jeudi 4 février 2010

Histoires de rascasses, Frêche, censures et manipulations

Concernant l'affaire Frêche retenant le monde entier en haleine, j'ai lu un billet sur causeur aujourd'hui qui explique, d'après l'auteur, que Martine Aubry n'avait pas d'autre choix que de rentrer en frontale avec Georges. L'article indique que le magazine l'express a initié le scandale en divulguant de manière partisane les propos de GF. Du coup, Martine se devait de réagir vertement et de crier à l'antisémitisme sinon l'UMP s'en serait occupé lui-même disqualifiant un peu plus le PS juste avant les régionales. Ainsi donc, Martine aurait préféré prendre le risque de perdre une région plutôt que d'en perdre 5 ou 6...

Si cette théorie est juste cela signifie que nos politiques :
- Sont des toxicos accrocs au cirque narco-médiatique
- N'ont cure des beaux principes pleins de morale dégoulinante, ce ne sont que prétextes
- Font juste de la comm' pour que la pêche aux voix soit bonne; et ils prennent au passage les français pour de la poiscaille décérébrée.
A court terme on sauve peut-être 5 ou 6 régions en en perdant 1, mais à long terme qu'en est-il ? C'est un mauvais calcul.

1 commentaire :

  1. Un simple coup d'oeil sur les vidéos du web permettent de se rendre compte que :
    1- Frêche n'a rien d'un antisémite : http://www.dailymotion.com/video/xc0w5r_georges-freche-antisemite-dites-vou_news
    2- "l'affaire" des harkis n'est fondée sur rien, l'insulte de Frêche ne s'adressant pas aux harkis dans leur ensemble mais à 2 individus (harkis de fait) qui perturbaient une réunion publique.

    C'est cela qui est formidable : les médias savent tout cela, les gens ont le moyen de le vérifier, et pourtant la mayonnaise arrive à prendre quand même ! Je doute que quiconque ait été littéralement "choqué" par la dernière saillie de Frêche. Mais certains ont décidé que c'était inadmissible et c'est ce qu'on retiendra.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont les bienvenus !
Tous propos outranciers seront supprimés."Go ahead, make my day !"

Archives du blog

On ne lâche rien !

On ne lâche rien !
La dégénérescence c'est un peu l'obsolescence programmée du socialisme.