jeudi 2 juin 2011

J'aime un pays

J'aime un pays qui protège son peuple des ravages de l'information libre et qui sait nous prémunir du choc traumatique occasionné par des images insoutenables de cruauté.
Les très subversifs Facebook et Twitter ainsi que les images d'un homme honnête entravé par des menottes seront enfin bannis du paysage audiovisuel par notre Conseil du Soviet (Suprême) de l'Audiovisuel.

J'aime un pays qui mène une lutte sans merci  contre nos penchants naturels pour la débauche citoyenne sur Internet. Car nous sommes malheureusement démunis face à nos vicissitudes profondes et si l'état n'y prenait garde, qui sait, nous pourrions tous devenir des nazis, des blogueurs libidineux, des pédophiles voire des Ministres. La lutte contre les VVT (Vérités Virtuellement Transmissibles) ne fait que commencer.

J'aime un pays qui accorde un soutien sans faille aux principaux porte-paroles du néo-romantisme à la française dès lors qu'un de ses missionnaire et présumé dignitaire se retrouve en présumée difficulté au Nouveau Monde.
D'ailleurs cela occasionne de magnifiques débats sur les innombrables subtilités linguistiques et sémantiques de la langue française qui n'a de cesse de se renouveler. La présomption d'indécence vient de faire son entrée dans le Larousse...Encore une exception culturelle française que les nations du monde entier, et en premier chef la Guinée, nous jalousent.

J'aime un pays qui a pour sienne devise "être fort avec les faible et faible avec les forts". L'infâme philosophe ayant eu le tort de lire tout haut un article de presse parue la semaine précédente n'a qu'a bien se tenir, il lui en cuira de briser l'omerta et une collusion du pouvoir et des médias. Tout philosophe qu'il est, il aurait du comprendre que ses dires aussi vrais soient-ils nourrissent le populisme le plus immonde dont la plèbe se repaît faisant le lit d'ignobles partis d'extrême-droite.
Il ne faut donc rien dire.
D'ailleurs la presse l'a compris avant lui en cessant tout travail d'investigation.

J'aime enfin un pays qui se fait fort de participer très activement à des missions humanitaires, comme en Libye par exemple, en larguant ce qui s'apparente sans doute à des oeufs de Pâques ; ce même pays a su garder ses yeux d'enfants lorsqu'il semble vouloir inviter des casques bleus à Sevran, connaissant l'engouement des enfants pour les Schtroumpfs ce sera pour sûr une fête fantastique.


Kent - J'Aime Un Pays par Kent

13 commentaires :

  1. Y sont trop forts ces lyonnais !

    RépondreSupprimer
  2. a propos de schroumfs, as tu vu qu un sociologie ou un truc ds le genre a fait tout une étude pour montrer que les petits bonhommes bleus était un parfait exemple de fascisme sous-jacent, d'antisémitisme larvé, de racisme déguisé... le Grand Schtroumps serait une image déguisée de Staline !

    et oui !
    j'aime ce pays... soupirs

    RépondreSupprimer
  3. Nous avons tout ses albums à Kent c'est une des plus belles J'aime un pays

    RépondreSupprimer
  4. Ah! Merci Vlad, merci! Je me réjouis de lire un si vibrant hommage rendu enfin aux lumières de ce beau pays! Il était temps. On nous offre l'occasion unique de voyager dans le temps, c'est pas rien. Wells doit s'en mordre les phalanges de dépit, au fond de son trou. A nous les joies de l'Ancien Régime! Avec un peu de chance, on va même peut-être pouvoir pousser jusqu'aux Invasions barbares, la chute de Rome et toutes ces réjouissances caligulesques. Quelle chance! Vive le retour des privilèges, garants d'un ordre juste! Chacun à sa place. A quoi bon, pour les gueux, savoir lire et penser?La télé est là. L'école ?..on est e train de s'en occuper, pour le bonheur de tous. Les journaux? Quels journaux?
    « La guerre c'est la paix - La liberté c'est l'esclavage - L'ignorance c'est la force »Qui a dit ça? Orwell. Un pauvre fou. Paix à son âme.

    RépondreSupprimer
  5. Toujours autant de plaisir à te lire.

    Excellent billet, excellent sujet, présenté avec humour, savoureux.:):):)

    RépondreSupprimer
  6. Voilà un billet bien de toi, excellent!

    RépondreSupprimer
  7. Ce qui m'emmerde, c'est que cette chanson n'est pas toute neuve, mais que rien n'a changé

    RépondreSupprimer
  8. J'aime un pays .. ou pas ! (bon billet)

    RépondreSupprimer
  9. Très bon article...

    Après quand on aime son pays et qu'on aime un peu moins ce qui s'y passe en ce moment, il faut essayer de faire de la politique pour changer le cours des choses, mais ce n'est pas facile...

    http://goo.gl/fX3Az

    RépondreSupprimer
  10. @jeandelaxr
    Ouais !
    @corto74
    Ce gars est sociologue comme je suis proctologue
    @Dominique Darcy
    Oui, c'est une des plus belle, je trouve aussi :)
    @Laurinou
    Oulaaa je n'imaginais pas tout ça moi !
    @Princesse
    Merci de ta visite
    @El Camino
    Merci m'sieur
    @David Burlot
    Ouais c'est clair, j'ai pensé la même chose
    @ThierryRégis
    N'empêche qu'on y bouffe bien
    @Guillaume
    Merci, non pas simple en effet

    RépondreSupprimer
  11. Ben moi, je ne l'aime pas, figure-toi... et j'élève mes gosses en les encourageant à aller voir ailleurs.Quand on est beau, jeune , intelligent et séduisant, tout est possible. Mieux vaut être étranger dans un pays que l'on a choisi, qu'étranger dans celui qui vous vu naître.
    Le pays dans le quel je suis née, n'existe plus, il s'est transformé et il me dégoûte.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont les bienvenus !
Tous propos outranciers seront supprimés."Go ahead, make my day !"

Archives du blog

On ne lâche rien !

On ne lâche rien !
La dégénérescence c'est un peu l'obsolescence programmée du socialisme.