vendredi 5 mars 2010

And the looser is...

Dès le départ lorsque j'ai crée ce blog, je me suis dit que ça ne servait à rien de laisser libre cours à ses élucubrations et qui plus est, de leur donner une visibilité planétaire. Ainsi, j'étais persuadé que cet espace de liberté où on peut lacher sa hargne envers la société, ses voisins, sa femme, son patron et ses hémorroïdes allait me gonfler au bout de quelques mois, un peu comme les myspace, lastfm et autres facebook...
Pour moi un blog, c'était juste un truc un peu miêvre-débile-méchant genre le journal intime de Nelly Olson lu par soi-même, pour soi-même, son égo et avec un peu de chance par quelques proches qui veulent vous faire plaisir.
Que nenni !

J'étais loin de m'imaginer qu'un blog pouvait AUSSI être un espace unique d'échange d'idées, un formidable vecteur de reconnaissance sociale, un tremplin professionnel détonnant et un aspirateur à gonzesses un catalyseur de rencontres enrichissantes !
En effet, loin d'être une succession d'articles stériles se perdant dans les méandres de la toile, le blog permet à tout un chacun de commenter vos écrits, de les analyser et de confronter ses opinions avec celles d'autres contributeurs. Chaque article ("pôôôst" ou encore "billet" pour les initiés) déclenche donc une dynamique folle offrant une palette infinie et subtile de discussions passionnées et passionnantes !
Au milieu de ce réseau foisonnant et de toute cette fièvre créatrice, des agrégateurs de flux, des moteurs de recherche et d'autres trucs super compliqués compilent, dissèquent et comptabilisent les blogs les plus lus, les plus vus et les plus commentés.
J'ai ainsi découvert qu'à chaque début de mois, dans un rituel immuable genre Blog Net Award, les blogueurs rendent compte de leur classement et de ceux qui y ont contribué, j'entend par là les membres de leur réseau qui à l'aide des liens laissés sur leurs blogs respectifs permettent d'accroitre le nombre de visites exponentiellement.
Chaque début de mois donc on s'autocongratule, on s'autopapouille, on se bisoute soi-même et surtout on remercie son réseau dans un ballet de liens, de tags, de backlinks voire plus si affinités !
Je me vois déjà participer à cette méga partouze numérique virtuelle ! A moi les feux de la rampe, les fans en délire, la foule en liesse, les suicides à la chaine...

Sauf que mon super blog de la mort qui tue est toujours aussi pourri question fréquentation. Ma femme ne l'a jamais consulté, mon gamin se fout de moi à cause du nom que je lui ai attribué et mes amis s'en tamponnent. Les rares visiteurs sont ceux drainés par des recherches tortueuses via google, du genre "baiser à l'école", "mon mari est un râleur", "lèvres botoxées" et j'en passe. Bref c'est la loose totale.Il y a bien deux ou trois visiteurs réguliers mais je les suspecte d'avoir pitié de moi. Wikio me place 43120ème c'est à dire quelque part entre nulle part et ailleurs...
Bah...
C'est peut-être pas plus mal...Parce que de toute manière j'ai jamais aimé les Césars, les 7 d'or, les Oscars et autres remises de prix autocentrées. En disant cela je ne me ferais pas de copains, mais de toute manière dans la toile personne ne m'entend râler...

12 commentaires :

  1. si si, y'a quelqu'un qui t'entend :-)

    RépondreSupprimer
  2. Allons bon, voila que tu nous fait un caca nerveux blogesque ! Mais c'est grotesque car nous on t'aime :)

    et pi pour pogresser ds le wikio qui fait bander les stars de la blogo, faut publier et publier et publier encore et encore, faut donc aimer !

    bisous et bne journée !

    RépondreSupprimer
  3. Bah moi je l'aime bien ton blog :)

    Et tu as des super classés Wikio qui viennent de soutenir (l'hérétique et corto74, pas moi hein) alors lâche pas l'affaire :)

    Perso je dois être 5.000ème au wikio, mais pas des masses de visites alors franchement les classements... perso ce que j'aime bien sur le blog, c'est que ça pousse à réfléchir, à affiner ses idées, à chercher à argumenter ses positions. Rien que pour ça c'est extrêmement positif. Après les visites et surtout les commentaires, c'est gratifiant, et souvent enrichissant, c'est un bonus très appréciable. Quant aux classements, ça fait du bien à l'égo, et ça permet aussi des bons référencements et donc des visites. C'est du super bonus. Mais je ne le classe qu'en dernier.

