lundi 12 juillet 2010

Les tubes de 1989

J'ai été tagué par Instantanés pour relayer une nouvelle chaîne qui m'a pas mal inspiré à posteriori et je l'en remercie :
Quel est votre tube de l'été ?
Instantanés a très justement évoqué la lambada de l'été 1989, premier tube planétaire mais aussi facteur aggravant d'urticaire chez un râleur comme moi allergique à la mu$ique-merchandi$ing.



Il serait toutefois malhonnête de ne pas reconnaitre à la lambada une mélodie entêtante et entraînante. Sans compter le fameux clip vidéo où des poufs laissaient virevolter leur jupette devant des mâles au teint hâlé.
Sexe, soleil et accordéon, il n'en fallait pas plus pour que n'importe quel bidochon gras du bide se sente brésilien dans le slip.

En 1989 j'allais sur mes 19 ans, c'était l'année du bi-centenaire de la révolution et c'était l'année où je passais mon baccalauréat que j'ai révisé pendant 2 mois à la bibliothèque de Beaubourg, du matin au soir. Pour ceux qui connaissent, Beaubourg aka Centre Georges Pompidou est situé en plein coeur de Paris à proximité des Halles. J'adorais traîner dans ce quartier de contre-culture où se trouvaient les locaux de l'excellente radio rock Ouï FM avant qu'elle ne soit rachetée par Polygram. Et puis il y avait aussi la librairie Parallèles et les innombrables disquaires, bars, boutiques de fringues, d'accessoires et de posters.
Toutes les dernières tendances musicales rock étaient dignement représentées aux Halles par une faune bigarrée tantôt Psycho, Punk, Oï, Hardcore, ou Batcave.

1989 c'était aussi l'année de mon premier concert, celui des Neon Judgement, voix grave pour musique sombre aux accents électroniques, je me souviens encore que le chanteur se la jouait Eldritch des Sisters of Mercy avec ses Rayban et son Perf'...
1989 a définitivement été l'année de mon émancipation musicale et capillaire, c'est donc pour cette raison que je vous présente un tout petit florilège des tubes qui m'ont accompagnés, fait vibrer, aimer, danser, pogoter, slamer, transpirer, hurler, ramper et colmater.

Las des turpitudes politiques estivales, j'en profite pour annoncer que je souhaite à l'avenir agrémenter ce blog de découvertes musicales et d'infos concerts. Je travaille également à l'élaboration de playlists dans une page dédiée.


Bon, on commence par So Alive de Love and Rockets, interprété par Daniel Ash ex-guitariste de Bauhaus. Un succès inespéré pour un groupe plutôt indé.





On continue avec les ex-Bauhaus, cette fois avec le très charismatique chanteur Peter Murphy qui détrône So Alive des Love and Rockets avec le titre phare de l'album Deep : Cuts you up.




L'excellent Vagabonds sorti en mars 1989 de New Model Army, groupe de rock indé britannique emmené par Justin Sullivan




Un titre qu'on entendait partout à l'époque, à moins d'être perdu dans les montagnes du fond de l'Oural. Personal Jesus de Depeche Mode, repris entre autre par Marylin Manson




Du bruit maintenant ! : Thieves de Ministry, groupe de Métal Industriel, tiré de l'excellent album The Mind is a Terrible Thing to Taste. Le chanteur, Al Jourgenssen est un allumé notoire qui s'est notamment allié à Jello Biafra chanteur du groupe punk hardcore US Dead Kennedys pour former le projet éphémère LARD d'où est pondu un morceau punk à l'intensité croissante et au tempo hallucinant. Toujours en 1989.




Mai 1989, Carl Mc Coy le cowboy mystique des Fields of the Nephilim nous pond un single assez commercial avec un clip tout personnel : Psychonaut




En 1989, Stephen King a sorti le film Simetierre qui était plutôt pas mal, la bande son était des Ramones et le titre c'était Pet Sematary.



