samedi 27 août 2011

Twitt du jour #UEPS

Certains blogueurs socialistes se sont sacrifiés et assistent à la Rochelle à l'université d'été du parti socialiste (sans doute pour expier des péchés commis dans des vies antérieures).
J'ai une pensée pour eux.
Sinon, pour suivre leurs interventions, c'est sur Twitter.

Et maintenant le twitt du jour :))


jeudi 25 août 2011

Novak Djoković en blonde

...En Maria Sharapova plus exactement et c'est dans une pub...

mercredi 24 août 2011

Ces pathétiques socialistes

Ainsi donc il n'y aura pas de procès DSK au pénal. Dommage, il n'aura pas eu le l'occasion de prouver son innocence...
Parce que le type traîne tout de même une sale réputation. C'est simple, en l'espace de 3 mois on a appris que :
DSK s'est amusé a éjaculer sur une femme de chambre d'hôtel à New-York.
La femme de chambre l'a accusé de viol.
Une journaliste française porte plainte pour tentative de viol en France.
On apprend qu'il s'est tapé la mère de cette dernière.
Une ancienne maîtresse réapparaît et témoigne...

Ce sont des faits. Et que font certains socialistes ?
Ils témoignent leur satisfaction et font les marioles. Ces cons seraient capables de faire passer DSK sous l'Arc de Triomphe à son retour en France et de lui décerner le gode d'Or 2011.


Comme disais un certain blogueur : "C'est triste, c'est pathétique, c'est socialiste."
PS : je serais militant PS, je foutrais dehors tous ces blaireaux, c'est des catastrophes ambulantes, il sont aussi doués en communication que mon chat l'est en physique quantique.

lundi 22 août 2011

Mon pote Gilles Morand, caricaturiste

Quel est le lien entre Eric Woerth, Lagarfeld et un chat tigré ?
Humm ? Vous séchez ?
C'est Gilles Morand, un vieux pote doué en dessin, caricaturiste numérique à ses heures perdues et chiant accessoirement :)
Et justement, plutôt que de prendre la tête à ses copains en les narguant au billard ou aux échecs, il s'est mis à déformer celle d'hommes politiques, de chanteurs et de personnalités diverses.
Bon d'accord, mais que vient faire le chat dans l'histoire ? Le chat c'est le sien, Jean-Claude.

Vous pourrez retrouver toutes ces caricatures sur son blog : gillesmorand.blogspot.com
Sur Facebook et sur Flikr avec en Guest Star Jean-Claude (le chat, suivez merde...)

Et comme le garçon a de l'humour, je ne peux m'empêcher de mettre sa biographie, piquée sur son profil Google+ :
"Gilles Morand naît le 5 juin 1969 en plein coeur du château de Versailles, 1er étage, antichambre de l'oeil de boeuf. Surdoué, il termine à 17 ans seulement, Major de Sciences Po Paris dans la célèbre promotion où il cotoiera Frédéric Beigbeder, Isabelle Giordano, David Pujadas ou encore Anne Roumanoff. Mais c'est Picasso qui repérera son talent de dessinateur et il intégrera très vite Les Beaux Arts. Ses diplômes en poche, il hésite entre une carrière de Surfeur professionnel et la mission d'Evèque de Paris que veut lui céder Monseigneur Lustiger. Il optera pour le surf et suivra Kevin Slater à Los Angeles. C'est là qu'il fera pour la première fois la Une des Tabloïds internationaux grâce à sa liaison avec Pamela Anderson qui durera 2 ans. En 1996, Tarentino lui propose un rôle aux cotés de George Clooney dans sa production "From dusk till dawn". Mais gilles Morand prépare sa 2ème ascension de l'Everest et se doit de refuser. C'est Tarentino qui endossera le rôle. En 1999,de Retour à Paris Jacques Seguela le placera dans l'une de ses société. C'est là qu'il deviendra l'oreille attentive des élites politiques de l'époque, aussi bien de gauche que de droite. Aujourd'hui, Gilles Morand est revenu à ses premières amours et se partage entre son goût pour la caricature et le poker (il vient d'obtenir un 3ème bracelet WSOP). Bon d'accord, il exagère un tout petit peu...mais n'est-il pas caricaturiste ?"
N'hésitez pas à vous abonner, il dessine aussi vite que certains gugusses, que je ne nommerais pas, qui éclusent des verres au bistro ou des films au porno.
Enfin, quoi de mieux qu'une bonne vieille trogne sur un billet de blog pour se payer la tête d'un politique...

