jeudi 18 décembre 2008

Déprime

Ce soir je suis d'une humeur massacrante. J'ai passé la journée à me battre avec un logiciel foireux au boulot, le soir je me tape les embouteillages sur le périph et fulmine littéralement en écoutant France Info. Ces abrutis de lycéens qui manifestent me font gerber : si jeunes et déjà si cons...Envie de leur faire bouffer leur keffieh à 2 balles.
Peu après j'apprend qu'un gars s'est fait planter dans le 15ème, rue Desaix. Je connais bien le quartier. Depuis quelques temps des racailles squattent devant un square situé dans ce quartier plutôt bourgeois. Je n'aurais tout de même pas imaginé qu'il y aurait pu y avoir meurtre. Après avoir mis 3 bons quarts d'heure pour trouver une place, je branche la télé et écoute la réaction d'Anne Hidalgo interrogée par Karl Zéro sur ce fait divers (sur le plateau de BFM).
C'est le coup de grâce.
"Les racailles "jeunes" sont désoeuvrées voyez-vous..." (ben voyons, c'est sûr ils s'emmerdent les pauvres, rester des heures à vendre du shit et tenir les murs c'est dur)
A propos des médias présents sur place et caillassés à coup de boulons elle rétorque qu'il y a une réflexion à avoir sur les raisons qui poussent ces "jeunes" à être défiants envers les médias !
Moi je dis qu'il faut les envoyer loin, TRES LOIN ces Xénomorphes, in The Outer Space avec leur copine Hidalgo qui se fera un plaisir de jouer le rôle de la Reine.
Journée de merde...

mercredi 10 décembre 2008

Fièvre du samedi soir

Luc Besson qui avait annulé ses tournages prévus initialement à Montfermeil à cause de bagnoles cramées pour des raisons de sécurité par des racailles jeunes, tournera finalement dans la cité de la Coudraie.
Son prochain film devrait s'appeler «From Paris with love» (ça ne s'invente pas...) avec pour acteur principal John Travolta.

vendredi 5 décembre 2008

En avoir

Des femmes catholiques reprochent à l'archevêque de Paris d'avoir déclaré sur Radio Notre-Dame : «le tout ce n'est pas d'avoir une jupe, c'est d'avoir quelque chose dans la tête» (source : Le Figaro)
Un groupe d'entre elles se proclamant du "Comité de la jupe" réclame des excuses publiques.
Elles veulent prouver qu'à défaut d'avoir un cerveau elles ont des couilles.

Archives du blog

On ne lâche rien !

On ne lâche rien !
La dégénérescence c'est un peu l'obsolescence programmée du socialisme.