Alors bien sûr, il y a plein, plein d'autres titres que j'écoutais mais ce n'étaient pas les tubes de l'été 1989...
Allez, comme c'est une chaîne, je file le bébé à El Camino, Partageons nos apéros, Du petit monde de GildanPolluxe, le blog d'une copine débile.
Si ça leur chante bien sûr...

11 commentaires :

  1. Aaaah Parallèle, j'y ai acheté au moins la moitié de mes vinyles! Tu m'as tué avec Love And Rockets ;) Et Ministry, je les ai vu à l'Elysée Montmartre en 92, ça envoie sévère!
    Bon ben j'ai du boulot là :)

    RépondreSupprimer
  2. Oh lala je connais rien de tout ça, enfin sauf la lambada bien sûr !
    C'est avec joie que j'accepte ce nouveau tag (tiens marrant mes doigts ont d'abord écrit taf, quel lapsus :)
    D'ailleurs, je poste ce soir ton dernier tag :)
    Quelle convivialité :P

    RépondreSupprimer
  3. Arg ! J'ai déjà refusé de répondre (je ne sais plus où ni pourquoi...).

    RépondreSupprimer
  4. A l'époque, j'avais 21 ans, j'oscillais entre la fin de ma période hard rock (avec une préférence toujours marquée pour Blue Oyster Cult)et la fin de ma période classique à fond. Ayant trouvé du travail, j'avais abandonné l'orchestre classique dont je faisais partie depuis deux ans, au grand soulagement sans doute du reste de l'orchestre qui avait un niveau bien plus élevé que le mien mais qui avait absolument besoin d'un hautbois...
    Bref, je n'ai pas souvenir de ce que j'écoutais à l'époque. Peut-être le début de ma période celtique ?
    En tout cas, les vidéos de votre post ne sont pas mal du tout... allez-y, dansez avec vos deux poings unis : épaule droite, épaule gauche, pieds liés et mouvements du bassin !!! yeah !

    RépondreSupprimer
  5. @la femme des steppes
    Période celtique ?
    J'en ai eu une énorme quand j'avais 25-30 ans (j'ai commencé par Alan Stivell) et un voyage en Irlande a fini de me convaincre.
    Je prépare d'ailleurs une playlist musicale "Celtique" sur ce blog.

    RépondreSupprimer
  6. Moi Murphy et Ash, sorti de Bauhaus, j'ai beaucoup de mal.
    A part ça j'ai beaucoup de (bons) souvenirs en commun avec toi.

    RépondreSupprimer
  7. Bienvenue ici Raphael !
    Ca tombe bien ton commentaire, je cherchais justement une pratique sportive de type art martial...Je vais fouiller ton site.

    RépondreSupprimer
  8. Ah, oui j'avais oublié ça.
    Je suis le webmaster de l'école (mais pas le master, loin s'en faut), j'ai pris l'habitude de mettre l'école en lien. J'ai fait ça machinalement sans y penser.
    Tant mieux si ça t'intéresse.
    C'est une très bonne petite école.
    ...Attention c'est un art exigeant par contre !

    Merci pour la bienvenue. En fait je t'ai déjà lu 2, 3 fois ici ou ailleurs. Ca fait quelques temps que je lis L'hérétique, Skeptikos, Hashtable, Toreador et ceux qui se trouvent à moins d'un clic... donc forcément.

    RépondreSupprimer
  9. Un instant j'ai cru que la copine débile c'était moi, et puis je me suis dit je ne suis pas sa copine, on ne se connait pas ;-)

    RépondreSupprimer
  10. Neon Judgement! il y a une éternité que je n'avais plus entendu ce nom!
    Merci pour ce bon souvenir...

    RépondreSupprimer
  11. @Polluxe
    Rires...Faut pas se dénigrer comme ça !
    @Ferocias
    Mais de rien Ferocias, bonne écoute. Ca date maintenant quand on y pense : 20 piges tout de même le morceau Chinese Black ou encore Miss Brown...

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont les bienvenus !
Tous propos outranciers seront supprimés."Go ahead, make my day !"

Archives du blog

La dégénérescence c'est un peu l'obsolescence programmée du socialisme.