La trentième glorieuse


Sentant l'orage venir, j'ai sorti mon téléphone (Nokia N8) pour immortaliser les couleurs inquiétantes du ciel. Du coup j'ai tenté de choper un éclair...Et j'y suis arrivé à la 30ème photo. Pas mal hein ?
Vous pouvez cliquer sur la photo pour la voir en grand, des fois que vous n'auriez que ça à faire, :)




jeudi 18 août 2011

Les complexés, des dictateurs en puissance


Je suis 100% d'accord avec l'article de Didier Goux, marre de ces gauchos obsédés par l'état d'Israël et obsédés par les juifs tout court. Israël tout entier se reconvertirait au bouddhisme tibétain qu'ils crieraient quand même à l'état fasciste. On peut penser ce qu'on veut de la politique israélienne que je n'approuve pas forcément (et puis je m'en fous un peu), je trouve ce pays courageux, volontaire et il ne se laissera pas atomiser par certains énervés qui les entourent.
Et c'est justement ça qui agace nos antisémites gauchistes qui portent du keffieh jusque dans leur slibard.
Ces derniers n'arrivent même pas à faire face à leur propre médiocrité. ils sont aigris et transfèrent leurs échecs personnels sur tout ce qui ressemble de près ou de loin à du volontarisme et tout particulièrement sur tous ceux ou tous les pays qui ont un profil de battant.
Ils détestent les battants, ces gros cons, sûrement riches et évidemment de droite et arrivistes.
Alors qu'une minorité, donc forcément opprimée, est d'emblée adulée, fût-t-elle débile, consanguine ou bien cannibale.
Donnez le pouvoir à ce genre d'individus et vous aurez pour sûr d'immondes dictateurs sociopathes prêts à purger tout ce qui leur rappelle que ce sont des complexés qui ne s'assument pas.

mercredi 17 août 2011

La quête du Saint Rāmen


Quelques photos du KdB, cette rencontre entre blogueurs anonymes alcooliques.

Le dernier a eu lieu le 15 août dernier à l'Aéro et c'était bien évidemment très sympa.






Étaient présents, NicolasDu petit Monde de GildanIntox2007Monsieur le MaireMartin P. ainsi que @Thibaultdm (particulièrement déchaîné).


Ca a carburé au ricard et à la binouze, l'ambiance était grivoise et détendue du bide.






Vers 16h, Gildan et moi-même sommes partis manger dans un des nombreux restos asiatiques du 13ème arrondissement où nous sommes restés jusqu'à 19h30, le temps de refaire le monde en consommant ces fameuses soupes Phô remplies de couilles_de_je_ne_sais_quel_animal_mais_on_s'en_fout (un exemplaire à 17h dans le bol sur la photo)


J'ai pris le soin, entre deux bouchées de nouilles et 3 tachycardies provoquées par des piments, de prendre une photo somptueuse à la symbolique chargée.
La France issue du siècle des Lumières, se fait fort de guider ses concitoyens dans les ténèbres et érige pour cela des panneaux où l'ANPE, cette fierté nationale, a autant de poids qu'une capitale d'un pays développé à l'économie florissante.


