dimanche 31 octobre 2010

Il ne peut en rester qu'un

Je me remet difficilement de mes pintes d'hier soir, du coup je ressemble à rien aujourd'hui.
Ce qui me rassure c'est qu'il y a pire que moi...



...Et en plus à la fin de la vidéo, dégoûté qu'on rie à ses dépend il insulte copieusement le flic...

samedi 30 octobre 2010

I Like Trains à la Flèche d'Or


I Like Trains dont j'avais parlé ici et ont enfin sorti leur nouvel album : He Who Saw The Deep.
Pour l'occasion le groupe fait une tournée et passe en concert à la Flèche d'Or à Paris le 17 décembre 2010 à 20h.
Pour la petite histoire c'est marrant parce que la Flèche d'Or se situe sur le lieu de l'ancienne gare de Charonne; la Flèche d'Or...I Like trains...Vous suivez ? Non ? Si ? ...Ok je sors...
Bon et sinon, le même soir The White Lies et The Vaccines se produisent. Et le tout pour 10 €.
              

vendredi 29 octobre 2010

Célafotocéodeux


Nicolas plus fort que l'AFP, Tass et Reuters réunis,  nous parle du rapport sorti aujourd'hui sur le réchauffement climatique :




----------------------------------------------------------------------------------------------

A quelle hauteur le CO2-marketing contribue-t-il au réchauffement climatique ?
Le méthane y concourt beaucoup plus que le CO2.
Pourtant qui nous parle du méthane dégazé par les bovins et les buveurs de bière ?
Qui oserait interdire les brasseries, le cassoulet, la soupe aux choux ?
Qui oserait réduire la consommation animale ou pire réguler les naissances mondiales ?
D'autant que s'il y a moins d'individus sur terre, il y aura moins de consommateurs et ce n'est pas bon pour l'économie de marché. Par contre parlons du CO2 : ça fera vendre de la valeur ajoutée ne reposant sur rien d'autre que sur du marketing pour relancer les économies européennes face au BRIC (Brésil, Russie, Inde, Chine).

Le CO2 super star des soirées mondaines contribuerait au réchauffement, oui mais de quel réchauffement climatique parle-t-on ? Celui dont parlait le GIEC dont les principales têtes ont été lourdées ?
Parce que maintenant que ce conglomérat bidon de pseudo-scientifiques politisés du GIEC s'est foutu dedans on commence enfin à parler des probables causes cycliques du réchauffement climatique comme le cycle solaire ou l'interaction nuages-vent solaire sur le climat par exemple...
(pour ceux qui ont du temps, en 5 parties : partie 1, partie 2 , partie 3, partie 4, partie 5)
Et encore rien n'est encore sûr, il y a ça et là de multiples théories intéressantes qui attendent d'être étudiées, validées ou pour le moins consultées.
Ca commence à bouger avec la fin de l'omerta du GIEC...Sauf en France avec ce rapport de l'Académie des Sciences qui s'essaie dans le consensuel (voir la réaction de Vincent Courtillot).

Les scientifiques et Allègre ne nient pas l'influence probable du CO2 sur le réchauffement climatique mais ils contestent  la part attribuée à l'homme dans l'élévation du CO2. Ils disent aussi que dans l'état actuel des connaissances on n'est sûr de rien.

La terre a connu bien des réchauffement climatiques autrement plus significatifs avant l'apparition de l'homme et des fabriques de iPhone/iPad/iTrucs sans qu'on ait un Hulot qui vienne nous jouer son Nostradamus de malheur invoquant la culpabilité pour mieux nous refiler son business fumeux et lucratif du bio/éoliennes/développement durable à bouffer 5 fois par jour.

