lundi 28 septembre 2009

Le Bal des Pires

Mon dernier billet datant de mars, mes (très nombreux) lecteurs assidus en proie à une inquiétude folle ont littéralement assailli ce blog risquant ainsi de faire péter les capacités du serveur de chez blogger.
J'envisage d'ailleurs de migrer ce blog vers une plateforme pouvant contenir des milliers de requêtes/seconde afin de satisfaire toujours plus mon lectorat fidèle.

Bon, j'arrête de déconner.
J'aurais pu crever, personne ne s'en serait rendu compte.

La raison d'une absence si prolongée ne vient pas d'une profonde et radicale métamorphose ayant eu pour effet notoire de me rendre moins râleur qu'à l'accoutumée.
Non.
J'ai été pris d'une violente envie de me mettre au sport et ai donc réduit mon budget temps alloué à bronzer devant mon écran 17" pour une activité plus physique mettant ainsi en valeur un galbe et une silhouette d'athlète au plus fort de sa maturité.

Passées ces quelques fanfaronnades, je tiens à m'exprimer sur le sujet de l'arrestation récente de Polanski à Zurich.
D'après ce que je sais, Polanski a été accusé de viol sur mineur en 1977 et s'est barré des Etats-unis ne leur laissant pas la possibilité de le juger pour les faits qui lui sont reprochés.

Ce qui me fait gerber c'est la réaction de la sphère politico-médiatico-people-cinéma mes couilles qui réclame sa libération. Déjà, plusieurs artistes ont signé une pétition en sa faveur. Ces mêmes artistes droits-de-l'hommistes qui étaient prêts à pendre haut et court un pauvre bougre qui télécharge des mp3 sont prêts à blanchir quelqu'un suspecté de viol sur une gamine de 13 ans en se substituant donc à la justice américaine.
Ce corporatisme immonde est ignoble.
Encore plus immonde : certains politiques toujours prêts à se foutre bien avec ceux qui véhiculent leur image, en rajoutent une couche et s'associent à la douleur du monde du cinéma...

Je souhaite avant tout mettre en avant le décalage abyssal entre ces réactions écoeurantes et celles de citoyens lambda glanées ci et là sur le net.
La majorité des gens souhaite que la justice fasse son travail et que Roman soit traité comme un citoyen ordinaire. Cette même majorité est en train de tirer à boulets rouges sur ces artistes pseudo-engagés moralisateurs et critique sévèrement les réactions de F. Mitterand et de B. Kouchner.
Après on va s'étonner des taux d'abstention et des défections en salles de cinéma...

5 commentaires :

  1. j'ai vu ta réponse au comm de Resh chez Olympe et je viens de lire ton article, un de + contre le traitement de cette affaire, le zèle inouï des Mitterrand, Kouchner et autres "notables" à défendre l'indéfendable, et tu fais bien de mettre en parallèle le téléchargement et la répression que l'on promet à des citoyens lamda ... et le viol d'une fille de 13 ans. je suis écoeurée ... justice nulle part.

    RépondreSupprimer
  2. Allons jusqu'au bout! Qui sont ces pseudo-artistes ? Ils méritent bien d'être reconnus!

    RépondreSupprimer
  3. 100% d'accord, ça rejoint la pensée unique que je dénonce suite à ton article sur le pape...mais bien plus fort que toi!

    RépondreSupprimer
  4. Et que je dénonce contre Danone, Carrouf et leur image de marque! (oui, je viens de découvrir qu'il y avait la possibilité de mettre son nom...bon, on est dimanche matin!).

    RépondreSupprimer
  5. Euh 11h48 c'est le matin pour toi ?
    ;)
    Merci pour tes commentaires Lotha, ça m'encourage !

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont les bienvenus !
Tous propos outranciers seront supprimés."Go ahead, make my day !"

Archives du blog

On ne lâche rien !

On ne lâche rien !
La dégénérescence c'est un peu l'obsolescence programmée du socialisme.