vendredi 8 octobre 2010

Odeurs matinales

A la lecture d'un billet d'Homer traitant subrepticement à 11h51 un 8 octobre 2010 des odeurs vaginales, je me dois de réagir de manière concise et péremptoire : je privilégie tout comme lui le format court et percutant pour passer mes messages.
Halte à la discrimination des odeurs !
Je souhaite porter haut le retour en odeur de sainteté de toutes les sympathiques petites odeurs de foufounes, couilles, aisselles et autres nids à phéromones contribuant ainsi au rapprochement des hommes et des femmes de bonne volonté.
Les vrais tue-l'amour ce sont les savons, les crèmes épilatoires et les déos. Ne laissez pas l'industrie chimique stigmatiser vos armes de reproduction massive.

11 commentaires :

  1. Je signe !
    Sauf pour le savon de Maman, il est de Marseille !
    ;^)

    RépondreSupprimer
  2. Ouais ! :)
    On crée un manifeste, un groupe de pression, une pétition ?
    Merci pour ta visite et bonne journée.

    RépondreSupprimer
  3. Lol ? Je me suis toujours demandé pourquoi un penis / vagin sentant la viande moisie m'émoustillait, merci pour cette réponse.
    D'ailleurs n'oubliez pas tous les matins de saluez votre voisin en urinant dans son bac à fleur.
    Et pour les célibataires, évitez de trop frotter sous la bras vous risquez de perdre votre capital séduction.
    @+

    RépondreSupprimer
  4. Je vais vous faire une confidence Vlad : je n'ai jamais mis de déo et j'ai toujours trouvé affreux le geste de "recouvrir" son odeur. Si on pue, il faut se laver ! Mais pas y mettre un coup de laque pour neutraliser la crasse !
    Quant aux foufounes, elles sentent ce qu'elles sentent, foutez leur la paix !

    RépondreSupprimer
  5. @ Un Oeil
    Votre commentaire me fait penser à la cour du Roi à Versailles qui se badigeonnait de parfum comme des tarés parait-il.

    RépondreSupprimer
  6. http://www.youtube.com/watch?v=B9_sBaOqQJs

    RépondreSupprimer
  7. Ah ouais j'adore, j'suis un grand fan !

    RépondreSupprimer
  8. Ah ben non, pas d'accord. Hier, j'ai apprécié que mon dentiste sent le propre et le déo sous son aisselle qu'il m'a mise devant le nez.

    Je ne suis pas adepte du "Mesdames, ne vous lavez pas, j'arrive !"

    ;-)

    RépondreSupprimer
  9. "Mesdames, ne vous lavez pas, j'arrive !"
    Tiens je ne connaissais pas cette expression, je verrais bien JP Marielle la sortir...
    Un peu néolithique quand même...

    RépondreSupprimer
  10. Un constat: sans triche des savons et déos à outrance, il y a ceux qui puent et ceux qui sentent bon. Les deux fleurent la bonne grande sauvagerie, mais allez comprendre pourquoi, on la perçoit pas du tout pareil.
    Ça n'a l'air de rien, cette bête constatation, mais elle fait tourner le monde et allez savoir, peut-être même qu'elle déclenche des guerres.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont les bienvenus !
Tous propos outranciers seront supprimés."Go ahead, make my day !"

Archives du blog

On ne lâche rien !

On ne lâche rien !
La dégénérescence c'est un peu l'obsolescence programmée du socialisme.