dimanche 10 juillet 2011

La bouffe ou le CO2

Je m'apprêtais à laisser un troisième commentaire sur l'excccccellent blog de mon copain Corto lorsque finalement j'ai décidé d'en faire un billet. De quoi s'agit-il ?

De consommation éco-citoyenne responsable (et durable)...
Allons bon.
Allez lire son article pis revenez ici, je délocalise mon commentaire chez moi.
Avant on nous disait qu'il ne faut pas jeter de bouffe parce que pleins de gens crèvent de faim.
Je suis bien d'accord, jeter de la bouffe c'est mal.

 Et puis faut pas être une lumière pour gérer les restes et les dates de péremption dans son frigo et justement ma femme est nulle pour ça, elle laisse des trucs virer de couleur dans le réfrigérateur, passant de l'ivoire au vert clair jusqu'au brun dégueu. Un côté fétichiste refoulé sans doute.


Nous autres privilégiés, on ne s'en rend même plus compte mais pensez tout de même qu'on est obligé de bouffer deux à trois fois par jour sans quoi au bout de quelques semaines c'est les vers qui nous bouffent.
C'est pour dire à quel point la nourriture est vitale au même titre que l'air, l'eau et pour certains la bière et/ou les cacahuètes et l'iPhone.
L'homme a donc très naturellement eu un rapport très particulier avec la nourriture.

Avant quand mon arrière grand-mère devait balancer du pain tout vert et dur comme la pierre, elle se signait et marmonnait un truc, moi je préfère me rendre malade plutôt que de jeter quoique ce soit. Mon fils me surnomme le finisseur.
Maintenant  avec les écolos nouveaux on oubli le gosse du Biafra ou le pauvre paysan chinois, ce qui compte c'est la mère Gaïa, le CO2 et le compte en banque d'Al Gore.

Notre ami Corto nous cite quelques extraits issus de cette nouvelle religion pour pays riches :
"jeter un steak représenterait un gaspillage équivalent à laisser une ampoule de 60 watts allumée pendant 70 heures. Jeter une baguette – vu la quantité d’eau dépensée pour produire la farine – revient à gaspiller l’équivalent en eau d’une baignoire pleine. Gaspiller un pain équivaudrait à rouler pendant 2,24 kilomètres..."
Intéressons-nous maintenant à cette comparaison étonnante et extrapolons avec une discussion-fiction :

Anne : "Vous  ne devriez pas jeter ces pâtes aux truffes Dominique"
Dominique : "Mais pourquoi donc ? J'ai le bide explosé"
Anne : "Vous rendez-vous compte que lorsque vous jettez 150g de ces pâtes cela équivaut à laisser l'autoradio, la télé, l'ordi et le mini-bar de la Porshe Panamera S allumés pendant 2 heures ? La quantité d'eau dépensée pour produire le blé revient à gaspiller l'équivalent en eau de notre Jacuzzi plein"
Dominique : "Vous avez raison Anne, si tout le monde avait votre sagesse, il n'y aurait plus de faim dans le monde"

N'aurions-nous pas le parti écologiste le plus con du monde en France ?

5 commentaires :

  1. on laisse tomber la viande ou pas ? ;-)
    http://leparisienliberal.blogspot.com/2011/06/lutter-contre-la-faim-dans-le-monde.html

    RépondreSupprimer
  2. si tu parles d'EELV comme parti le plus con, je dis oui sans hésiter ! Avoir Jolie-Joly comme figure de proue...

    RépondreSupprimer
  3. @Le parisien Libéral
    Vous conviendrez que nous mangeons trop de viande par rapport à nos besoins journaliers. C'est un fait.
    @Corto74
    J'aime bien quand tu parles comme ça :))

    RépondreSupprimer
  4. la femme des steppes12 juillet 2011 à 01:04

    Bah... une fois que c'est dans ma cuisine, que ça finisse dans le sac poubelle ou dans l'estomac de mes gosses, je ne vois pas trop ce que ça change. Car même après, que ça finisse en ordure ménagère, en étron, ou en vomi (parce que je les ai forcés à finir), de toutes manières, tout ça se retraite !

    RépondreSupprimer
  5. @la femme des steppes
    je n'avais pas vu les choses sous cet angle-là, j'adore votre pragmatisme. Excellent :)))

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont les bienvenus !
Tous propos outranciers seront supprimés."Go ahead, make my day !"

Archives du blog

La dégénérescence c'est un peu l'obsolescence programmée du socialisme.