mercredi 30 juin 2010

Comment claquer 40 000€

L'autre soir en allant acheter un truc chez l'arabe du coin, le seul commerce ouvert jusqu'à minuit, il y avait un bordel pas possible devant, on se serait crû chez les romanos. J'ai vu une cloche saoûle comme un polonais gueuler sur un pauv' type. Je connais ce clodo. Quand il ne fredonne pas tel un roumain édenté dans une rame de métro, il se trouve des têtes de turc. Le mec qu'il engueulait flippait comme une gonzesse et parlait avec les mains à la manière d'un rital...


Et hop ! Je viens de perdre 40 000€. Hein ? Kezako ? Vous pas comprendre ???

Simple : mon petit récit bidon contient 8 mots à caractère hautement discriminatoire et/ou à connotation potentiellement raciste. Jugez plutôt :
Paul Girot de Langlade comparaissait ce mardi devant le tribunal correctionnel de Créteil pour injures raciales. L'affaire remonte au 31 juillet 2009: le préfet chargé des Etats généraux de l'Outre-Mer est en transit à Orly après une mission à la Réunion.
Au moment du contrôle, le portique sonne. Le ton monte avec les agents de sécurité. «Dépêchez-vous», s'énerve t-il. Et d'ajouter: «On se croirait en Afrique, ici.» La phrase lui vaudra une mise à la retraite d'office. Et une plainte des trois agents, appuyée par SOS Racisme, la Licra et le Mrap. Au tribunal, quand le président se penche sur le sens des mots, Girot de Langlade s'énerve à nouveau: «Ça m'est sorti comme ça, il n'y a pas de connotation raciste».
Il précise sa pensée: «L'Afrique, c'est pour le joyeux bordel. Le système ne fonctionne pas comme le nôtre. A Singapour, par exemple, vous avez des contrôles plus rigoureux». Il fustigeait à Orly «l'organisation», pas les personnes de couleur l'entourant. Un avocat des parties civiles l'interroge: «Et pour un travail mal fait, vous diriez que c'est un travail d'arabe ?» «Oui, peut-être», répond l'accusé.
Une amende de 5.000 euros a été requise contre lui. Le jugement a été mis en délibéré à vendredi.(source : Libération)
C'est vraiment n'importe quoi...On se croirait en Sarkozie...C'est vrai quoi, y'a pas que l'Afrique qui a le monopole du joyeux bordel.


Addendum du 02 juillet : le tribunal correctionnel de Créteil a finalement condamné Paul Girot de Langlade à 1500 euros d'amende. L'avocat du préfet a aussitôt annoncé qu'il faisait appel.

vendredi 25 juin 2010

Saloperie de cyclistes !

Contre-sens cyclable annulé aux abords d'une école primaire
Tiens ! J'avais fait part de ma réserve il y a quelques temps concernant les contre-sens cyclables et la règle du tourne à droite qui vont se généraliser dans la capitale...Voir ici

Récemment, à la sortie d'une école primaire des gosses se sont mangé des cyclistes.
A deux reprises en moins d'un mois.

La rue est à sens unique, en zone 30 et les gamins ainsi que les parents n'ont pas le réflexe de regarder du côté opposé dès lors qu'il s'engagent ou sont déjà engagés sur le passage piéton.

Ces abrutis de cyclistes, fort de leur nouveau droit octroyé, roulaient à toute berzingue sur la bande cyclable peinte sur la chaussée et ont percuté des piétons qui traversaient.
De nombreuses études ainsi que des villes-pilotes laissent présager que ces contre-sens cyclables permettent d'accroitre la sécurité des cyclistes. Je ne prétend pas remettre en cause ici ces rapports, je souhaite juste mettre en avant la dangerosité potentielle de ce nouveau dispositif de circulation.
Il s'agirait tout au moins de prévenir et de sensibiliser les piétons, premières victimes du contre-sens cyclable, mais aussi et surtout d'éduquer les cyclistes parisiens qui se prennent pour Fangio.
En ce qui concerne ce dernier point, je propose aux choix :
- La bonne taloche à la manière d'un Bud Spencer
- La prise de l'ours façon Hulk Hogan
- Le coup de tête/balayette comme dans les 4000
- Un apéro facebook "chaines de vélos"