Mais revenons à nos nouilles.
Notre ami blogueur David Burlot n'en fini plus de m'inquiéter. Il fait un transfert sur un personnage de film interprété par Marlon Brando : le Colonel Kurtz.
Passe encore sa manie d'y penser tous les matins en se rasant le crâne, les choses que je vais vous relater prennent un tour plus inquiétant.





J'ai appris incidemment que dans sa prime jeunesse, il se réservait des soirées entières, cloîtré dans une chambre d'étudiant, à visionner des films passablement curieux.
Tandis que ses amis de chambrée allaient se pochetronner comme tous jeunes de leur âge, David Burlot, lui, féru d'ésotérisme alimentaire, partait à la quête du Saint Rāmen, à la recherche de la nouille ultime.
Jugez plutôt, je n'invente rien, cet extrait est issu de son blog (cliquer ici) :


Je crains pour sa santé mentale.

lundi 15 août 2011

Ces petits plaisirs



La vie est partout, elle s'immisce dans les moindres recoins sans qu'on y prête attention, surtout si on est citadin comme moi. Je viens de découvrir ce qui me fait plus triper qu'une cigarette après une assiette de purée-oeuf au plat (quand je fumais).
C'est de rentrer en bagnole, vitres ouvertes en chantant à tue-tête après une bonne séance de natation.
En plus aujourd'hui y'a KdB :)

Vlad
Email : unraleurdeplus@gmail.com
http://unraleurdeplus.blogspot.com
(mail envoyé depuis un Nokia N8)

samedi 13 août 2011

Pin-up du samedi

Vous êtes déprimé, lessivé, éreinté et vous prenez du Lexomyl et du Xanax au petit déjeuner ?
Ce diaporama régulièrement mis à jour dans la nouvelle section Pin-Up juste au-dessus (oui, là, au-dessus, dans le menu horizontal bande de bigleux), est pour vous ; à consommer sans modération...
Pour s'abonner on peut s'inscrire à ce flux RSS.
Voir aussi l'excellent site Rock 'n' roll de El Camino, The Pin-up Master, sans lequel j'en serais resté à montrer les photos de mon défunt cochon d'Inde, Banjo. Dieu ait son âme.

Bon, et si vous voulez revisionner cette diapo, faut cliquer sur le bandeau inférieur, pas au centre.



Pour finir je vous laisse en compagnie de la photo qui fait dorénavant office de fond d'écran chez moi. Terrible. C'est chez Jessica LaBlanche


jeudi 11 août 2011

London's Burning



Au moins le bordel à Londres m'aura permis de réécouter les Clash...

mardi 9 août 2011

Panonceaux débiles

La gardienne de mon immeuble a l'air fruste. Fruste mais sympa...Enfin je n'en sais rien, je n'ai jamais eu de conflit avec elle et c'est bien comme ça, parce que je la soupçonne d'avoir des origines Maoris. Y a-t-il une forte communauté Maori au Portugal ?
Pas envie qu'elle me fasse la prise de l'ours, j'ai les cervicales fragiles et rien qu'à imaginer ses avant-bras gros comme mes cuisses me serrer la gorge....
Bon je divague.
La gardienne de mon immeuble donc, affectionne tout particulièrement les panonceaux.
Il y en a partout des panonceaux, sur la porte d'entrée de chaque escalier et près des ascenseurs. Le dernier en date est débile (celui du milieu sur la photo).
J'en ai fait un encore plus débile, celui du haut, on s'amuse comme on peut.



dimanche 7 août 2011

Google : passer d'un compte à un autre

Tout est parti d'un message de Gildan...

