samedi 30 avril 2011

Detachments


Detachments : c'est le nom du groupe plutôt pop-électro aux accents cold wave dont j'avais parlé dans un billet précédent intitulé Cold Wave is not dead.
Manifestement, si cold wave is not dead, on peut dire qu'au vu des commentaires, l'intérêt suscité par le billet était plus Dead que Alive.
Le sondage en atteste, il y a même deux personnes qui préfèrent la soupe à Mamère.
C'est pour dire !


Face à ce pétard mouillé il y a deux attitudes : soit je m'immole en me jetant du 6ème en beuglant fuck the society, soit je fais face à l'adversité et vous gratifie d'un deuxième billet merdique sur ce groupe qui mérite vraiment le détour.

Detachments est un groupe originaire de Londres et ils ont sorti leur premier album en septembre 2010. D'aucuns diront que ça ressemble à du OMD, du Human Leagues, du Joy ou que sais-je, je m'en fous, je veux juste les voir en concert et manque de bol ils sont passés récemment en France.

Critiques diverses : ici,  ou là.
Detachments sur Youtube
Detachments sur Myspace

Je remercie tout particulièrement Christophe, vinylovore patenté qui tient le site pop-hits et commentateur chez Music Lodge, de m'avoir fait découvrir Detachments.








8 commentaires :

  1. J'aime bien le morceau Audio/Video pour son coté rétro. MP3 #check

    RépondreSupprimer
  2. Salut David Burlot !
    Merci pour ton commentaire, ouais ça rappelle un certain son hein ? ;)

    RépondreSupprimer
  3. Bon, si vous en profitez que je suis en vacances pour faire ce genre de billet, je ne risque pas d'étendre ma culture musicale !

    En plus, je ne peux pas écouter, vu que le son de la pièce est déjà occupé par le docu sur les Monty Python... y a des choses sacrées, quand même !

    RépondreSupprimer
  4. @la femme des steppes
    Monty Python ? Oui, en ce cas vous êtes excusée. N'oubliez pas la vie d'un certain Brian vendredi prochain.

    RépondreSupprimer
  5. Vendredi ? N'est-ce pas ce soir plutôt ? Damned... Télérama m'aurait-il égarée ?
    Bref. Je viens d'écouter et je voterais, si l'occasion m'en était donnée, "bof". C'est pas mal, mais je ne retrouve pas l'élan que j'avais ressenti en écoutant les morceaux de Monomen, qui reviennent régulièrement dans ma playlist, pour mon plus grand plaisir !
    Et quand est-ce qu'on mange, au fait ? ;-)

    RépondreSupprimer
  6. @la femme des steppes
    Et oui c'est plus torturé, plus sombre et moins dansant que Monomen. J'aime beaucoup Monomen, je suis d'ailleurs ravi de savoir que vous continuez à les écouter.

    RépondreSupprimer
  7. ... et la Vie de Brian, c'était bien hier. Excellentissime. Je ne l'avais jamais vu celui-là, je me suis régalée. Je me serais bien re-visionné le Sens de la Vie -un p'tit chocolat, Monsieur ? :-D

    RépondreSupprimer
  8. La vie de Brian : j'adore l'épisode complètement loufoque de l'OVNI qui le kidnappe avant de s'en débarrasser !

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont les bienvenus !
Tous propos outranciers seront supprimés."Go ahead, make my day !"

Archives du blog

La dégénérescence c'est un peu l'obsolescence programmée du socialisme.