En attendant, le Directeur de l'école a demandé à ce que les vélos ne puissent plus prendre la rue jouxtant l'école à sens unique, comme le montre la photo que j'ai prise avec un Nokia (encore une que iPhone n'aura pas !).

jeudi 24 juin 2010

L'info la plus nulle

Nicolas m'a tagué il y a 3 jours : donner l'info la plus nulle du jour.

Sur le coup j'étais excité comme un moine bénédictin sous ecsta chez Lili la Tigresse, j'avais 3 milliards d'idées :
Clotilde Courau s'est teinte en blonde, Lio est une cochonne, ma couille gauche me démange, mon chat pue de la gueule quand il baille...

Sauf qu'il faut donner un fait d'actualité, et là c'est archi dur parce qu'il y a encore plus de monde au portillon pour remporter la palme.



J'ai voulu citer la grève d'aujourd'hui mais non,  je déteste les grèves, ça entretient ma mauvaise humeur, donc c'est pas si nul que ça. Puis j'ai voulu citer les 2 pseudo-comiques qui se sont fait virer, Guillon et Porte, mais FalconHill a eu l'idée avant moi.
Finalement l'info la plus nulle du jour c'est :
La visite de Sarkozy en Seine St Denis
On se demande ce qu'il va faire là-bas, hein ? On s'demande...
Je tague à mon tour Le blog d'une copine débile (elle adore les chaines de blog), Chez El Camino (un super blog bien rock comme j'aime) et Du petit monde de Gildan (qui nous fait découvrir plein de trucs, même qu'il y a de chouettes tofs) s'ils veulent bien se prêter à ce jeu.

mardi 22 juin 2010

Pause-clope

Je viens de découvrir une petite vidéo dans un article sur Slate, de l'humour noir comme j'aime ! Arf

lundi 21 juin 2010

Vive le sport !

3 anciens sportifs sur le banc de touche, (Paris 2034)

Footloose

A moins que vous ne soyez en congélation carbonique comme Han Solo ou bien en train d'écouter des poèmes dans un vaisseau-amiral Vogon, vous avez je pense entendu parlé récemment de feu l'équipe de France de football.

Samedi  19 juin 2010 à 10h02 Nicolas de Partageons mon avis m'informe de la une fleurie de l'Equipe :

La version audio : 
(traduction ici)