Je ne nie absolument pas la pollution humaine, je ne nie pas les conséquences désastreuses et parfois irrémédiables que certaines activités humaines peuvent avoir sur la faune et la flore. Je souhaite juste que l'on se replace il y a quelques mois quand le CO2 était désigné ennemi public N°1 par un GIEC à l'aide de slides findumondesques.
On sait maintenant que tout était bidonné. 
Permettez-moi alors d'avoir un avis critique sur ce nouveau rapport comme j'en ai déjà eu face au consensus des célafotocéodeux...:)

lundi 25 octobre 2010

Brèves de blogueurs

On sait maintenant de source sûre pourquoi El Camino n'est pas allé au dernier Kremlin des blogs : Nicolas a bien gardé le secret mais une caméra de vidéo-surveillance a filmé la scène quelques heures avant le KdB...
Exclusivité un râleur de plus

<a href=http://www.grapheine.com title=agence de pub paris>conception graphique</a>

Bombay TV Awards

<a href=http://www.grapheine.com/blog title=conseil publicite ile de france>conception publicitaire</a>

<a href=http://www.grapheine.com title=graphisme design>creation daffiche</a>

Vous aussi faites des films avec Bombay TV !
Ce soir j'en ai fait 2 comme ça à la volée, je n'étais pas trop inspiré mais je déclare le concours des Bombay TV Awards ouvert et que le meilleur gagne ! Seul hic : je ne connais pas la durée de vie des vidéos réalisées.
Merci à Gildan qui m'a remémoré indirectement l'adresse de ce site débile et délire.

dimanche 24 octobre 2010

Tarentelle et ritournelle

Pas très catholique tout ça

Georges Frêche est mort d'une crise cardiaque aujourd'hui, dimanche 24 octobre 2010.

On va voir débouler l'armée des vampires socialistes, Laurent, Benoît et Martine en tête, pour le bal des faux-culs :

"C'était un homme engagé, un socialiste de la première heure..."

Affaiblis par des tarentelles grèves incessantes, François et Nicolas, en embuscade, tenterons alors de porter l'estocade finale pour reprendre le contrôle de la situation.

Et les rédactions télévisées de surenchérir, bienheureuses d'avoir de la matière pour remplir la vacuité de leur programme télévisuels zombifiés.
La presse qui suce l'argent des contribuables ne sera pas en reste, elle fera ses gros titres en insistant sur le caractère et l'éloquence de Georges Frêche mais aussi sur ses procès et ses esclandres sulfureux.

Et dans 2 semaines on n'en parlera plus. Tout ce que la télé et la presse comptent de petites mains, de stagiaires, d'intermittents de la sous-culture iront couper et recouper d'autres vidéos, copier-coller d'autres photos pour nous pondre d'autres dissertations à défaut de colliers de pâtes ou de cravates en papier gaufré...
Toute cette ritournelle est atrocement prévisible.

Disque dur externe sur Freebox HD


Je me suis récemment un peu cassé la tête pour rajouter un disque dur externe à ma freebox HD.

Comme je suis super sympa (ne me remerciez pas, c'est une seconde nature chez moi), je vous dévoile la marche à suivre vous faisant ainsi gagner un temps précieux.



Alimentation
Privilégier un disque dur avec alimentation externe. Le cas échéant si le disque dur est auto-alimenté, pas sûr que la Freebox puisse le faire correctement avec l'USB, dans ce cas il faut y rajouter un USB en Y, bref, autant éviter.

Format
Il va falloir s'occuper du format du disque dur externe, le choix est crucial et dépend de votre type d'utilisation.
FAT32 : Compatible Windows, Mac, Linux. Reconnu par la Freebox HD. Restriction : les fichiers ne doivent pas dépasser 4Go.
NTFS : Compatible Windows. Restriction : pas d'enregistrement possible via la Freebox HD, en lecture seule uniquement.
HFS+ : Compatible Mac. Reconnu par la Freebox HD.
XFS : Compatible Linux. Reconnu par la Freebox HD.

Pour une explication plus détaillée, voir ici et également par là.