Il y a 3 jours je reçois son invitation pour me joindre à Google +.
Super ! Ca fait un moment que je lorgne dessus car j'attends de Google + d'unifier un peu tous les services Google ou autres au sein d'un machin qui rendrait compte à la communauté de mes moindres billets, twitts ou cuites au KdB.
Mais de quelle communauté s'agit-il ?
Et bien en ce qui me concerne, celle des twittos, blogueurs et autres copains qui agrémentent la vie d'un râleur comme moi. Je ne conçois un machin social que s'il intègre mes trucs 2.0 partagés sans porter atteinte à ma vie privée.
Le Montmartre des Blogs en 2097, devinez qui est qui...
Jusqu'ici j'avais réussi à scinder mes activités internet, où je raconte des conneries mais pas seulement, de mon identité réelle, bien lisse, winner et propre sur soi, divulguée sur des réseaux sociaux professionnels.
Parce que ça me ferait bien chier qu'un futur employeur voit ma tronche de débile sur mon blog en tapant mon nom dans un moteur de recherche.
A ce propos, ma réputation auprès de ma future ex-belle-mère a été quelque peu malmenée le jour où elle a voulu lire mon blog pour la première fois et qu'elle est tombée dans le décolleté de Salma Hayek que j'avais foutu en photo dans un billet. Arf !
Quel rapport avec Google + ? Attendez...j'y viens.
Je reprends donc.

Lorsque j'ai créé ce blog, j'ai commis l'erreur de le faire à l'aide de mon compte Google qui était associé à mon Gmail professionnel, l'adresse étant un truc du genre nom.prénom@gmail.com. Cependant, Google faisant bien les choses, les différents services de Google, dont la plateforme de blog Blogger, ne divulguent pas cette adresse mail, si tant est qu'on se donne la peine de tout bien paramétrer. J'ai par ailleurs toujours utilisé un pseudo, refusant de lâcher la moindre information susceptible de dévoiler ma vraie identité à mes nombreux et nombreuses fans qui n'attendent que ça pour se jeter sur moi comme Nicolas sur la serveuse sur son gigot.

Le web 8.0 c'est quand même une tannée...
On a beau être vigilant, nous ne sommes pas à l'abri d'une erreur. Il y a le cas classique du blogueur qui publie ses photos persos sur Picasa de Google, le même Picasa où sont hébergées les photos du blog. Pour peu que le blogueur en question se trompe lors d'intégrations photos dans un billet ou dans un gadget latéral, l'internaute peut aisément accéder d'un clic au profil Picasa du blogueur et :

- Y lire sa véritable identité si l'URL n'a pas été masquée par un code.
- Y voir ses photos persos de concours de bière/cacahuètes ou de frites/vinaigre si l'accès à celles-ci n'a pas été protégé.

J'ai plein d'autres exemples comme ça...Il y a aussi cette fameuse photo dans Gmail qui est maintenant reprise à partir de la photo du profil Google : dans les paramètres de Gmail, on peut faire en sorte que cette photo ne soit pas vue par les destinataires de vos emails. Si vous avez comme moi un Gmail professionnel et que la photo de votre profil est celle d'un abruti avec une chapka (ou d'un colonel psychopathe), vous avez tout intérêt à cocher cette case. Sauf qu'à chaque mise à jour de la photo sur le profil, Gmail décoche la case tout seul...

Prototype de réseaux sociaux, début XXème siècle

On vient donc de le voir, si Google a pensé à tout pour protéger les données confidentielles, il n'est pas à l'abri d'erreurs et j'en ai trouvé d'autres. Sans parler de Google Buzz où bon nombre de gens s'étaient fait avoir avec des buzz publics dévoilant leur vraie identité.
Alors comment faire ?


Il faut compartimenter. Chez Google tout part de l'adresse Gmail, lorsque vous en créez une, vous laissez un nom et un prénom, parfois repris explicitement dans l'adresse email. Impossible de les changer par la suite.

Si on veut bien faire les choses pour préserver son anonymat, il ne faut pas mélanger ses activités privées ou professionnelles avec ses pérégrinations sur internet qui requièrent un pseudo. Il faut dissocier les services et les comptes d'utilisateurs associés.



