dimanche 11 septembre 2011

Stage en Corée du Nord


C'est l'histoire d'un type qui créé un jeu de société, le "casse-toi pov'con".
D'après l'illustrateur, "il s'agit d'un jeu familial absolument pas partisan dans lequel les joueurs incarnent des hommes politiques de gauche commme de droite dont le but est de serrer le maximum de mains de leurs sympathisants".
Ce même gugusse gère la promotion du jeu et se rend au festival de jeu de société Ludimania où paraît-il France 3 souhaiterait mentionner ce jeu lors d'un reportage qui passerait en national.
Le maire UMP où se déroule le festival fout la pression sur l'organisateur pour annuler la séance de dédicace, le reportage et demande de cacher les boîtes.

En attendant, l'illustrateur fait une pub pas possible autour de cet pseudo-censure à deux balles, en parle sur son blog, génère du buzz et les gauchistes pseudo-rebelles crient à l'infamie et au fascisme.


Vous noterez l'argument marketing sur son blog pour susciter la demande (le mec se prend pour Steve jobs) :
Quant au jeu "Casse-toi pov'con", il risque de ne bientôt plus être disponible. Rassurez-vous, la mairie de Saint-Apollinaire n'en a pas (encore) interdit la vente, mais nous arrivons à la fin du tirage. Une rupture n'est donc pas impossible.(En attendant, il est toujours en vente notamment sur le site de la boutique Philibert).
Ce type est soit un businessman averti, soit une crapule qui dénonce le système tout en l'exploitant.
Je pense plutôt que c'est les deux à la fois.

Je déteste cette position victimaire. Je déteste ces gauchistes qui pleurent leur mère, marre de les entendre geindre, réclamer de la thune et des subventions pour leurs délires révolutionnaires subversifs.
Heureusement que je ne suis pas maire, je les aurais envoyé en Corée du Nord pour les calmer.
Je ne comprends pas que mes copains blogueurs fussent-ils de gauche se fourvoient dans ces histoires débiles, faudra qu'on m'explique, il y a quelque chose qui m'échappe.

9 commentaires :

  1. Certains pourraient se contenter de n'être que ridicule (ce qui est déjà pas mal). Ils sont en plus indécent...

    Bon billet... qui rappelle une triste réalité

    RépondreSupprimer
  2. @FalconHill
    Merci FalconHill. Tu as raison c'est indécent.

    RépondreSupprimer
  3. Les vols pour Pyong Yang sont super sympas: plein d'escales et minimum 1600 euros. 30 à 40h de voyage. Ça déjà, ça excite.

    RépondreSupprimer
  4. Ben oui:
    Travail, famille, patrie, pourquoi penser à plus?
    Y en a marre de tous ces p... de grévistes gaucho artistes à la noix!

    RépondreSupprimer
  5. Je ne peux être d'accord avec toi, tu t'en doutais.

    Sans la décision de cette mairie, je n'aurai jamais entendu parler de ce jeu ... à la con, un de plus.
    Mais qu'un maire utilise sa puissance publique, avec la menace sur les subventions pour un seul jeu de société, ça me dépasse un peu.
    Et tout ça dans un festival bien inoffensif, même pas rempli de dangereux gauchistes ...

    RépondreSupprimer
  6. @JP
    Pfff...tu déformes mes propos. Lis ma réponse à David burlot juste après tu comprendras
    @David Burlot
    Si le maire s'est laissé aller à du chantage à l'intimidation effectivement le procédé n'est pas très propre, mais j'aurais peut-être fait pareil, c'est un jeu à la con ;). Mon message n'était pas là, ce qui me gène c'est la véritable campagne marketing qu'est en train d'orchestrer ce type en surfant sur le fantasme préféré des ultra gauchos. C'est un malhonnête. Tu ne combat pas les astreintes aux libertés blabla si tu en profites pour vendre ta came. Faut choisir.

    RépondreSupprimer
  7. rhooo comme tu y vas fort.

    Juste une question basique et innocente : Depuis quand en France interdit-on un éditeur ou un auteur de s'exprimer et de faire la promotion de son oeuvre qui ne contrevient pas à la loi ?

    RépondreSupprimer
  8. j'ai lu ton billet avec attention et j'avoue je ne sais quoi penser de cette affaire ! censure? Victimisation ? ou bien connerie de part et d'autre ?

    à réfléchir!

    RépondreSupprimer
  9. @melclalex
    Tu as raison, on n'interdit pas. Mais y a-t-il eu interdiction ?
    @ThierryRégis
    Ouais bizarre d'autant que France 3 n'a pas fait son reportage, or qu'est-ce qui aurait empêché les journalistes de le faire ?

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont les bienvenus !
Tous propos outranciers seront supprimés."Go ahead, make my day !"

Archives du blog

On ne lâche rien !

On ne lâche rien !
La dégénérescence c'est un peu l'obsolescence programmée du socialisme.