Dans mon cas j'utilise un PC, donc j'avais le choix entre FAT32 et NTFS, ce dernier n'autorise pas l'enregistrement via la Freebox, juste la lecture des fichiers préalablement stockés. C'est pour cette raison que j'ai opté pour le format FAT32 bien qu'il n'autorise pas de fichiers > 4Go, n'enregistrant pas en HD tous mes enregistrements sont de taille inférieure (à part Spartacus qui dure plus de 3 heures).
A l'achat le disque dur externe est en général en NTFS, il m'a fallu donc le formater au préalable en FAT32; oui mais Windows ne peut le faire dès lors que le volume dépasse 32Go : il faut passer par des programmes tiers gratuits. Perso, j'ai utilisé fat32Format (mais il y en a d'autres) : voir le tutoriel ici avec le lien pour le soft.

vendredi 22 octobre 2010

The Eighties Matchbox B-Line Disaster

Hier matin j'ai eu une révélation. La meilleure depuis que j'ai appris que ma zigounette ne servait pas qu'à pisser.
C'est Vickyroi du blog Moustache qui m'a foutu la baffe et elle s'appelle
The Eighties Matchbox B-Line Disaster.
C'est un groupe de Psychobilly. J'adore. J'écoute en boucle comme un malade depuis hier.
Du rock un peu crado, énergique, barré, une voix mortelle, une basse terrible,...
Je vous conseille d'aller lire l'article de Vickyroi, il est à la hauteur du groupe : par ici
Pour les flemmards, je met 3 vidéos dont les titres sont tous tirés du 1er album du groupe The Horse of the Dog
Ah, et puis j'en profite pour faire de la pub pour les copains qui parlent de musique : El Camino (une sommité branchée Rock, Pin-Up, Tuning...), Du Petit Monde de Gildan (qui m'a fait découvrir The Diamond Rings récemment, très très bon son) et Homer (qui nous parle de Feeder tous les samedis)








Mon premier KdB

Hier soir, premier Kremlin des Blogs, des visages sur des pseudos, des noms sur des visages et une magnifique soirée ... Magique.
C'est un peu comme quand gavés de séries télés américaines, vous vous rendez aux States : vous reconnaissez ce qui a bercé votre imaginaire et l'émotion vous étreint, vous êtes dans le film, la réalité rattrape la fiction.
Merci à tous et à toutes pour votre hospitalité. :)
Merci également à la Comète dont la bière pression est excellente.
Vivement le prochain !


mardi 19 octobre 2010

Mamma Mia abat mes cartes


La lectrice Mammamia vient de me laisser un commentaire dans mon billet sur les petites incommodités du blogueur et comme souvent depuis 3 semaines, ma réponse s'est transformée en billet.

Pourquoi ?
Parce qu'elle a fait mouche.

Son commentaire me va droit au coeur tant il est juste dans la description d'un de mes mécanismes de pensée.

Voici son commentaire :




"Tu nous parles de tes peurs de bloggeur mais tu n’évoques pas le fait de ne pas être convaincant. Tu n’écris pas pour montrer et défendre ta part de vérité ?
Parce que moi je te lis régulièrement pas pour tes idées que je suis loin de toutes partager, qui sont les tiennes et tu as bien le droit, mais pour ta verve et ton empathie avec les autres. Ce n’est pas trop souvent que les personnes publiques, bah oui c’est ton statut désormais, avouent que leur sensibilité est sans cesse mise à épreuve tout en affirmant haut et fort des convictions."


Voici maintenant ma réponse :

