vendredi 2 juillet 2010

Quelque chose de pourri en République

Aujourd'hui je contribue largement au trou de la sécurité sociale : je suis au centre en charge de faire un bilan santé pour tous les assurés sociaux. Je crois ne pas dire trop de conneries en affirmant qu'on a droit à ce bilan santé complet tous les 5 ans et c'est une bonne chose. J'étais en train de feuilleter Métro entre l'examen de sang (avec une p'tain d'infirmière trop aarghhh&¥*^ !!!) et l'électrocardiogramme quand je suis tombé sur un article traitant de Zoé Shepard, cette fonctionnaire qui a écrit un bouquin qui s'est vendu à 10000 exemplaires depuis mars. Elle y décrit si j'ai bonne mémoire ses désillusions dans son travail quotidien dans la fonction publique, la lenteur érigée en système et l'initiative étouffée entre les replis de graisse du pachyderme. J'apprend donc que Zoé (pseudonyme) risque d'être virée pour avoir osé poser un regard cynique sur notre administration bien-aimée. Je ne sais pas si on peut lire l'article que j'ai pris en photo d'autant que je teste pour la première fois l'envoi d'un article via mon mobile. Ce qui me révolte dans l'affaire de Zoé Shepard c'est quand je pense à Woerth qui lui s'accroche à son poste avec un aplomb incroyable, balayant les critiques avec un mépris doublé d'un cynisme redoutable. Écoeuré !

Vlad
htpp://unraleurdeplus.blogspot.com
(message envoyé depuis un mobile Nokia, 1 de plus qu'iPhone n'aura pas)

6 commentaires :

  1. Qu’est-ce qui te gène le plus ?
    - Qu’une fonctionnaire critique son administration et qu’elle soit sanctionnée ?, je te rappelle qu’en bon râleur décliniste patenté que tu es, si elle n’avait pas été sanctionnée ou réprimandée, tu aurais râlé sur la lâcheté de la fonction publique qui se laisse traîner dans la boue sans réaction. Je t’entends déjà.
    - Que la fonctionnaire soit supposée honnête voire trop honnête et sanctionnée et que Woeth complice de collusion affiche assurance et cynisme
    Je ne vois pas le rapport avec notre fonctionnaire râleuse qui a failli à son devoir de réserve (je ne juge pas son cas, je ne le connais pas). Lui fait partie des puissants et cela ne date pas d’aujourd’hui loin s’en faut s’il reste impuni, c’est comme ça depuis longtemps. Lui n’a pas craché dans la soupe, il est complice du système… jusqu’au moment il devra lui aussi dégagé car il fait tache.

    RépondreSupprimer
  2. @chacunsavérité
    Pas loin d'être vrai. J'aurais râlé si la fonctionnaire réclamait meilleure rétribution, avantages en nature ou que sais-je. Ici, ce n'est pas le cas, enfin d'après ce que j'ai lu sur son livre, elle livre juste le témoignage de l'intérieur d'un système inefficace au sein de son service, sapant toute velléité de dynamisme. Elle ne traine pas la fonction publique dans la boue pas plus qu'elle ne crache dans la soupe, elle révèle des dysfonctionnements comme le ferait la cour des comptes.
    Ce qui me choque est effectivement le décalage entre le traitement réservé à une fonctionnaire désireuse de secouer le cocotier et un ministre qui lui fait tout pour préserver un système ubuesque et un semblant de politique irréprochable.

    RépondreSupprimer
  3. Moi ce qui me gène le plus dans cette histoire, c'est l'hypocrisie :
    "La femme d’Eric Woerth «depuis 2008 était presque à demeure à Genève», selon un banquier suisse interrogé vendredi par la Tribune de Genève " pour gérer la fortune de Liliane Bettencourt et d'un autre côté son mari qui fait la chasse à l'évasion fiscale en Suisse la main sur le coeur. Quelle bande de tartuffes!

    RépondreSupprimer
  4. @chacunsaverite
    D'accord avec vous !

    RépondreSupprimer
  5. en tout cas, grosse vague de soutien en faveur d'Aurélie, un peu partout en France !

    http://www.sudouest.fr/2010/08/03/le-phenomene-zoe-shepard-152610-626.php

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont les bienvenus !
Tous propos outranciers seront supprimés."Go ahead, make my day !"

Archives du blog

La dégénérescence c'est un peu l'obsolescence programmée du socialisme.