Dans mon cas j'étais coincé avec mon Gmail professionnel où nom et prénom avaient été renseignés, je suis un peu maniaque et ça faisait un moment que je me disais qu'il serait bon de créer un deuxième compte Google pour effectuer une migration.
Je viens de le faire, j'ai bientôt terminé, mais je peux vous dire que ce n'est pas simple !
Google +, et donc l'invitation offerte par mon copain Gildan, m'ont aidé à passer le pas.
Pourquoi Google + ? Parce que Google a décidé que seuls les vrais noms et prénoms devaient apparaître dans les profils Google +. Pas de pseudos. Quelques personnes se sont fait virer de leur compte Google + pour n'avoir pas mis leur vraie identité, dans mon cas hors de question d'y mettre mon vrai nom. Je pourrais y mettre mon pseudo "Vlad unrâleurdeplus", mais ce n'est pas ce que j'ai renseigné lorsque j'ai créé mon adresse Gmail.


J'ai donc créé un second compte Google avec une adresse Gmail sous pseudo et j'ai commencé, dans la mesure du possible, à migrer mes services Google d'un compte à l'autre.

Pour ceux que ça intéresse, voici tout le déroulement de l'opération. L'expérience Google + fera, elle, l'objet d'un autre billet, le temps que je mette tout en place.




Création d'un nouveau compte Gmail. Bidon.
Création d'un nouveau compte Gmail et donc Google sous pseudo. Facile.

Blogger : passation de pouvoir
Dans Blogger, se connecter sous l'ancien compte et renseigner un autre auteur avec la nouvelle adresse. A noter, un bug dans la nouvelle interface Blogger qui masque un menu déroulant permettant d'octroyer ou non des droits d'administration à un auteur. Il faut décocher l'option "Blogger in draft" dans le tableau de bord et se démerder pour revenir à l'ancienne interface. Une fois que l'on a donné des droits d'administration à l'auteur, ne pas supprimer l'ancien compte administrateur, pas encore, pas tant que tout ne sera pas en place, on pourra alors revenir à la nouvelle interface Blogger.

Profil Blogger à créer
Penser à créer son profil Blogger à l'aide du nouveau compte et l'intégrer éventuellement au blog.

Picasa : migration facile
Il va falloir migrer son ancien compte Picasa vers le compte Picasa créé à l'aide du nouveau compte Google. Se connecter avec l'ancien compte, et cliquer sur le transfert de compte en cochant bien la case demandant de migrer également les photos Blogger.
Avec Picasa c'est nickel, les anciens liens vers les photos sont suivis, pas de liens brisés et tout se fait rapidement. Dans mon cas c'était particulièrement simple, je n'avais pas de photos persos...

Google Reader : ça se corse
Outre le profil qui apparaît dans mon blog, j'ai aussi des flux de partage issus de Google Reader (sur la gauche). Il m'arrive également de partager des infos de Google reader sur Twitter. Il faut donc également passer le Reader d'un compte à l'autre. Dans ce cas on exporte les abonnements sur son PC (on trouve cette fonction dans les paramètres de Google Reader) qu'on importe sur le nouveau compte. Par contre il faut revoir les paramétrages qui sont perdus, mais l'essentiel est là, les abonnements et les tags. Les abonnements suivis et les partages eux ne sont pas importés. Si on veut les conserver, sous l'ancien compte, il faut aller dans les paramètres de partage et s'envoyer par mail le lien vers la liste de partage. Une fois reconnecté sur son nouveau compte, on ouvre le mail et on s'abonne au flux de cette liste (en cliquant sur l'icône dans la liste). On retrouve ainsi sur le nouveau Reader, sous forme de flux, les anciennes infos partagées ou suivie. Il ne reste plus qu'à les traiter l'une après l'autre en les marquant soit en "suivi" soit en "partagé".