"@Mammamia
merci pour ton commentaire qui me va droit au coeur car tu m'as cerné.
Je tente de naviguer dans notre monde d'homme, ballotté par mes propres doutes. Je n'en ai pas honte, je pense que c'est même une force. Relativiser. j'essaye toujours de tout relativiser. Tu as un meilleur ami à l'opposé des tes idées politiques et pourtant c'est ton meilleur ami. Cela signifie juste que la vraie richesse n'est pas dans des idées politiques, religieuses, littéraires ou que sais-je mais dans notre rapport à l'individu, dans l'interactivité entre 2 perceptions différentes. Chacune riche d'une histoire unique façonnant l'individu au gré de ses pérégrinations.
Mes idées d'aujourd'hui ne seront peut-être plus celles de demain, qui sait ? Même si je suis archi convaincu de ce que je dis, il faut et c'est vital, que je confronte ma position tranchée avec l'infinie diversité du monde qui nous entoure. J'ai sans cesse besoin d'intégrer que ce que je vois dans notre spectre de lumière visible est "autre" dans un autre spectre.
Et puis qui peut prévoir de quoi est fait notre avenir ?
Comment pourrais-je alors défendre à tout prix mes convictions d'aujourd'hui si je les confronte constamment à l'oeil critique, l'oeil de l'objectivité relative ? Je suis tout juste bon à crier ma vérité, à un instant T et dans le brouhaha d'un univers en extension dont les axes sont en perpétuel mouvement.
Euh...Tu m'as compris ? Parce que moi je suis plus trop sûr...:)
Merci encore pour ton commentaire, comme tu l'as vu j'aime me dire que nous ne sommes qu'un grain de sable dans une gigantesque machine que nous ne pouvons pas appréhender dans sa globalité (un peu comme mon cerveau dans ma boîte crânienne). C'est aussi pour cela que j'aime énormément l'autodérision.
L'autodérision c'est le détachement et c'est à ce titre également un des chemins vers la liberté."

Mammamia revenez quand vous voulez :)

lundi 18 octobre 2010

Salauds d'grévistes !

1/2 heure que je suis dans l'obscurité, le répartiteur de l'immeuble a sauté, ils m'ont retrouvé les salauds. M'en fous j'ai de quoi tenir 3 semaines en comptant les croquettes du chat !
Vlad
http://unraleurdeplus.blogspot.com
unraleurdeplus@free.fr
(mail envoyé depuis un mobile Nokia E66)

Golden Blog Awards 2010


Je suis le seul abruti à m'être inscrit au Golden Blog Awards ???
Parce que pendant qu'il y en a qui mesurent leurs quéquettes respectives à coups de Zac Efron, de Justin Bieber, de grévistes ou d'articles écrits, il y a Vlad, Votre Obligé, qui fait de la veille de qualité.
Le 17 novembre y'a une teuf organisée à l'Hôtel de Ville à Paris à 19h pétante pour la remise des prix du Golden Blog Award.

Golden Blog Awards...Kezako ?
C'est un truc payé par les contribuables pour remettre des prix aux meilleurs blogs inscrits préalablement sur le net. Alors autant récupérer notre pognon : faites vos crevards et ramenez vos doggies bag. Pour info il n'y a plus d'argenterie à piquer, le blogueur Chirac est déjà passé par là...

OK, comment inscrire mon blog et m'inviter à la teuf ?
Faut aller sur le site www.golden-blog-awards.fr et suivre la procédure  pour inscrire votre blog. Une fois la chose faite, branchez vos potes pour qu'ils votent pour votre blog : vous augmentez alors vos chances de gagner un prix (à mon avis il est tout pourri, genre clef USB de 512Mo).
Vous n'êtes pas obligé d'inscrire votre site pour venir à la remise des prix (et vice-versa). Mais si vous décidez de venir,  il faut que vous téléchargiez votre place : ça se passe ici.


Déroulement de la soirée :
19h00      Ouverture des portes
                     Arrivée et installation des convives, mise en place du buffet (bien...)
20h00      Ouverture de la remise des prix avec discours des élus (on s'en fout...)
                     Discours Anne Hidalgo et Jean Bernard Bros (...on s'en fout aussi)
                     Discours des organisateurs (je vais squatter le buffet, pas mauvais du tout le pinard...)
20h15      Remise des prix par catégories (Bon, faut être attentif)
                  (ordre aléatoire, 2 minutes par catégorie)
20h45      Fin de la remise des prix
                    Photo de tous les partenaires et lauréats (je viendrais avec ma chapka !)
20h50     Ouverture et lancement des animations (Si c'est open bar ça me va)
                    Annonce de l’ouverture de la seconde salle (c'est quoi ? Un back-room pour blogueurs ?)
                    Lancement des animations (ils pourraient être plus explicites)
23h30     Fin de l’événement
                    Distribution des goodies (un HTC Desire ça m'irait bien moi...)