On y apprend donc qu'à la mi-temps du match  France-Mexique du 17 juin Anelka aurait insulté Domenech après que celui-ci lui eut demandé de respecter son placement.
Dans l'après-midi, lors d'une conférence de presse exceptionnelle, Jean-Pierre Escalettes Président de la Fédération Française de Football accompagné de Patrice Evra capitaine de l'équipe de France de football nous informent qu'Anelka a été expulsé pour motif que celui-ci a refusé de présenter des excuses publiquement.
L'affaire ne s'arrête pas là, Escalettes et Evra regrettent que la presse ait relayé ce qui relève de l'intimité des vestiaires et Evra nous dit que le problème n'est pas tant l'insulte d'Anelka à son sélectionneur, que la balance, le "traitre" qu'il faut "éliminer".
La blogosphère réagit, la presse et la télé s'emballent, Sarko s'en mêle en Russie, Medvedev et les français hallucinent et mon fils continue de se curer le nez lamentablement.
Le lendemain matin, dimanche sur téléfoot, Domenech et Ribery confirment leur ligne de défense, d'après eux la presse est responsable d'un climat délétère, autrement dit l'insulte d'Anelka aurait dû être gérée en interne.
Nouveau coup de théâtre, on apprend dans l'après-midi que les joueurs refusent de s'entrainer : ils comptent ainsi protester contre l'expulsion d'Anelka. Protestation formalisée par un communiqué qu'ils font lire par leur sélectionneur. Entretemps, des journalistes effarés poursuivent un Jean-Louis Valentin, Directeur général adjoint de la FFF en train de craquer littéralement "Ce qui se passe ici est un scandale, un scandale pour les français...Je rentre à Paris...Je donne ma démission".
Enfin, la FFF affirme le caractère inacceptable de la grêve des joueurs de l'EDF via un communiqué sur leur site.
Bien entendu à l'heure où j'écris ces lignes, le feuilleton de ce foot-opera est loin d'être terminé.
Je peux néanmoins donner mon point de vue sur cette lamentable affaire. Selon moi, deux co-facteurs.
Tout d'abord un manque d'autorité, un problème d'encadrement et de management à tous les niveaux.
Les dirigeants de la fédération se doivent d'assurer tous les moyens pour constituer une équipe solidaire, forte, où les individualités oeuvrent pour un collectif. Les moyens passent entre autres par le choix d'un sélectionneur à même de se faire respecter et d'assurer la cohésion de l'équipe.
Ensuite il y a le problème des joueurs, de leurs attitudes et par-delà tout ça le caractère symptomatique d'un sport pourri par le fric. Les insultes d'Anelka sont graves, même dans l'intimité d'un vestiaire, une attitude saine aurait été de l'expulser du groupe dès le départ et non d'attendre que l'Equipe en fasse la une de son journal pour se voir finalement contraint de le faire par la suite. Ensuite, le boycott des joueurs à l'entrainement est inadmissible.
Il est plus que temps de virer tous les joueurs en grêve, de changer de sélectionneur et de virer tous les responsables de cette farce à la Fédération.


Lorsque des joueurs refusent de rencontrer la secrétaire d'Etat aux Sports, lorsqu'ils insultent leur sélectionneur, lorsqu'ils prennent en otage les français, peut-on se permettre d'extrapoler avec le manque de repères et de valeurs constatés quotidiennement dans les faits divers ?
Peut-on faire un parallèle avec les problèmes constatés dans les écoles et par extension dans tous les lieux où l'autorité défaillante tolère insultes, coups et violences ?
Je crois que oui. Le foot est juste le révélateur d'une société française malade. Puissions-nous ne pas tomber tous dans le côté obscur de la force.

vendredi 11 juin 2010

Et tu la vuvuzela ?

Quelqu'un peut m'expliquer à quoi correspond ce bourdonnement incessant dans le stade de foot en Afrique du Sud ???
C'est insupportable !
J'en suis déjà à 3000mg d'efferalgan, j'ai envoyé boulé mon chat et ma femme...

Gourcuff aurait-il ramené toutes les mouches des lisiers de Bretagne avec lui ? Est-ce une invasion de sauterelle ? Des embouteillages monstres ? Un test militaire ?




Mon gamin me dit que c'est des vuvuzelas, des espèces de bombardes africaines...
C'est tout juste insupportable ! Il y a quoi rendre dingue, sérieux.

Le geek est dans la pomme mais pas seulement

Ca fait super longtemps que ça me démange !...Aujourd'hui je compte prendre une revanche et montrer à tous les utilisateurs d'iphone qu'ils n'ont pas le monopole du coeur geek.
C'est vrai quoi, y'en a que pour l'iphone et l'appstore...!
L'iphone agit comme un trou noir et perturbe considérablement le champs médiatique en attirant à lui tout seul toute la lumière des projecteurs, alors qu'il y a d'autres marques comme Nokia, Blackberry, HTC... et des Os terribles comme Android par exemple.
Tous les pôtes que je connais et qui ont un iphone n'exploitent même pas la moitié des ressources que j'utilise quotidiennement avec mon pauv' Nokia. Sauf que mon pauv' Nokia il est quand même super bien.
Evidemment la pomme est très forte question interface, simplicité d'utilisation, beauté des lignes, addiction corporatiste (pfff comme si un possesseur d'iphone avait des actions chez Apple...Jamais compris les excités du fan-club).
Ce message s'adresse donc avant tout aux néophytes possesseurs d'iphone persuadés d'avoir le téléphone-qui-tu-sa-mère que personne peut même pas imaginer comment il est trop fort pour téléphoner et faire office de réveil-matin.
Jugez plutôt, avec mon pauv' Nokia E66 je peux :

