jeudi 25 mars 2010

Zemmour se fait lyncher

J'avais écrit dans un billet précédent traitant du journalisme que j'appréciais Eric Zemmour parce qu'il faisait fi du politiquement correct. L'actualité m'oblige à en reparler...Parce que ça commence à bien faire.
Rappelons les faits :
Lors d'une émission de télé sur Canal + chez Ardisson, Zemmour a dit :
"les Français issus de l'immigration sont plus contrôlés que les autres parce que la plupart des trafiquants sont noirs et arabes. C'est un fait"
Depuis, le MRAPle club Averroès, le CRAN ont saisi le CSA qui aurait semble-t-il envoyé une mise en demeure à Canal +.
la LICRA quant à elle a porté plainte avant de se rétracter suite à la lettre d'explication qu'Eric Zemmour leur a adressé. Par contre Eric Zemmour risque de se faire virer du Figaro suite à un entretien préalable lundi 29 mars.
Ça bouge, c'est le moins qu'on puisse dire !

samedi 20 mars 2010

Bloguer nuit gravement à la santé

Comme me l'a rappelé mon copain Corto74, je n'ai rien écrit depuis 11 jours, date à laquelle je me fendais d'un article traitant, entre autres, des femmes qui m'ont marqué.
Quoi de plus naturel pour un Vendetta comme moi que de parler de toutes les 7,54 x 10-4
femmes que j'ai connu et qui m'ont aimé...

mardi 9 mars 2010

Marqué du sceau de l'hérésie

Après mes derniers billets, traitant des papouilles numériques et des coups de foudre, le temps est décidément à l'amour. D'ailleurs l'époque s'y prête, le printemps ne va pas tarder, m'étreignant comme d'habitude d'une douce mélancolie. Bon, c'est pas pour autant que je vais cesser de râler. Tout d'abord parce que prochainement il y aura les élections régionales, les soirées post-électorales télévisuelles et toutes ces boursouflures d'égo qui vont m'éclabousser de leur purulence arrivée à une certaine maturité je dois dire.
Le dicton du mois en est une parfaite allégorie : En mars autant de gelées, en avril autant de poussées.
Je ne vois pas pour qui voter, ou plutôt pourquoi.

dimanche 7 mars 2010

Coup de foudre : tempête chimique

Dimanche matin, il fait beau et contrairement à mes résolutions sportives de la veille, je remet à plus tard mon programme d'entraînement. Je profite donc de la douce nonchalance familiale pour trifouiller dans les entrailles de mes blogs préférés.
Je suis tombé sur un petit article paru dans un oeil, blog que j'apprécie beaucoup parce qu'il sort toujours de la bulle opaque de notre réalité quotidienne pour poser des questions souvent intemporelles. Parfois en tentant d'y apporter des réponses.
Autant dire que pour un bourrin comme moi, c'est mieux que les développeurs de cortex cérébral (selon les modèles et l'intellect, vendus soit dans des sex-shop soit sur sudoku.org).

samedi 6 mars 2010

And the looser is...Part 2

A la lecture des messages trop cools que j'ai eu dans mon précédent pôôôst, j'ai décidé d'écrire une suite. Soucieux de rectifier des erreurs d'appréciations éventuelles à la lecture du dernier billet, j'ajoute donc :

A l'attention des naufragés du web venus s'échouer (lamentablement) sur mon blog :
Ne composez pas le 112 ou le 18, je ne tente pas de me défenestrer en écoutant du Turbo-folk macédonien en boucle tout en ingérant un Döner-kébab avarié de 1994.

vendredi 5 mars 2010

And the looser is...

Dès le départ lorsque j'ai crée ce blog, je me suis dit que ça ne servait à rien de laisser libre cours à ses élucubrations et qui plus est, de leur donner une visibilité planétaire. Ainsi, j'étais persuadé que cet espace de liberté où on peut lacher sa hargne envers la société, ses voisins, sa femme, son patron et ses hémorroïdes allait me gonfler au bout de quelques mois, un peu comme les myspace, lastfm et autres facebook...
Pour moi un blog, c'était juste un truc un peu miêvre-débile-méchant genre le journal intime de Nelly Olson lu par soi-même, pour soi-même, son égo et avec un peu de chance par quelques proches qui veulent vous faire plaisir.
Que nenni !

Archives du blog

On ne lâche rien !

On ne lâche rien !
La dégénérescence c'est un peu l'obsolescence programmée du socialisme.