Après je propose qu'on aille tous boire des coups dans le quartier...

Vous voulez bouffer à l'oeil ? Voir la gueule blafarde des nerds, des geekettes en folie et des blogueurs influents ou déprimants ? Ca se passe chez Bertrand et il paye la tournée générale.

dimanche 17 octobre 2010

Les petites incommodités du blogueur

Je suis un gros vilain, j'ai été invité par El Camino à répondre à une chaîne autocentrée sur nous les blogueurs. Cette invitation datant du 1er octobre, j'y répond donc présentement le 17 octobre soit plus de 2 semaines après...
Soyez rassurés j'ai encore 2 chaînes auxquelles je n'ai pas répondu et qui sont bien plus anciennes, le record n'est donc pas battu (Copine Débile et Val le Nain si vous me lisez ne me faîtes pas la gueule svp, je ne vous ai pas oublié).
Bon alors de quoi s'agit-il ?

Il faut que je décrive les petites incommodités du blogueur, de moi donc. Les voici :

Etre à la bourre
C'est le truc qui m'angoisse le plus, mon dernier billet a été écrit il y a 10 jours !!! Enfer et fellation, je risque d'être oublié de la blogosphère, pire : je risque de sombrer dans le vide de l'espace intersidéral du web et alors là c'est la merde, parce que dans l'espace c'est bien connu personne ne vous entend crier.

Peur d'heurter les gens
Et oui, j'ai beau faire le kakou avec des billets virulents et pleins de testostérone, j'ai beau pourfendre le politiquement correct et étriller les tabous avec ma verve légendaire, il n'en reste pas moins que je suis plein d'empathie pour les individus. Un exemple ? Prenez mon récent billet dans lequel je balance grave sur les grévistes qui m'emmerdent; et bien j'étais pétrifié à l'idée d'heurter un lecteur ou un blogueur qui se serait reconnu dans mes descriptions outrancières mais Ô combien jubilatoires.

Le syndrome du ver de terre
Je suis intiment persuadé que nous sommes peu de choses. Regardez par exemple un pauv' ver de terre et imaginez-vous un instant à sa place. Bien qu'il passe sa misérable vie à creuser des galeries, cela n'empêche le bougre d'avoir peut-être une haute estime de soi. Même que des fois, il rencontre une copine ver de terre, il bande alors ses anneaux, lui montre ses hémorroïdes, et hop ! Emballé c'est pesé.
Si ça se trouve il se prend même pour Eddy Murphy le lombric.
Seulement les rares instants qu'il s'octroie pour sortir sa tête/son cul du sol lui sont souvent fatals et tout ver de terre qu'il est, il se fait méchamment becqueter par une saloperie d'oiseau.
Ben nous les blogueurs c'est pareil, bien au chaud dans notre blogosphère on se la ramène à parler de tout et de rien, à creuser des sujets et à les recracher sur le net, on est aussi aveugle que le lombric mais on ne le sait pas, donc on continue à creuser et à déféquer des billets à droite à gauche. Mais il suffit qu'on sorte du trou pour se rendre compte que le classement Wikio des blogueurs, le nombre d'abonnés fidèles et les statistiques de fréquentation c'est bien beau tout ça mais qui va me payer le loyer, descendre les poubelles, me trouver un job ou encore développer la taille de mon organe ?
Cette allégorie foireuse c'était juste pour vous faire comprendre que je reste vigilant et lutte contre toute forme de griserie que je pourrais ressentir dès lors que le lectorat augmente.

L'inculture
Ca c'est un vieux complexe que je trimballe : j'ai un gros souci, j'aime beaucoup l'histoire, la géopolitique et pleins d'autres trucs mais je ne retiens rien ! Si je lis un bouquin, je n'en aurais retenu que le quart au bout d'un mois et à peine un dixième 6 mois après. C'est une catastrophe. D'ailleurs je ne lis plus depuis des années. Amis lecteurs, je vous le concède, je me sens inculte. C'est une vraie frustration car j'aurais plaisir à disserter ici-même sur tel ou tel bouquin ou encore sur l'essor puis le déclin de la civilisation romaine ou que sais-je.

