mercredi 17 août 2011

La quête du Saint Rāmen


Quelques photos du KdB, cette rencontre entre blogueurs anonymes alcooliques.

Le dernier a eu lieu le 15 août dernier à l'Aéro et c'était bien évidemment très sympa.






Étaient présents, NicolasDu petit Monde de GildanIntox2007Monsieur le MaireMartin P. ainsi que @Thibaultdm (particulièrement déchaîné).


Ca a carburé au ricard et à la binouze, l'ambiance était grivoise et détendue du bide.






Vers 16h, Gildan et moi-même sommes partis manger dans un des nombreux restos asiatiques du 13ème arrondissement où nous sommes restés jusqu'à 19h30, le temps de refaire le monde en consommant ces fameuses soupes Phô remplies de couilles_de_je_ne_sais_quel_animal_mais_on_s'en_fout (un exemplaire à 17h dans le bol sur la photo)


J'ai pris le soin, entre deux bouchées de nouilles et 3 tachycardies provoquées par des piments, de prendre une photo somptueuse à la symbolique chargée.
La France issue du siècle des Lumières, se fait fort de guider ses concitoyens dans les ténèbres et érige pour cela des panneaux où l'ANPE, cette fierté nationale, a autant de poids qu'une capitale d'un pays développé à l'économie florissante.


Mais revenons à nos nouilles.
Notre ami blogueur David Burlot n'en fini plus de m'inquiéter. Il fait un transfert sur un personnage de film interprété par Marlon Brando : le Colonel Kurtz.
Passe encore sa manie d'y penser tous les matins en se rasant le crâne, les choses que je vais vous relater prennent un tour plus inquiétant.





J'ai appris incidemment que dans sa prime jeunesse, il se réservait des soirées entières, cloîtré dans une chambre d'étudiant, à visionner des films passablement curieux.
Tandis que ses amis de chambrée allaient se pochetronner comme tous jeunes de leur âge, David Burlot, lui, féru d'ésotérisme alimentaire, partait à la quête du Saint Rāmen, à la recherche de la nouille ultime.
Jugez plutôt, je n'invente rien, cet extrait est issu de son blog (cliquer ici) :


Je crains pour sa santé mentale.

12 commentaires :

  1. J'aime la cuisine asiatique mais je ne supporte pas la soupe phô !
    Quant à Kurtz-Burlot, tout s'explique :)

    RépondreSupprimer
  2. @Corto
    Oui, mais que peut-on faire ? On demande à Sainte Ségo aimez-vous les uns les autres de l'exorciser ?

    RépondreSupprimer
  3. Je n'en crois pas un mot !
    ヌードル
    表面を愛撫

    RépondreSupprimer
  4. Tu vois ça te reprend...
    Вы нуждаетесь в помощи супруга

    RépondreSupprimer
  5. Cette soupe fut excellente !
    Mon lit, le soir même ... aussi !
    :)
    Oh ! On voit mes lunettes et le vin que tu as bu ... tout seul ! Moi, j'en pouvais plus !
    :)

    RépondreSupprimer
  6. J'ai bu du vin ? Je ne m'en souviens pas. C'est pas toi qui a commandé le pif ?

    RépondreSupprimer
  7. Bon, apparemment, les couilles de je-ne-sais-quoi tapent sur le cerveau. A éviter...

    RépondreSupprimer
  8. @Homer
    Ah non, elles sont goûtues

    RépondreSupprimer
  9. David Burlot sait ce qui est bon: Tampopo, cet hymne aux ramen et au bouillon idéaux, est le film que je cherche depuis 20 ans! Un chef d'oeuvre introuvable aujourd'hui. Je lance un appel déséspéré: où peut-on trouver ce film????
    Sinon, c'est des couilles de quoi dans votre soupe? Ça a l'air de vous mettre de bonne humeur.

    RépondreSupprimer
  10. Moi,le mec que je préfère dans Apocalypse Now, c'est le lieutenant-colonel Kilgore et sa guerre psychologique.Aaaaaaaaaaaaaah... la chevauchée des Walkyrie en hélico...

    Mais qu'est-ce que vous avez tous avec ces nouilles pimentées... Mon Vlad à moi, et son père, en raffolent aussi, cette semaine l'ancêtre s'est décapé la langue...

    Y a pas de filles, dans votre confrérie ?

    Dans quelques mois, on s'invitera mes copines et moi, ah, ah, ah...

    RépondreSupprimer
  11. Нежидающий гость хуже, чем татарина..

    RépondreSupprimer
  12. @Io
    Toi aussi t'es ramenophile (ou alors ramenologue ?). Les couilles ? J'en sais rien, je n'ai pas pour habitude d'en déguster :))
    @La sorcière à la ville
    Euh, la dernière soupe Phô que j'avais bouffé remonte à 3 ans...
    Moi je trouve ça super bon et c'est vrai que le piment arrache, pourtant j'en ai bouffé des forts.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont les bienvenus !
Tous propos outranciers seront supprimés."Go ahead, make my day !"

Archives du blog

On ne lâche rien !

On ne lâche rien !
La dégénérescence c'est un peu l'obsolescence programmée du socialisme.