mardi 15 mars 2011

Un temps pour tout

C'est étrange comme les choses se règlent d'elles-même parfois.

Je voulais publier un court billet pour réagir sur ce que je considère comme une certaine récupération politique de l'énorme désastre que vit actuellement le Japon.

Et puis finalement je ne l'ai pas fait.
Je me suis alors tourné vers la musique ; j'ai pensé inévitablement à la terrible mais magnifique chanson I come And Stand at Every Door reprise par This Mortal Coil.
Trop glaçante.
Je me suis alors tourné vers des morceaux qui me transportent, pour prendre de la hauteur, tout en restant dans le registre des voix féminines ; j'ai donc réécouté l'Ange Sinéad O'Connor et son morceau Thank you for Hearing Me qui me transcende.

Et c'est alors que j'ai découvert l'interprétation de Faye Wong en live à Tokyo en 2001 qui prend aujourd'hui une autre dimension. L'actualité est revenue vers moi.



A ceux qui brandissent banderoles, à ceux qui manifestent et aux hommes politiques j'ai envie de répondre :
Il y a un temps pour tout, un temps pour toutes chose sous les cieux :
Un temps pour naître, et un temps pour mourir ...
Un temps pour pleurer, et un temps pour rire,
Un temps pour se lamenter, et un temps pour danser ;
Ecclésiaste 3
Voir aussi les billets de FalconHill, Corto, Nicolas, Vallenain, Melclalex, Hervé Torchet, Rimbus, Toréador

5 commentaires :

  1. Intéressant aussi la différence de traitement de la catastrophe dans les médias, par rapport à Haïti, par exemple. Il s'agit ici d'un pays tout à fait semblable au nôtre. Même niveau de vie, de confort, de modernité. Et surtout avec une Bourse, avec une économie liée intimement au marché économique mondial, etc.

    On sent bien le bourrage de crâne visant à faire un total transfert, comme si on en avait besoin. Et ce côté "suspens"... on nous tient en haleine depuis des jours sous prétexte d'informations. Je commence à ne plus supporter de voir ces journalistes qui expliquent la situation "en live", devant les Japonais qui font la queue pour accéder aux denrées, ou ceux qui sont blessés ou dans la douleur, comme s'ils étaient des bêtes de foire, sans aucune pudeur.

    Quelle aubaine pour les médias et les politiques qui font leur choux gras de tout...

    Je commence à avoir envie de gerber.

    RépondreSupprimer
  2. Il y a un temps pourri à Lyon aussi...

    RépondreSupprimer
  3. D'accord avec toi Vlad.
    "Il y a un temps pour tout"
    Ras le bol des opportunistes de tout poil qui profitent avec jouissance de l' occasion pour nous refourguer leurs leçons de morale.

    RépondreSupprimer
  4. @la femme des steppes
    Les répétitions en boule pour faire du remplissage sont effectivement à vomir
    @Vallenain
    2 suppos et au lit mon p'tit
    @Mammamia
    Merci, oui ras le bol de ce vacarme alors que l'heure est au recueillement.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont les bienvenus !
Tous propos outranciers seront supprimés."Go ahead, make my day !"

Archives du blog

La dégénérescence c'est un peu l'obsolescence programmée du socialisme.