreuse renvoyons-nous à tous ceux et celles qui ont encore l'image d'un occident porte-flambeau d'une démocratie éclairée et sûre de ses valeurs...
Tout ceci sur fond de crise monétaire.

samedi 17 septembre 2011

L'Allemagne maquerelle

Ah ah ah...Savez-vous ce qu'est cet appareil au look infâme ?
"Un horodateur !"
Oui mais un horodateur particulier...
"Ah ? ... Euh et pourquoi ?"
Creusez-vous les méninges bande de geeks décérébrés...

" J'en sais rien moi... Il est doté d'une étrange excroissance à gauche et est particulièrement moche. Vlad tu nous emmerdes avec tes jeux à la con"


Allez...Un indice ----->
"J'ai trouvé ! C'est un horodateur allemand et la tarification est de 6€ la nuit du lundi au dimanche. Mais...depuis quand paye-t-on la nuit ?"

Et bien justement, c'est la nuit que ça se passe à Bonn.

Après les Holzboxen-Parkplätze, cloisons en bois installées sur des aires de stationnement, la ville de Bonn en Allemagne s'équipe d'horodateurs. Il ne s'agit point là d'un parking à développement durable mais d'équipements permettant de taxer les prostituées soumises dorénavant à une taxe nocturne.
Les caisses en bois quant à elles permettent de garer son véhicule et de s'offrir les services des prostituées en toute discrétion.

Proxénète : nom personne qui vit de la prostitution d'autrui, syn souteneur ; très familier maquereau, maquerelle
L'Allemagne assume donc la légalisation de la prostitution et son statut de... proxénète. La ville espère ainsi récupérer 300 000€ par an. Source : Metro
A propos de cette légalisation adoptée par certains pays, je recommande la lecture de ce billet d'où est tiré cette phrase "Le commerce des corps est inextricablement lié à la traite."
En tirant revenu de la prostitution, l'Allemagne et d'autres pays participent à la traite et au crime organisé.

Le sex-drive de Bonn et ses menus XXX

mercredi 14 septembre 2011

Concert de VNV Nation le 15 septembre 2011

VNV Nation est un groupe que j'écoutais il y a un moment et qui se rappelle à mon bon souvenir à l'occasion d'un concert au Divan du Monde le 15 septembre prochain à 19h. Ils passent avec Straftanz un groupe d'EBM, future pop, trance-machin que je ne connais pas.
VNV Nation a été créé par un anglais et un irlandais en 1990, le groupe au son plutôt électronique est également catalogué EBM, future pop, trance-machin.
Même si le son devient trop "commercial" à mon goût et si je doute des prestations scéniques du groupe, j'irais tout de même les voir en concert et tant pis pour la réunion des blogueurs alcooliques anonymes du KdB prévue le même jour. Un bonjour à Yann qui passe sur Paname et que je ne verrai pas...
Plus d'infos :
Wikipédia
Myspace
Youtube
Site officiel



Préview de leur dernier album "Automatic" :

VNV Nation - Automatic (Snippets) by VNV Nation

Et pour finir le clip très esthétique, mais sombre, de Illusion :



lundi 12 septembre 2011

C'est beau une ville la nuit

La suite de mon précédent billet, à 100m de là...

2,50€ la pinte


C'est à la Villa 99 à Paris 13 et ça joue aux fléchettes.
Vlad
Email : unraleurdeplus@gmail.com
http://unraleurdeplus.blogspot.com
(mail envoyé depuis un Nokia N8)

dimanche 11 septembre 2011

Zazounette star du porno

Pour le Zazounette fan-Club, les billets dédiés sont par ici

Stage en Corée du Nord


C'est l'histoire d'un type qui créé un jeu de société, le "casse-toi pov'con".
D'après l'illustrateur, "il s'agit d'un jeu familial absolument pas partisan dans lequel les joueurs incarnent des hommes politiques de gauche commme de droite dont le but est de serrer le maximum de mains de leurs sympathisants".
Ce même gugusse gère la promotion du jeu et se rend au festival de jeu de société Ludimania où paraît-il France 3 souhaiterait mentionner ce jeu lors d'un reportage qui passerait en national.
Le maire UMP où se déroule le festival fout la pression sur l'organisateur pour annuler la séance de dédicace, le reportage et demande de cacher les boîtes.

