dimanche 24 octobre 2010

Tarentelle et ritournelle

Pas très catholique tout ça

Georges Frêche est mort d'une crise cardiaque aujourd'hui, dimanche 24 octobre 2010.

On va voir débouler l'armée des vampires socialistes, Laurent, Benoît et Martine en tête, pour le bal des faux-culs :

"C'était un homme engagé, un socialiste de la première heure..."

Affaiblis par des tarentelles grèves incessantes, François et Nicolas, en embuscade, tenterons alors de porter l'estocade finale pour reprendre le contrôle de la situation.

Et les rédactions télévisées de surenchérir, bienheureuses d'avoir de la matière pour remplir la vacuité de leur programme télévisuels zombifiés.
La presse qui suce l'argent des contribuables ne sera pas en reste, elle fera ses gros titres en insistant sur le caractère et l'éloquence de Georges Frêche mais aussi sur ses procès et ses esclandres sulfureux.

Et dans 2 semaines on n'en parlera plus. Tout ce que la télé et la presse comptent de petites mains, de stagiaires, d'intermittents de la sous-culture iront couper et recouper d'autres vidéos, copier-coller d'autres photos pour nous pondre d'autres dissertations à défaut de colliers de pâtes ou de cravates en papier gaufré...
Toute cette ritournelle est atrocement prévisible.

8 commentaires :

  1. Tu as raison, les faux culs vont s'en donner à coeur joie...

    Je crois que c'est aussi à cause de ça, de cette hypocrisie crasse, qu'il m'est difficile de voter socialiste...

    RépondreSupprimer
  2. C'est ce que je tentais d'expliquer à Yann au Kdb, cela ne veut pas dire qu'il n'y a point d'hypocrisie ailleurs mais comme le PS se pare d'atours vertueux c'est normal qu'il se fasse d'autant plus allumé dès qu'il y a faute manifeste. Le PS devrait laisser tomber sa religion qui tient lieu de parti. J'écrirais un truc là-dessus un jour, faut qu'ils arrêtent de faire les bigots avec leur morale.
    Merci de ta visite.

    RépondreSupprimer
  3. les hommages à Freche, venant du PS, sont une vaste blague !

    RépondreSupprimer
  4. Oui, quand je pense à la cabale minable montée par le PS à propos de la tête de Fabius. D'ailleurs dans cette histoire le pire c'était Fabius : il a laissé son soi-disant honneur bafoué à Martine, par procuration, pour qu'elle dézingue le Frêche auprès des médias. Minable le gars.

    RépondreSupprimer
  5. Je voyais bien aussi les choses prendre cette tournure au fil des 2 ou 3 jours à venir, malheureusement quelqu'un a raconté la "chute" de l'histoire consensuelle à la radio dès ce matin (Fabius, je crois) :
    "Je voudrais qu'on se souvienne de ce qu'il a fait plus de ce qu'il a dit".
    Rhâ mais noon ! Il fallait la garder pour la phrase-synthèse de fin du débat-polémique celle-là ! Il gâche tout !

    RépondreSupprimer
  6. Arg ! Il a tout gâché ! Quel boulet ce Fabius. Il va se faire engueuler par les boîtes de production audiovisuelles. Ca ne se fait pas de raconter la fin d'un film Laurent. Pfff !

    RépondreSupprimer
  7. Bien choisie, l'image des noblaillaux vampiresques, pour illustrer l'odeur de moisi et la fauculterie.
    Et puis, ça me donne envie de revoir ce bon vieux Polanski, tiens!

    RépondreSupprimer
  8. @Laurinou
    Bonne idée, je vais le revoir aussi :)

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont les bienvenus !
Tous propos outranciers seront supprimés."Go ahead, make my day !"

Archives du blog

La dégénérescence c'est un peu l'obsolescence programmée du socialisme.