Zéro commentaires
Bon, même si je reste assez détaché quant à la fréquentation de ce blog, il y a tout de même des choses assez crispantes voire anxyogènes : le zéro commentaire !
A ce jour, je n'en ai eu qu'un seul mais il m'a marqué durablement dans ma chair. Alors je vous en prie, faîtes un geste, soyez cool et faîtes en sorte de réparer cette blessure. Pour moi. :)

L'annihilation totale
Un bogue, une guerre atomique, une invasion martienne ou un mégacytovirus 5.0 a eu raison de mon blog...
Je ne m'en remettrai pas.
Je fais donc des sauvegardes régulières en priant Saint Google pour qu'il me préserve.

Voilà, voilà, comme quoi un blogueur c'est aussi un névrosé. Allez, je passe la main à Vogue HaleinePhilippe Méoule, Humeurs de vaches, l'Hérétique, H16Food'AmourCopine Débile et à qui veut bien traiter le sujet.
...Racontez-moi donc vos misères et vos petites incommodités, ça m'intéresse. Dîtes tout à papa Vlado...

Brigitte Bardot en 2012

Brigitte Bardot se présenterai aux élections présidentielles...

Bien que non sollicité et en réponse à l'article de Philippe Méoule lançant une consultation sur le sujet, je tiens à donner mon avis sur la question.
Pour ceux qui ne sont pas au courant voici le contenu de l'article du Monde où l'on apprend que Brigitte Bardot représenterait Alliance Ecologie pour les présidentielles de 2012 :



L'ancienne star de cinéma affirme étudier la proposition de l'Alliance écologiste indépendante (ex-Génération Ecologie) d'être sa candidate à l'élection présidentielle de 2012 et l'ex-actrice en a informé Nicolas Sarkozy, a-t-on appris dans un courrier adressé au président de la République et transmis à l'AFP jeudi soir par la Fondation Bardot.


"Puisque vous faites le contraire de ce que vous dites et que vos ministres cachent la vérité aux Français (sur l'absence de loi rendant obligatoire l'étourdissement des animaux lors d'un abattage halal), je vais étudier la proposition de l'Alliance écologiste indépendante d'être leur candidate pour les élections présidentielles de 2012", écrit Brigitte Bardot, 76 ans depuis le 28 septembre "Il faut bien qu'une voix se lève pour défendre les animaux puisque tout le monde, à droite comme à gauche, s'en fout !", ajoute-t-elle.


On peut penser ce qu'on veut de Brigitte Bardot, en mal ou en bien, mais il y a quelque chose que nous ne pouvons lui ôter : elle est cohérente avec elle-même, elle a des principes et s'y tient.
Elle ne manie pas la langue de bois, elle n'est pas opportuniste, point de démagogie, point d'orgueil, point de culture de l'égo, pas de bling-bling, pas d'hypocrisie.
S'il y a une femme debout c'est bien elle.
Sa participation aux présidentielles ne me choque pas, pourquoi n'y aurait-elle pas droit ?
J'entend déjà les railleries liées à son âge, les discriminations d'usage dès qu'il s'agit de BB. Je trouve d'ailleurs dégueulasse tout ce qu'on lui a balancé à la gueule sous prétexte qu'elle était blonde et actrice, métier d'acteur qu'elle a abandonné pourtant il y a plus de 35 ans et qu'on lui ressert parfois pour mieux la rabaisser.
Si, si messieurs les machistes qui me lisez, on n'aurait pas émis le quart du tiers du dixième des saloperies qu'elle a reçu si elle avait été un homme sorti de l'ENA ou un entrepreneur avec les dents qui cherchent la viande....
Si Brigitte Bardot confirme la chose, elle ne sera pas élue mais aura ainsi contribué à marquer l'opinion dans son combat contre la maltraitance animale.
Je la trouve là aussi cohérente.

vendredi 15 octobre 2010

Vade Retro Marlboro

Je vous livre ici la réponse que je m'apprêtais à livrer sur le blog de la femme des steppes qui vient d'arrêter de fumer et qui nous conte ses affres. Si ça peut aider d'autres personnes qui arrêtent de fumer ou encore d'anciens fumeurs de se retrouver dans ma réponse ainsi que dans le ressenti de la courageuse qui vient d'arrêter...