    RépondreSupprimer
  4. Merci les gars pour vos commentaires !!!
    Trop sympa. J'en profite pour vous remercier à mon tour : j'aime beaucoup vous lire, c'est à chaque fois un plaisir.
    ;)

    RépondreSupprimer
  5. C'est la qualité (des lecteurs) qui compte pas la quantité ;-)
    En tous cas, bon classement ou pas, ton blog est super bien écrit!

    RépondreSupprimer
  6. la femme des steppes7 mars 2010 à 11:29

    Je ne suis jamais allée voir le classement de mon blog et je m'en tamponne. Je préfère avoir 10 commentaires intéressants (c'est à dire : où je pourrai répondre quelque chose) à chaque billet qu'une trentaine de commentaires postés juste pour dire "je suis là". Je n'aime pas les tags, ni les concours, ni les links, ni les textes à thème, rien de tout ce qui m'oblige à me conformer à la mode de la blogosphère.

    Je passe régulièrement sur ton blog, j'aime te lire, iLiKETRAiNS grâce à toi, rien n'est perdu, persévère, être au top du Who's who n'a jamais été une garantie de qualité.

    Les pipoles du web, NO !
    Vlad, YES !

    RépondreSupprimer
  7. @ la femme des steppes
    Gengis Khan n'aurait pas mieux dit. Voici des propos qui ragaillardissent ma moustache défraichie par un hiver trop rude.
    Merci beaucoup pour ces encouragements !

    RépondreSupprimer
  8. Allez, continue d'écrire sans te soucier du classement, on s'en fout!

    RépondreSupprimer
  9. On écrit pour soi. Mais si l'on désire un vaste lectorat, on peut toujours tenter d'imiter Harry Potter ou le Da Vinci code. Ou publier des photos de cul. Allez, à l'établi, comme disait Jacques Perret dont les tirages en librairie tournaient autour de 50000; râlez, rouspétez, pestez donc, ça soulage!

    RépondreSupprimer
  10. Ah ça sert à ça les liens ? S'auto congratuler ? Et moi qui pensait sincèrement que c'était parce qu'ils étaient très bon et qu'il fallait en faire profiter l'univers entier.

    Moi j'ai eu un retour de bâton en osant orienté quelqu'un vers un autre blog et des "lecteurs indésirables".

    RépondreSupprimer
  11. Tout compte fait, je me demande s'il ne serait pas plus sage de m'abstenir de me lancer dans l'aventure.
    Déjà que je me sens la dernière des billes, qu'en plus je doute puissamment de l'intérêt de faire partager mes états d'âme à mes contemporains. Mais bon, certains soirs de printemps, dans l'ivresse du renouveau et le parfum des clématites, il m'est arrivé de rêvasser à la création d'un blog malgré tout.
    Pure folie!
    Cette perspective d'un classement cloue net mes frémissements. Mon orgueil va en prendre un méchant coup et je ne vais pas supporter le choc.
    Parce que je cumule: orgueilleuse et faible. A parier que je n'aurai même pas le courage de m'abstenir de lorgner sur ce satané classement.
    Alors tant pis, on continuera comme avant.
    Je m'incline devant ceux qui ont l'audace de se risquer dans l'aventure et en particulier l'auteur ici présent de ce blog dont je suis devenue une véritable fan.
    Je me délecte en sécurité, bien au frais sous mes rosiers bruissants et je me régale de l'audace des autres.

    RépondreSupprimer
  12. Pour ne pas lorgner sur ce classement on peut tout simplement ne pas s'y inscrire ! :)

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont les bienvenus !
Tous propos outranciers seront supprimés."Go ahead, make my day !"

Archives du blog

La dégénérescence c'est un peu l'obsolescence programmée du socialisme.