lundi 21 mars 2011

Le journalisme va-t-en guerre

Hier je m'étais fendu d'un billet à propos du traitement médiatique de la guerre en Libye. Ce n'est pas nouveau ; dès qu'il s'agit de couvrir des évènements exceptionnels, la presse, la radio ou la télé effacent toute distinction entre cataclysme meurtrier, guerre, jeux olympiques ou tour de France.
Sous mes airs râleurs, je me remets néanmoins en question et il m'arrive souvent de penser que j'exagère, jusqu'à ce que je consulte certains sites me donnant malheureusement raison.
Acrimed décrypte à merveille le dévoiement journalistique qui m'insupporte, je vous conseille de lire leur dernier article "Guerre de Libye : bavures médiatiques avant les premiers bombardements".

18 commentaires :

  1. Tu voulais dire Mélenchoniste ?

    RépondreSupprimer
  2. Tout pareil. Extrèmement choquée par le traitement des médias, qui est passé en une soirée du "tout Japon" au "tout Lybie", alors que la situation au Japon n'avait pas évoluée...
    Choquée aussi par notre engagement en Lybie. Ca sent le réglement de compte personnel à plein nez. Sarko, sans doute jamais remis de ce que ses conseillers internationaux l'ont obligé à faire en accueillant Khadafi à Paris, a trouvé là une occasion de venger ce qu'il considère comme un affront.
    La liberté du peuple lybien ? Allons donc.... et la liberté du peuple tibétain, quand est-ce qu'on en cause, hein ?
    Je pense sérieusement qu'on vient de se mettre dans de sales draps et qu'on est pas près de pouvoir les changer...

    RépondreSupprimer
  3. @la femme des steppes
    A propos du couple politiques-journalistes : sont-ils seulement conscient du spectacle qu'ils nous offrent et de leur perte de crédibilité ? Tout autour de moi j'ai l'impression que de plus en plus de personnes n'adhèrent plus du tout et sont de plus en plus méfiants. Vis-je dans une blogobulle particulière ou ressentez-vous la même chose de votre côté ? d'ailleurs il n'y a qu'à voir les taux d'abstention, c'est édifiant et très parlant.

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour l'article d'Acrimed, excellent.et pas grand chose a y rajouter.
    Me font marrer ces auto-suffisants de journalistes, en particulier, le vendredi soir au Grand Journal.

    RépondreSupprimer
  5. Mais je t'en prie Corto, merci d'être venu.
    J'aime bien Acrimed, faudra que j'aille voir un peu ce qu'ils font en plus et qui ils sont.

    RépondreSupprimer
  6. L'érection

    Entre Sarkozy et Kadhafi… il n’y a que ça.
    Tout le reste c’est du blabla… un problème d’érection…
    chacun des deux s’efforce à montrer à l’autre qui est le plus viril des deux membres actifs…
    de l’hémisphère nord et de l’hémisphère sud.
    Qui assurera le coup et qui repartira avec la queue entre les jambes pour une longue traversée du désir.

    http://www.lejournaldepersonne.com/2011/03/Erection/

    RépondreSupprimer
  7. Merci pour le conseil , je vais voir cela ;)

    RépondreSupprimer
  8. Le pire, c'est de voir qu'ils n'apprennent pas de leurs "erreurs" et que chaque fois la même recette fonctionne. Kosovo, Afghanistan, Irak... Mélange paradoxal de "va-t-en-guerre" et d'angélisme visant à faire semblant de croire qu'il y aurait des guerres propres et des bombes-à-tuer-les-méchants... Demain ils pleureront sur les malheureuses "bavures". Après demain ils seront regonflés à bloc pour l'Iran ou je ne sais quel prochain sur la liste...

    RépondreSupprimer
  9. Le site je ne sais pas mais l'auteur est prof à science po ! il tient même un blog !
    Demande moi quand tu sais pas !
    :))))

    RépondreSupprimer
  10. @Gildan
    Rhâââ comment tu te la ramènes...!
    Je veux bien son adresse de blog ouais :))

    RépondreSupprimer
  11. Mais non t'exagères pas, t'es entier c'est tout! Et quand on est comme ça on ne plait pas à tout le monde et parfois même à soi même :) [ et puis si on ne peut plus dire de connerie ;) ]

    RépondreSupprimer
  12. Et ça y est ! : "Des dizaines et des dizaines de corps de soldats gisent là, morts dans l'instant, certains presque des enfants dans leur treillis trop grand. Ils ont été foudroyés par les Rafale français entre 5 et 7 heures du matin." - lepoint.fr

    RépondreSupprimer
  13. Vlad, autour de moi, j'ai l'impression de voir les gens se refermer totalement. Il n'y a plus de questions, ni de réflexion, ni de remise en cause, ni rien. Ils ont essayé, ils n'ont pas réussi, faut dire qu'on ne les a pas beaucoup aidés. Alors ils ressortent la carte électorale de Papa et vont retourner voter comme Papa, pour leur parti historique, point barre. A gauche, comme à droite, il n'y a pas beaucoup d'alternative, finalement. Qu'on vote connement ou qu'on vote intelligemment (enfin, qu'on croie voter intelligemment), il n'y a aucune différence.
    On va y aller parce qu'on le doit, mais on n'a plus la foi. Non, on n'a plus la foi...

    RépondreSupprimer
  14. Ah oui, et puis ce soir, je suis effondrée. Effondrée parce que j'ai entendu des hommes politiques qui conseillent de s'ABSTENIR plutôt que d'aller voter pour X ou Y.
    S'ABSTENIR, merde !!
    Ils ne savent pas ce que c'est, le vote blanc, ces crétins ?
    L'abstention n'est pas un avis, l'abstention est une paresse de non-citoyen. Comment des élus peuvent-ils demander à leurs électeurs de s'ABSTENIR ?

    RépondreSupprimer
  15. @comparatif santé
    De rien, bonne lecture :)
    @Un oeil
    Oui le scénario est connu mais les résultats se font attendre : Kosovo, Irak, Afghanistan sont loin d'une plein expression démocratique..
    @Gildan
    Merci, je vais voir
    @ThierryRégis
    Merci :) A propos des conneries je suis bien d'accord, elles sont nécessaires et participent à relativiser les choses ici-bas.
    @Un Oeil (bis)
    Ca faisait aussi partie du scénario malheureusement...Et ces corps, ces morts sont instrumentalisés par l'un ou l'autre des parties, alimentant notre boulimie médiatique dans un pas de deux funèbre.
    @la femme des steppes
    Vous avez raison, que des élus prônent l'abstention est d'un cynisme incroyable, ça ne les dérange pas plus que 55% des gens soient désabusés dans leur majorité. De cette manière ils délivrent aussi un autre message : comme c'est pas lui ni l'autre (mon copain d'alternance), ne vote surtout pas, comme ça moi on mon copain d'alternance on pourra toujours garder notre place. On dit qu'ils n'ont rien compris, mais si justement, ils ont tout compris : ils nous prennent pour des cons, et ça depuis longtemps.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont les bienvenus !
Tous propos outranciers seront supprimés."Go ahead, make my day !"

Archives du blog

On ne lâche rien !

On ne lâche rien !
La dégénérescence c'est un peu l'obsolescence programmée du socialisme.