"Concentrez-vous justement sur les dysfonctionnements de votre cerveau durant cette phase de sevrage. Ils devraient vous inciter à vous faire réaliser à quel point la cigarette est une drogue dur. Certes il est bon de s'en griller une, mais nous ne maîtrisons rien dans ce plaisir. C'est un plaisir-imposteur se juxtaposant par projection mentale aux vrais plaisir. Il faut le foutre dehors et reprendre possession de nos sensations. Vous vous réveillerez bientôt en ayant le sentiment d'avoir gagné une bataille, car c'en est une. Celle de nos sens, de notre corps et de notre liberté."

Un vrai incube (ou succube) la clope. Bon je sais ça fait archi pompeux, surtout la tirade sur la liberté, mais moi c'est vraiment comme ça que je l'ai senti. Sans doute pour ça que j'ai arrêté sans vouloir me faire masser, hypnotiser ou prendre de patch afin de bien sentir la douleur passer pour ne rien oublier. Un peu comme un accouchement sans péridurale...(je sais l'analogie est tordue).
Pour ceux qui souhaitent arrêter, un autre lien d'une blogueuse qui livre son expérience : voir Une copine débile

Et puis tiens, je vais lancer une chaîne pour tous les ex-fumeurs blogueurs qui souhaitent répondre :
- Quelle a été la motivation principale qui vous a permis d'arrêter de cloper ?
- Vous êtes-vous fait aider par des substances, des manipulations mentales/physiques extérieures ?
- Quel bénéfice majeur en avez-vous tiré à posteriori ?

Pour finir voir une petite vidéo marrante sur ce sujet...

mardi 12 octobre 2010

Je n'aime pas les grèves

Je n'aime pas les grèves.
je le concède volontiers je suis intolérant, oui... mais qu'est-ce que c'est bon ! :)
Je n'aime pas non plus les grévistes.
Ben ouais, je suis désolé si j'en choque quelques-uns mais on ne peut pas être d'accord sur tout hein !
Pourquoi cette animosité ? Cela n'a aucun rapport avec un quelconque traumatisme dans mon enfance : je n'ai pas eu les tympans éclatés par un haut-parleur de syndicaliste, pas plus qu'une intoxication alimentaire causée par des merguez périmées.

J'en ai juste eu marre de voir des débiles brailler dans la rue tandis que je me rendais à pied à mon boulot, à mon domicile ou chez ma copine. Et ce, depuis les deux dizaines d'années où j'ai commencé à bosser.
J'en ai juste eu marre de constater qu'une poignée d'abrutis de la RATP et de la SNCF bloquent totalement un pays et les allées et venues de millions de français.
Marre de voir des gugusses se la jouer Bozo le clown, marre de ces irréductibles grévistes professionnels squatter la rue. Ce ne sont que des clochards.
Comme je le disais chez Corto, petit on m'a appris que je n'avais rien à faire dans la rue, la rue est un lieu de passage et non une arène de cirque.

Marre de voir tous ces gens persuadés d'être soudainement quelqu'un, persuadés d'avoir rendez-vous avec l'histoire, d'être l'histoire.
Marre de voir des pourris manipuler les mômes;
un jour ils feront manifester leur foetus ces tarés.

Alors on me dit que la grève est l'expression de la démocratie, les grèves seraient même un thermomètre mesurant la santé de cette même démocratie.

Faut croire qu'on aime bien s'enfoncer le thermomètre dans le cul en France...


