vendredi 29 juillet 2011

Le coucou de Claviers va nous manquer

Il y a 3 ans je publiais le premier billet de ce blog, il s'intitulait bienvenue.
C'était un mot lancé dans le vide intersidéral du net, sans espoir d'être capté par une intelligence extérieure.
Ne sachant ni trop quoi dire ni à qui, je m'étais fait à l'idée de parler avec moi-même, jusqu'à ce que ma course stellaire ne soit infléchie par des un de ces amas d'étoiles qu'on nomme blogosphère.
Je l'aime bien ma blogosphère ; j'y ai rencontré toutes sortes de planètes dont je ne me lasse pas de graviter autour.
Les rébus du Coucou de Claviers illuminaient le ciel à chacune de ses révolutions, le dimanche très exactement, attirant à lui tous les blogueurs de la galaxie voire au-delà.
Aujourd'hui j'ai appris qu'il nous a quitté, rejoignant la liste de ces corps célestes qui continuent de briller malgré tout.
Je pense à lui, à sa famille et à ses proches.



5 commentaires :

  1. Salut Vlad ! Les péripéties du collisioneur de hadron ne le laissaient pas indifférent.

    RépondreSupprimer
  2. Salut Mtislav, ça me fait penser à cette histoire de chouette présumée qui avait déclenché une panne dans l'accélérateur. Ne serait-ce pas un coucou curieux plutôt ?

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont les bienvenus !
Tous propos outranciers seront supprimés."Go ahead, make my day !"

Archives du blog

On ne lâche rien !

On ne lâche rien !
La dégénérescence c'est un peu l'obsolescence programmée du socialisme.