Panneau de contrôle des flux, l'ancêtre de Google Reader


Google Friend Connect : c'est chaud
C'est là que j'ai merdé un peu, j'ai perdu 41 abonnés (il n'y a plus que moi).
Le truc qui gère les membres c'est Google Friend Connect, et celui-ci ne permet pas (ou alors je n'ai pas trouvé) de faire une passation de pouvoir entre un ancien administrateur et un nouveau. Je me suis donc résigné à m'inscrire à Google Friend Connect (GFC) avec mon nouveau compte Google en tant qu'administrateur fraîchement nommé. A ce stade j'ai zéro membres et je ne suis membre d'aucun blog.

J'ai donc décidé de commencé par retrouver les blogs chez lesquels j'étais membre pour m'y réinscrire à défaut de pouvoir faire une migration d'un compte GFC à un autre. Et j'ai fait ça grâce à Google Reader.
En effet, dès lors qu'on devient membre d'un blog à l'aide de Google Friend Connect, les flux d'information sont automatiquement balancés sur Google reader sous le tag "Les blogs auxquels je suis abonné".
Après l'importation sur Google Reader qu'on a faite précédemment, ces flux sont bien heureusement conservés, on continue à recevoir les nouvelles des copains sur le Reader mais on n'est pas encore membre sous le nouveau compte. On va donc devoir les identifier (dans mon cas c'était simple, c'étaient les seuls à ne pas être dans des dossiers). Dans le tableau de bord Blogger on va se connecter sous le nouveau compte devenu administrateur, puis en page d'accueil, sous "Liste de lecture" on va cliquer sur ajouter. Apparaît alors une fenêtre nous proposant de les importer à partir de Google Reader : parfait. Il suffit de reprendre les abonnements identifiés précédemment et le nouveau compte redevient membre à son tour de toute la liste.
Je résume donc, l'ancien compte et le nouveau compte sont membre tous les deux des mêmes blogs, ouf, on n'a pas perdu des copains.

Par contre pour le reste, je me suis mal débrouillé. J'ai supprimé l'ancien compte GFC alors qu'une quarantaine de personnes me suivaient. Plouf ! Ils ne me suivent plus, impossible de les retrouver. Je ne pensais pas que ces inscriptions étaient liées à un compte Google. Tant pis. Je ne peux même pas faire un billet pour les prévenir, ils ne recevront plus les nouveaux billets automatiquement. Et puis dès que j'essaye d'intégrer le gadget GFC ça ne marche pas...Je pense qu'il va falloir attendre un peu.
Comme mes lecteurs sont souvent ceux des copains, je demanderais bien à ces derniers de passer une annonce via un billet pour prévenir que je viens de virer 41 personnes et qu'elles peuvent se réinscrire si elles le souhaitent, en haut à droite...Ca serait cool.


Google Friend Connect : c'est du boulot !


Feedburner : ouf !
Qui dit blog, dit flux. Et le mien est géré par Feedburner. Ce dernier a été rattaché à Google il y a 2 ans je crois, aussi, si vous souhaitez migrer d'un compte Feedburner à un autre je vous conseille de rattacher d'abord Feedburner à Google si ce n'est pas déjà fait. L'opération est très simple, on donne un mail destinataire pour migrer le tout d'un compte à l'autre. Chouette. Apparemment tout marche, les Feedflare sont là, les inscrits par mail aussi, le flux est propre. Je croise les doigts parce que ça me ferait mal de me retaper une config Feedburner qui est tout en anglais en plus.

Google Analytic : on refait tout
Impossible de migrer les statistiques issues de Google analytics sur un nouveau compte, ni même une double administration qui ne me conviendrait guère d'ailleurs. Après moult recherches sur le web, j'ai appris que la les professionnels qui gèrent plusieurs sites et qui veulent déléguer les droits d'administration, n'ont d'autre choix que de gérer les statistiques sur l'ancien compte et sur le nouveau compte dans un premier temps. Autant vous dire que je n'ai pas cherché à comprendre, tant pis pour l'historique, j'ai tout supprimé et reconfigurer entièrement Google Analytic depuis le début sur le nouveau compte. Pensez à enlever les balises de suivi de l'ancien compte, placées dans votre code html du blog, avant de placer les nouvelles.

