mardi 26 août 2008

Baton

Je tiens tout d'abord à me présenter des excuses, à défaut de lecteurs assidus, pour cette longue (et interminable) attente dûe principalement aux congés d'étés.
Le mois d'août n'a pas dérogé à la règle : de nombreux sujets agaçants, énervants et angoissants ont ponctué ma vie quotidienne attaquant ma santé mentale et me plongeant dans des états fébriles.
S'il en est un que je suis de près c'est ce que la presse occidentale appelle le conflit Russo-Georgien.
Je le requalifierai en conflit Russo-américain tant les Etats-Unis ont oeuvré pour lancer le trop naïf Président Georgien dans une entreprise perdue d'avance. N'oublions pas que l'agresseur est la Georgie dans ce cas de figure. Certes les Russes se préparaient à une riposte mais comment pouvait-il en être autrement alors que l'OTAN les encercle de plus en plus ?
Alors que la Russie vient de reconnaitre l'Ossétie du Sud et l'Abkhazie, les Etats-Unis et l'Europe se mangent alors ce que Poutine avait évoqué lors de la reconnaissance de l'indépendance du Kosovo : "...Le bâton...il va vous revenir directement dans la gueule..."

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont les bienvenus !
Tous propos outranciers seront supprimés."Go ahead, make my day !"

Archives du blog

La dégénérescence c'est un peu l'obsolescence programmée du socialisme.