samedi 14 août 2010

Pétage de plomb

S'il y a bien une histoire qui m'a fait marrer cette semaine c'est celle du pétage de plombs de Steven Slater.

Lundi 09 août 2010 à l'aéroport JFK de New York, un avion de la compagnie JetBlue Airways vient d'atterrir en provenance de Pittsburgh. Le steward, Steven Slater, demande aux passagers de ne pas quitter leur siège tant que l'appareil n'a pas atteint son point de stationnement.

 un passager récalcitrant se lève, ouvre le compartiment à bagage et fait tomber sa valoche sur le crâne du steward. Le steward réclame des excuses mais le passager lui répond "va te faire foutre".


Et là ça part en vrille...


Enervé, le steward prend alors le combiné du système de communication cabine et se met à
insulter les passagers présents en leur disant également d'aller se" faire foutre", il percute alors le toboggan de la porte de l'appareil, prend deux bières et se tire par le toboggan de secours. Il quitte l'aéroport sans même se retourner et rentre chez lui en caisse.



Quelques heures après l’incident, alors qu’il était tranquillement en train de cogner du slip avec son copain, il est cueilli par les policiers. Il est inculpé pour mise en danger de la vie d'autrui et risque tout de même sept ans de prison.
(Sources : NY Times, Le Figaro, forum crash-aérien.aero)


La légende est née

Très vite Steven Slater devient le héros d'internet,
 la page facebook qui lui est consacrée compte des dizaines de milliers de fans; des dizaines de groupes se créent, demandent sa libération et certains se cotisent même pour sa caution.

Les journaux s'emparent du phénomène et des mugs, des sacs et des T-Shirts "Freedom", "Quit your job with style" ou encore "Free Steven Slater" sont commercialisés.




Ca tourne en boucle sur CNN, voir aussi  la reconstitution en 3D qui pousse le vice à modéliser son pôte à poil qui l'accueille quand il rentre chez lui dans le Queens !

Le blog officiel de la compagnie aérienne JetBlue Airways s'est même fendu d'un article et la vidéo prise par les caméras de surveillance de JFK de la légendaire auto-évacuation de Steven Slater est sur Youtube.

Bon nombre d'américains se sont reconnus dans cet employé de 39 ans (dont 20 ans de loyaux services) victime d'une déshumanisation croissante de ses conditions de travail et ils ont pris fait et cause pour lui malgré son coup de sang.
Bon nombre rêvent en secret de faire comme Steven Slater : Tout claquer et partir comme un Prince.

11 commentaires :

  1. Nan ! Il a gagné le droit de perdre son boulot.

    RépondreSupprimer
  2. Ça donne évidemment envie de prendre parti pour lui ! C'est le passager qu'on devrait poursuivre en justice, cet abruti qui ne respecte pas les règles, qui manque de blesser quelqu'un et qui en plus ne s'excuse pas et inulte le stewart. C'est le nom de ce boulet qu'on devrait écrire dans les journaux.
    Je salue en tout cas le sens du spectacle de Steven Slater, même si sa réaction est évidemmen disproportionnée, je peux comprendre qu'il ait pété un plomb à force de devoir s'écraser devant des imbéciles irrespectueux...
    Go Steven !!!

    RépondreSupprimer
  3. Outre le bon culot qu'on aimerait avoir une fois dans sa vie ("au revoir au revoir Président"), c'est le fait de s'emporter 2 bières avant qui est super ! Pas 1 bière comme ça, sur le coup du ras le bol, mais 2 ! Une pour son copain ? Ou bien il a estimé que le désagrément que lui causait son boulot valait 2 bières ? J'adore ce détail.

    RépondreSupprimer
  4. C'est là où on se dit qu'internet a du bon, quand même... Avant internet, le steward aurait juste été licencié pour faute professionnelle, point barre. De nos jours, et avec le coup de pub par ricocher à sa compagnie par rapport au battage médiatique autour de l'affaire, le voilà promu le héros du jour, attirant l'attention sur les dures conditions de vies des personnels navigants, et tout... M'est d'avis que la compagnie aérienne qui l'employait doit être en train de négocier... Au pire, il trouvera sûrement quelque chose a faire de sa vie après un tel épisode s'il sait le gérer intelligemment...

    RépondreSupprimer
  5. Et ne parlonspas de la pub pour la marque de bière ! Elle a trouvé sa mascotte ! La pub estdéjà faite, il n'y a qu'à ajouter le logo avec une phrase genre "Amstel, la soif n'attend pas"...

    RépondreSupprimer
  6. La vidéo était terrible. Ceci dit, vu les comportements de certains passagers des fois dans les avions, je comprend tout à fait son pétage de plombs. Voir des crétins vous traiter comme une merde, non merci !

    RépondreSupprimer
  7. @copine Débile
    Il parait que pas mal d'américains sont en train de pester contre ces boulets qui s'empressent de se lever avant l'arrêt complet de l'avion, quitte à avoir le dos courbé de longues minutes...Alors que ça ne fait pas gagner de temps...
    @Un Oeil
    Les avis divergent quant au nombre de bières emportées : deux ou une.
    J'ai également relevé ce détail que je trouve terrible ! Si c'est Bud la marque, on peut s'attendre à de la bonne pub sous peu.
    @Tsuki
    Et oui, Internet n'est pas qu'un repaire de partouzeurs_pédophiles_nazis_téléchargeurs_de_mp3_de_rock_satanique c'est aussi un formidable outil démocratique !
    @Romain blachier
    Le déclenchement du toboggan n'est pas sans risque, c'est violent et pour peu que du personnel au sol soit à proximité c'est parait-il très dangereux. Si on rajoute à cela le retard inhérent à l'immobilisation de l'avion induite par le déclenchement du toboggan de secours, les insultes adressées aux voyageurs (la teneur des propos diverge selon les médias) et l'abandon de poste dans un cadre professionnel aux conditions de sécurité restrictives, l'attitude du steward est très décriée par les professionnels de l'aviation. Cependant...Comment ne pas se reconnaitre dans ce pétage de plomb éminemment humain face à des gros boeufs de passagers comme il y en a parfois ?

    RépondreSupprimer
  8. J'adore !
    Je veux un tee shirt !
    ...et deux bières !
    ;^)

    RépondreSupprimer
  9. En voilà un qui a des c.......!
    Oui! Moi aussi, ça m'est arrivé d'avoir envie d'en baffer plus d'un à mon boulot et de rentrer chez moi! Mais je ne veux pas devenir célèbre;o)

    ***
    Belle journée********

    RépondreSupprimer
  10. "Proper technique for exiting aircraft."
    Oh putain, ça c'est déjà collector.
    Plié de rire!

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont les bienvenus !
Tous propos outranciers seront supprimés."Go ahead, make my day !"

Archives du blog

On ne lâche rien !

On ne lâche rien !
La dégénérescence c'est un peu l'obsolescence programmée du socialisme.