jeudi 9 juin 2011

Haïti : marché d'esclaves US

Pour les médias français Obama est forcément un homme de gauche parce qu'il est noir, de gauche il est donc humainement respectable, il a le coeur sur la main, il n'aime pas la guerre, il ne mange pas des enfants au petit déjeuner et ne lit pas le Figaro, blablabla...
Et bien ces médias ne se bousculent pas pour signaler que le Président Obama ou plutôt son administration est apparemment intervenue (d'après un câble Wikileaks révélé tout d'abord par The Nation) à Haïtï pour y réguler le salaire moyen. Explications :
En 2009 le gouvernement haïtien avait passé le salaire moyen de 27 cents à 61 cents de l'heure. A la demande d'entreprises de textile comme Hanes ou encore Levi Strauss, l'ambassadeur des Etats-Unis a fait pression sur le gouvernement haïtien et le salaire moyen est redescendu à 31 cents de l'heure.
Source : Business Insider


5 commentaires :

  1. Le modèle social à l'américaine qu'affectionne tant notre très cher gouvernement ! (cher est péjoratif)

    RépondreSupprimer
  2. Le capitalisme dans toute sa splendeur!

    RépondreSupprimer
  3. ce n'est même plus le problème du capitalisme mais de l'ingérence dans les affaires d'un pays tiers. Évidemment le rapport de force est tellement disproportionné que Haïti s'est plié aux exigences des USA.

    RépondreSupprimer
  4. Lu dans "NEWSWEEK".

    Barack Obama donne ensuite une raison plus abstraite mais qu'il qualifie de bien plus importante : "lorsque survient une tragédie, les Etats-Unis prennent les devants et viennent en aide. C'est ce que nous sommes. C'est ce que nous faisons". Et de citer la reconstruction après la Seconde guerre mondiale ou plus récemment, celles de la Bosnie et du Kosovo. "Quand nous ne montrons pas seulement notre pouvoir, mais aussi notre compassion, le monde nous regarde avec un mélange de respect et d'admiration. Cela conforte notre leadership", souligne-t-il.

    Wouah, grâce à la compassion des Américains, Haïti est sauvé, applaudissons.

    Comme le dit Vlad, encore une ingérence, intolérable, dans les affaires d'un pays tiers.(:(:(:

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont les bienvenus !
Tous propos outranciers seront supprimés."Go ahead, make my day !"

Archives du blog

La dégénérescence c'est un peu l'obsolescence programmée du socialisme.