En attendant, l'illustrateur fait une pub pas possible autour de cet pseudo-censure à deux balles, en parle sur son blog, génère du buzz et les gauchistes pseudo-rebelles crient à l'infamie et au fascisme.


Vous noterez l'argument marketing sur son blog pour susciter la demande (le mec se prend pour Steve jobs) :
Quant au jeu "Casse-toi pov'con", il risque de ne bientôt plus être disponible. Rassurez-vous, la mairie de Saint-Apollinaire n'en a pas (encore) interdit la vente, mais nous arrivons à la fin du tirage. Une rupture n'est donc pas impossible.(En attendant, il est toujours en vente notamment sur le site de la boutique Philibert).
Ce type est soit un businessman averti, soit une crapule qui dénonce le système tout en l'exploitant.
Je pense plutôt que c'est les deux à la fois.

Je déteste cette position victimaire. Je déteste ces gauchistes qui pleurent leur mère, marre de les entendre geindre, réclamer de la thune et des subventions pour leurs délires révolutionnaires subversifs.
Heureusement que je ne suis pas maire, je les aurais envoyé en Corée du Nord pour les calmer.
Je ne comprends pas que mes copains blogueurs fussent-ils de gauche se fourvoient dans ces histoires débiles, faudra qu'on m'explique, il y a quelque chose qui m'échappe.

Pleine lune

Photo de pleine lune prise hier, le Faucon a eu la même idée. Autres paysages, autres ambiances...
Paris le 10/09/2011 à 20h47

jeudi 8 septembre 2011

Top tendance : Catalogue du tricot masculin

J'adore l'auto dérision comme vous le savez...
Un type a eu l'idée de créer un magazine intitulé 'Tricot 1987 - Catalogue du tricot masculin"
Admirez la moustache, les poses et les couleurs passées,... C'est du grand art bien ringard, j'adore ! :))

Pour relancer le diaporama, cliquer sur le bord inférieur et non au centre

mercredi 7 septembre 2011

Racket d'état

Je vous recommande de lire le dernier billet de notre ami Yann Savidan.
Vous avez aimé la taxe UMP sur les sodas ? Vous aimerez la taxe PS sur les MP3 :
Aubry souhaite faire payer tous les internautes d'un euro par mois en lieu et place de la loi Hadopi.
Notre ami Yann, plein d'une sagesse ancestrale, nous dit "Comment peut-on demander à l'ensemble des internautes de financer les droits d'auteur et l'aide à la création artistique ?"
Dans le mille.
Après Hadopi et ses millions d'euros dépensés pour traquer des pirates, après la carte jeune payée par nos impôts, on décide de faire payer tout le monde parce que les artistes exilés en Suisse n'ont même plus assez de thunes pour se payer des pâtes aux truffes ou un café crème au Fouquet's.
Mais au nom de quoi devrais-je donner du fric aux politiques artistes si je suis internaute ?
Et demain c'est quoi ? On file du blé à l'industrie automobile ? Au écuries de Formule 1 ?
Sans compter le coût de tout le dispositif bureaucratique, dont la France a le secret, pour redistribuer cet euro. Un euro qui sera amené à augmenter d'une année sur l'autre...
C'est ni plus ni moins du racket.

mardi 6 septembre 2011

Marre des sex-toys


J'en ai marre de cette mode du sex toy. Marre des journalistes qui, sourires entendus, nous bassinent avec ce truc. Qu'est-ce que j'en ai à foutre que les français plébiscitent de plus en plus un truc qu'ils se foutraient dans le fondement ou dans le con ? C'est paraît-il un des bienfaits de la démocratie...Ah ?
Voilà, c'était ma minute coup de gueule.


Archives du blog

On ne lâche rien !

On ne lâche rien !
La dégénérescence c'est un peu l'obsolescence programmée du socialisme.