jeudi 10 juin 2010

Une météorite s'écrase sur un stade

...Du calme, du calme...Je déconne ! Le titre c'était pour vous forcer à lire la suite...

J'avais envoyé un billet le 21 mai pour proposer à tous les blogueurs de s'inscrire à un truc entre nous pour faire des pronostics...
Y'a qu'un seul pékin qui s'est inscrit et je lui en suis gré !!! Mais bon, 2 pelés pour faire des pronos c'est moyen...

Alors ? Y'a pas d'autres intéressés ? A la fin il y aura un classement final...
Mieux que le wikio.
Nan ?
Bon.
(dans le web, personne ne vous entend crier...désespérant)
13/06/2010 - Inscriptions cloturées -

Pas bien !

Je pars en vrille. J'ai laissé des commentaires assez agressifs chez une blogueuse que je ne connaissais pas, sous prétexte que j'étais en opposition totale avec son article...
Pas bien !
Ben je m'en suis voulu après et le lui ai fait savoir. Parce qu'internet, les blogs, tout ça, c'est sympa, on peut donner son opinion, tenter d'en débattre mais c'est aussi un fichu moyen d'expression complètement biaisé et amputé de tous les autres sens utilisés dans la "vraie vie". Combien de fois avez-vous laissé un smiley débile pour éviter que votre remarque ironique ne sois prise au sérieux ? Et les nombreuses interjections genre lol, mdr, arf, ptdr participent de cet état de fait.
Dans mon cas, si j'avais été en train de boire une bière avec la blogueuse en question et qu'elle m'aurait raconté en substance le contenu de son article, ma réaction aurait été toute autre. J'aurais tenu compte des innombrables paramètres que des conversations sur msn ou sur un commentaire de blog ne peuvent retranscrire :

L'odeur, la gestuelle, un regard de sociopathe, des grands pieds, des oreilles décollées, un décolletté abyssal, un oeil de verre ou une rolex au poignet...

Trouver à quel qualificatif pré-cité se rapporte chaque illustration...
Alors qu'un texte abrupt, dans le silence des pixels, c'est comme la lumière à travers un prisme, le sens original du message est diffracté et perçu différemment en fonction de sa longueur d'onde.
Et en ce moment moi mon récepteur est branché sur des mauvaises ondes, faut que je me calme avec internet, les infos anxyogènes et les travaux qui me gavent à côté de chez moi.
Ou alors faire comme Travolta dans Pulp Fiction pour éviter de sauter la femme de son patron...Histoire de me calmer.

(Vidéo en italien, pas trouvé mieux...)

Tout ça pour dire que même en cas de désaccord avec quelqu'un, c'est pas une excuse pour être désagréable, surtout sur le net pour les raisons que je viens d'évoquer.
Remarquez, peut-être que ça aurait été pire si on en avait débattu dans la vraie vie...

vendredi 4 juin 2010

Fais tourner

Le 25 mai dernier, Céline du blog Instantanés m'a gentiment tagué afin de répondre à quelques questions avant que je n'invite à mon tour d'autres blogueurs à en faire de même. C'est le principe de la chaîne, de la balle au prisonnier, du bédo qu'on fait tourner quoi,...
Des thunes, du blé et de l'oseille

On est comme ça chez les blogueurs, on récupère des liens et on en donne à d'autres.