On me dit aussi que les grèves c'est le socle solide sur lequel s'appuie l'expression populaire, vous savez la parole du peuuuuuple.
Je veux bien moi, pourquoi pas après tout. Allez soyons fous...Supprimons le vote ! Wheeey !!! On va le remplacer par les manifs pis le dépouillement se chargera de compter le nombre de pékins dans la rue...
Ah ah elle est belle la démocratie à la française, on vote avec les godasses, les merguez dans le bec et les frites dans le nez.



On peut trouver les réformes injustes, immondes, nulles, ce qu'on veut, le gouvernement est payé pour faire tourner la baraque et il a été mandé par 53% des français. Point barre.
Ceux qui sont pas contents n'ont qu'à attendre 2012 pour balancer leur papier gras de kebab-frite dans l'urne.

vendredi 8 octobre 2010

Magma stalinien


Tiens aujourd'hui c'est la journée action-réaction. C'est maintenant l'article de Philippe Méoule qui me donne matière à alimenter mon blog.
Philippe Méoule traite de l'histoire des fichiers de roms tenus illégalement par des gendarmes...Pourquoi illégalement ? Parce qu'en France c'est interdit de recenser les gens par ethnie.
Et moi en bon bourrin des familles je répond : et alors ?
M'en bat les reins de ce fichier, il ne sert qu'à alimenter le fantasme des gauchos persuadés de vivre sous le IIIème Reich.
Bientôt ils nous crèveront les yeux, nous arracherons nos langues et nos oreilles : ces vils organes ne sauraient voir et entendre ce qui ne saurait être vu ou entendu. Si un gros malade a déclenché la 2nde guerre mondiale et a tué des millions de gens en fonction de leur appartenance ethnique, faudrait pas pour autant en voir à chaque coin de rue. Faut arrêter les champignons les cocos.
Le noir et le blanc sont à bannir, place au gris. Plus de photos sur les CV, bientôt plus d'adresse, plus de nom, plus d'expériences professionnelles, puis plus rien...juste le néant originel, une mélasse rouge, un magma stalinien.
Bienvenu chez les névropathes hitlériens.

Odeurs matinales

A la lecture d'un billet d'Homer traitant subrepticement à 11h51 un 8 octobre 2010 des odeurs vaginales, je me dois de réagir de manière concise et péremptoire : je privilégie tout comme lui le format court et percutant pour passer mes messages.
Halte à la discrimination des odeurs !
Je souhaite porter haut le retour en odeur de sainteté de toutes les sympathiques petites odeurs de foufounes, couilles, aisselles et autres nids à phéromones contribuant ainsi au rapprochement des hommes et des femmes de bonne volonté.
Les vrais tue-l'amour ce sont les savons, les crèmes épilatoires et les déos. Ne laissez pas l'industrie chimique stigmatiser vos armes de reproduction massive.

mercredi 6 octobre 2010

Danse avec les fous

J'ai commandé un disque dur en ligne chez Surcouf le 16/09/2010 qui était en stock et dont l'expédition devait être assurée sous 48h. Nous sommes le 06/10/2010 et toujours rien en vue. Après 3 mails et plusieurs tentatives infructueuses pour avoir un pékin au bout du fil, j'ai décidé d'annuler la commande conformément aux conditions générales de vente. Malheureusement la procédure d'annulation se fait par téléphone. Et par téléphone impossible d'avoir un humain au bout du fil.
Juste le genre de truc qui rend chèvre !!!


Bon et sinon à part raconter mes turpitudes quotidiennes et mettre des photos débiles sur ce blog, la formation que je suis en ce moment ne me laisse que peu de temps pour vous épater avec mes habituels articles super bien sentis, forçant la réflexion, chiadés, sympas, intelligents, sensibles...
J'espère que vous serez plus conciliants que moi je ne le suis vis-à-vis de ce p'tain de magasin de daube de mes ...

Archives du blog

On ne lâche rien !

On ne lâche rien !
La dégénérescence c'est un peu l'obsolescence programmée du socialisme.