Outil pour les webmasters (Google) : Vérifier le sitemap
J'ai jamais rien compris à ce truc-là si ce n'est que c'est super utile pour suivre le nombre d'abonnés, vérifier comment se comporte le site à l'exploration par les robots et surtout pour placer le sitemap, ce truc qui permet de référencer correctement les sites.
Ici j'ai pu rajouter un nouvel administrateur avant de virer l'ancien. Par contre qui dit nouvel administrateur, dit nouveau propriétaire de blog, et donc nouvelle identification nécessaire : validation du proprio.
Les méthodes de validation ont changé depuis la dernière fois. Avant il fallait intégrer un code dans l'html du site, que j'ai viré du coup avant de virer l'ancien compte. Maintenant, si j'ai bien compris, dès lors que vous déclarez un nouvel administrateur, il y a une page html balancée sur le serveur du site...Etrange. On peut aussi rajouter du code comme avant ou bien utiliser le code de suivi de Google Analytic maintenant que les deux sont liés.
Toujours est-il que j'ai du rebalancé mon sitemap qui n'était plus reconnu (aïe) et j'ai attendu pas loin de 8 heures sa validation. Entretemps l'accès de Googlebot à http://unraleurdeplus.blogspot.com avait été bloqué par le robot.txt. Dès lors que le sitemap est passé, les tests d'exploration du site par Googlebot se sont bien passés.
Ouf !

Surtout bien travailler son référencement
Youtube
Apparemment je ne peux migrer mon compte Youtube vers un autre, tout est une question de date d'après google, mon compte ayant été créé à la mauvaise manifestement. Qu'à cela ne tienne, je n'ai que peu de vidéos uploadées spécifiquement pour le blog. Je vais donc les re-uploader sur le nouveau compte et mettre à jour les liens sur les billets concernés, à la main. Pour les autres vidéos principalement musicales, elles resteront dans mes playlists sur l'ancien compte qui restera privé.



Je crois que c'est le billet le plus long que j'ai écrit, c'est pas sexy, mais j'ai pas mal galéré pour faire toutes ces manipulations ; si ça peut aider quelqu'un j'en serais fort aise. Il y a une page Google à consulter pour les problèmes de migration de compte : par ici.

Maintenant que tout est presque terminé, je vais pouvoir me connecter à Google +, sous pseudo, et voir ce que ça donne.
Le but du jeu étant à terme, sur ce blog, de pouvoir associer des services sur lesquels je suis présent sans risquer de révéler des données d'ordre privé.

Très concrètement je vais très prochainement rajouter des icônes bien sympa de Lastfm, Google reader, Youtube, MixPod, Myspace, Google +, Twitter...Ca mettra un peu de couleur et ça égaiera ce blog un peu terne depuis quelques temps, non ?



J'oubliais, il faut penser à supprimer toutes les autorisations données aux applications tierces pour accéder aux données Google de l'ancien compte. On trouve ça sur Google Dashboard.
Penser également à faire un transfert des mails de l'ancien compte qui concernaient l'activité blog, commentaires etc, vers le nouveau compte mail créé.
Maintenant je suis tranquille, je n'ai plus qu'à résilier les services de mon ancien compte pour avoir une approche purement professionnelle quant à son utilisation : sans fioriture aucune, rien qui dépasse, pas de trucs compromettants, pas de gros réacs ni de gauchos bien louches dans mes fréquentation, le gendre idéal quoi...Chiant donc.

mardi 2 août 2011

Euro : faites de beaux rêves

Allez...juste pour le plaisir et pour faire de beaux rêves, un p'tit Nigel Farage qui défonce tout le monde au parlement européen, arf !  :)

Archives du blog

On ne lâche rien !

On ne lâche rien !
La dégénérescence c'est un peu l'obsolescence programmée du socialisme.