Si à l'Eurovision, les pays voisins se refilent les votes,  les politiques eux, récupèrent du pognon pour le dépenser redistribuer mais ça c'est pour changer le monde et nous exhorter à nous aimer les uns les autres dans un irrésistible élan d'amour, de don de soi et de partage.

C'est beau comme un lipdub hein?



Mais revenons à nos moutons, il a tout de même fallu que H16 de Hashtable me refile à son tour le bébé quelques jours après Instantanés, pour que je me décide enfin à sortir de ma grosse flemme printanière.
Les questions portent sur la manière dont j'assouvis mes pulsions de blogueur :

Qu’est-ce qui vous inspire ?
L'actualité dans un premier temps et plus particulièrement :
- Les pitreries politiciennes, concentré de bassesse, de mauvaise foi et d'hypocrisie.
- Le traitement médiatique de l'information, souvent réducteur, parfois orienté à dessein mais presque toujours inscrit dans un shéma de pensée à sens unique.
Le reste est composé de réflexions personnelles diverses souvent issues d'une exaspération je dois dire mais parfois sur des expériences heureuses et enrichissantes.

Qu’est-ce qui déclenche l’acte ? À quel moment de la journée le faites-vous ? De quels endroits ? Comment et où vous installez-vous ? Quel est votre environnement ?
Dès lors que 2 facteurs sont réunis, je suis mûr pour écrire un billet :
1. J'ai vu ou j'ai lu quelque chose et je commence à râler, à parler tout seul et à ruminer dans ma tête
2. Je suis dans une disposition d'esprit particulière où ça turbine à fond dans ce qui me fait office de cerveau. Les phrases déroulent toutes seules, les idées s'entrechoquent et ça part de tous les côtés.

J'écris lorsque j'ai des moments de calme, le matin très tôt ou bien le soir voire la nuit quand j'ai des insomnies. Toujours vautré sur un canapé, les pieds sur la table basse, à la fraîche, le portable sur les genoux et le chat à côté.

Quels outils utilisez-vous ?
J'écris directement dans l'éditeur de texte de Blogger, mais il m'arrive parfois de préférer le bon vieux bloc-note épuré de Windows. Pour le travail des images, j'utilise Photoshop et plus rarement Image Ready ou Windows Movie Maker pour d'éventuelles animations.

Faites-vous beaucoup de recherches ? Rédigez-vous beaucoup de brouillons ou d’articles que vous ne publierez pas ?
Tout dépend des articles. J'ai un dossier de favoris dans lequel je met à la volée toutes les infos qui m'intéressent. Dès que l'une d'elles nécessite des sources, des liens, des confirmations ou différents points de vue, je fais alors des recherches supplémentaires que je classe également. J'ai ainsi une bonne dizaine de sujets complets sous la main, mais seulement un ou deux d'entre eux seront exploités.

Écrivez-vous en prenant votre temps ou avec une certaine frénésie?
S'il s'agit d'un billet "coup de coeur" en réaction immédiate à une info ou un événement, l'écriture est fluide et spontanée, le billet est publié dans la foulée, ce sont les billets que je préfère, je m'évertue alors d'y glisser un peu d'humour et un soupçon d'auto-dérision. En revanche, si ce sont des sujets préparés à l'avance, je fais des brouillons et ne les publie qu'une fois totalement achevés ce qui peut me prendre jusqu'à 2 jours..

Enfin, je remercie H16 de Hashtable et Céline de Instantanés pour cette chaîne que je transmets maintenant à Corto de A toi l'honneur ! qui a intérêt à y répondre, vu qu'il a déjà une chaîne de retard (au boulot fainéant ! ça c'est pour m'avoir dit que j'avais des cals aux mains...). Et pis tiens je la file aussi à Psychothérapeute et à...Copine Débile ! Yes !

Archives du blog

On ne lâche rien !

On ne lâche rien !
La dégénérescence c'est un peu l'obsolescence programmée du socialisme.