lundi 27 septembre 2010

Burp !

Vous vous souvenez de la vieille pub de Vogica (qui vient de déposer le bilan d'ailleurs) ?
C'est l'excellent, que dis-je l'excellentissime article de Corto qui m'y a fait penser. Je vous conseille d'aller le lire, il parle des bien-pensants et de tous ceux qui s'arrogent le droit à l'exclusivité des bons sentiments. Allez lire son article, je vous le conseille.



...Voilà ce que j'ai envie de faire pour secouer les vieilles chouettes de la bien-pensance : envie de leur roter à la gueule. Eructer fort ma liberté, parce que la bouffe prédigérée qu'elles nous régurgitent directement dans le gosier me file la nausée.
Quand j'étais plus jeune et franchement con, j'étais plus ou moins punk, punk festif, ce qui comptait pour moi c'était la déconnade, les belles coupes de cheveux, la musique et les soirées entre pôtes. L'anarchie, tout ça, je m'en fichais, j'aimais bien le délire punk parce qu'il véhiculait toute la fougue d'une jeunesse qui refuse un conformisme. je n'adhérais pas du tout aux délires politiques sous-jacents du mouvement, m'en foutait totalement. Faire une expédition à la City de Londres, très peu pour moi...
L'article de Corto, m'a donné envie de me refaire une belle crête, de m'abreuver de bière et de brailler comme un âne rue de Solférino à 3h du mat'.
Parce que y'a pas pire que les socialos question bien-pensance, quoique les verts sont pas mal aussi...

8 commentaires :

  1. Ce qui fait mal, c'est le nombre de soumis qui sont incapables de penser différemment et qui ne voient qu'une voie possible de la "raison".

    "Je suis tolérant tant que tu penses comme moi"

    RépondreSupprimer
  2. @Vallenain
    Pas mal ta phrase "Je suis tolérant tant que tu penses comme moi"
    Du même accabit que "il est interdit d'interdire"
    A bientôt :)

    RépondreSupprimer
  3. Mince, Vogica... Sale coup pour mes frères Vosgiens. Espérons qu'ils vont réussir à s'en sortir (ils ne sont "qu"'en redressement judiciaire.
    Ceci dit, quand je vois combien coûte une cuisine entièrement équipée chez un cuisiniste, j'hallucine. y a des gens qui ont les moyens de se payer ça ? Moi je suis ringarde : je préfère la grosse armoire de la grand-mère, les étagères et les tomettes pourries au sol ;-))
    Ca me donne envie de m'habiller en gothique pour faire peur à la bourgeoise, tiens... (chacun son trip :))

    RépondreSupprimer
  4. Bah les tomettes pourries c'est toujours mieux qu'un lino clinquant.

    RépondreSupprimer
  5. j'évite de râlé pour vivre plus en douceur et vivant seule depuis si longtemps je serai obligée de râler qu'après moi et je dois m'être douceur c'est comme cela que ma vielle machine avance
    j'ai vos apostrophe chez l'amie Gabrielle où je vous ai lu et découvert et j'aime les petits idées de génies et vous en avez j'espère que vous apprécié les compliment

    RépondreSupprimer
  6. Très chère Frankie Pain, merci beaucoup pour votre visite !
    J'accepte volontiers vos compliments et vous en remercie :)
    Il est recommandé de ne pas râler plus de 5 fois par jour; si ce modeste blog peut contribuer à assurer votre bien-être et celui d'autres lecteurs je suis alors honoré de m'abîmer la santé par procuration :D

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont les bienvenus !
Tous propos outranciers seront supprimés."Go ahead, make my day !"

Archives du blog

On ne lâche rien !

On ne lâche rien !
La dégénérescence c'est un peu l'obsolescence programmée du socialisme.